Ça ne changera pas, mais...

CHRONIQUE / Vous êtes déjà allés voter ? Et sinon, vous allez voter ou non ? Maintenant, j’imagine que si vous êtes de ceux et celles qui réclamez du changement, vous ne manquerez certainement pas votre chance d’aller faire votre X dans l’isoloir et c’est là un très bon début.

Or, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous et c’est que peu importe qui remportera les prochaines élections, ça ne changera pas, mais en même temps, ça va quand même changer.

Ça ne changera pas, car le système est un immense paquebot qui prend des mois et des mois à effectuer le moindre virage. Alors hop, si vous souhaitiez que par un coup de baguette magique, notre monde se transforme soudainement du tout au tout, ça ne risque pas d’arriver. Et encore là, même si c’est parfois très frustrant, ce n’est peut-être pas une si mauvaise chose, car quand on va trop vite, on n’est jamais à l’abri des sorties de route.

Ça ne changera pas, car à moins d’une victoire majoritaire de Québec solidaire, ça sera à peu près la même distribution que dans le film précédent. En fait, le monde de la politique et celui de la télé ont ça en commun : ce sont pratiquement toujours les mêmes visages qu’on voit et à l’occasion, ils changent de chaîne ou d’émission, mais on finit toujours par leur faire jouer le même rôle.

Ça ne changera pas, car c’est le même monde qui vous entourera au lendemain des élections. Ce sera la même dame qui vous filera vos billets de loto au dépanneur. Ce sera le même type qui vous demandera si vous désirez faire le plein. Ce seront les mêmes idiots qui essaieront d’entraîner leurs amis débiles dans La Meute. Ce sera le même gars qui conduira la Mercedes que vous croisez chaque mardi. Bref, le monde ne changera pas tant qu’il sera composé des mêmes individus, car les gens changent bien peu quand il n’y a pas un générique à la fin.

Certes, tout ça peut sembler cynique, mais pourtant, ça revient exactement à la même chose que lorsqu’on revient dans notre coin de pays après plusieurs mois d’absence et qu’on a hâte d’aller s’engouffrer une bonne poutine BBQ chez Goofy. Y a des choses qui ne changent pas, c’est tout.

Mais comme je vous disais en introduction, ça va quand même changer, et ce, peu importe qui remportera les élections.

Le truc, c’est que le changement, il se produit chaque seconde de notre existence. En fait, les plus gros changements, ils se produisent souvent de façon presque imperceptible. À une autre époque pas si lointaine, vous étiez le roi de la joke cochonne et sans trop savoir comment et pourquoi c’est arrivé, un jour, vous vous êtes surpris à vous demander si le compliment que vous vous apprêtiez à faire à une collègue de travail était vraiment approprié.

Sinon, les changements plus concrets, ils sont généralement rendus possibles grâce à tous ces gens qui travaillent trop souvent dans l’ombre.

Par exemple, je pense à ces gens qui font sans cesse des pieds et des mains afin d’animer la vie culturelle dans leur ville. Ils ne le font pas parce qu’on leur a promis un bonus ou un bateau en cas de réussite. Ils le font par convictions.

Je pense aussi à ces entrepreneurs qui osent défier les idées reçues afin d’offrir à leurs employés des conditions idéales afin de s’épanouir pleinement.

Je pense à tous ces activistes qui, que l’on soit d’accord ou non avec ce qu’ils revendiquent, mettent tout leur coeur et une bonne partie de leur temps et leur énergie dans des causes auxquelles ils tiennent.

Je pense à ces gens qui prennent le temps de discuter avec ceux et celles qui ne partagent pas leur vision du monde et qui, par un dialogue respectueux, arrivent parfois à les faire changer de lunettes.

Je pense aussi à ces personnes qui inspirent leur entourage en osant essayer de nouvelles choses.