Lettre à mon Monseigneur

KONRAD SIOUI

Lettre à mon Monseigneur

Konrad Sioui
Konrad Sioui
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE /  À Mgr Gérald Cyprien Lacroix. Il n’y a pas si longtemps, pendant que nous faisions le trajet ensemble en direction du sanctuaire du Cap-de-la-Madeleine, nous échangions sur des questions qui revêtent toujours un caractère important dont celui du traitement réservé à l’ensemble des Premières Nations et des autres peuples autochtones. 
Le printemps et ce précieux retour de la chasse

Konrad sioui

Le printemps et ce précieux retour de la chasse

Konrad Sioui
Konrad Sioui
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Lorsque le mois d’avril arrive et que les cris des outardes transpercent le ciel, je cours dehors pour voir si je n’ai pas rêvé et si c’est bien vrai qu’elles sont enfin revenues chez nous. Débute alors le meilleur moment de l’année. C’est le temps de Pâques et c’est aussi ma fête. Le soleil recommence à nous réchauffer et à nous éblouir avec ses rayons plus chauds et la neige disparaît à vue d’œil. Voilà un nouveau cycle de vie qui commence et c’est à la chasse que nous allons nous retrouver.
Réclamer le pouvoir et la place des femmes autochtones

Konrad Sioui

Réclamer le pouvoir et la place des femmes autochtones

Konrad Sioui
Konrad Sioui
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Le 8 mars dernier, lors de la Journée internationale du droit des femmes, j’ai participé à une conférence sur le rapport final de l’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, dont le thème était : Réclamer notre pouvoir et notre place.
Santé mentale et Premières Nations: pour éviter d’autres drames

KONRAD SIOUI

Santé mentale et Premières Nations: pour éviter d’autres drames

Konrad Sioui
Konrad Sioui
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Le 11 octobre dernier, au lendemain de la Journée mondiale de la santé mentale, notre Nation a été marquée par un drame innommable, soit celui de la mort tragique à Wendake de deux enfants tués dans la nuit par leur père. C’était la première fois que cette Journée mondiale prenait ici autant d’importance et commandait des entrevues journalistiques sur le sujet. Nous étions en plein temps de pandémie et autant les enfants que les adultes cherchaient toujours à comprendre ce qui se passait et ce qui allait arriver dans le futur, non seulement pour eux, mais aussi pour l’avenir de notre Terre-Mère.  
Place au dialogue sur les réalités autochtones

Konrad Sioui

Place au dialogue sur les réalités autochtones

Konrad Sioui
Konrad Sioui
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Il y a quelques années, le Musée de la civilisation a présenté une merveilleuse exposition sur les Premières Nations et les Inuit au Québec. Ce qui la différenciait des autres, c’était son caractère authentique, qui nous rendait tellement fiers d’avoir pu contribuer directement à sa réalisation. Le musée nous offrait l’opportunité de parler pour nous-mêmes et c’est ce que nous recherchons aujourd’hui en présentant notre propre version de l’histoire.