Joël Martel
Un plaisir éphémère

Joël en mode virtuel

Un plaisir éphémère

CHRONIQUE / Bien que ce titre soit à l’image de l’univers de Minecraft, n’allez surtout pas croire qu’il s’agit là d’un jeu où vous construirez des maisons et partirez à la recherche d’éléments rares enfouis quelque part sous le sol.

Minecraft: Dungeons

Développeur : Mojang Studios / Double Eleven Concepteur : Måns Olson

En effet, l’expérience proposée cette fois-ci par Mojang s’apparente à un bon vieux dungeon crawler ou, si vous préférez, à un mode de jeu qui rappelle beaucoup celui de la licence Diablo.

Joël Martel
Au-delà des attentes!

Joël en mode virtuel

Au-delà des attentes!

CHRONIQUE / Cette semaine, je vous parle d’un jeu très attendu disponible depuis la semaine dernière et, en bonus, je vous propose d’épargner quelques dollars tout en profitant d’un excellent jeu en partie conçu ici, au Québec.

The Last of Us Part II Éditeur : Sony Interactive Entertainment Développeur : Naughty Dog

Alors qu’il m’arrive très souvent d’oublier complètement un jeu dans lequel je m’étais pourtant investi pendant de nombreuses heures, je peux pratiquement me souvenir de tous les moments forts du premier chapitre de The Last of Us.

Joël Martel
Le compagnon de route par excellence

Joël Martel

Le compagnon de route par excellence

CHRONIQUE / Au mois de mars dernier, les circonstances ont fait en sorte que j’ai dû modifier considérablement mes habitudes de marcheur et ainsi, je suis passé d’un programme quotidien de deux marches de vingt minutes avec Billy le chien, en plus d’une longue marche d’une heure en solo, à seulement trois marches de 20 minutes avec Billy.

Comme je m’étais investi dans un projet d’une durée de 80 jours, je me suis donc limité pendant tout ce temps à trois marches quotidiennes de vingt minutes et vous l’aurez certainement deviné, dès que ce projet a pris fin, j’ai aussitôt recommencé à remettre à l’horaire ma longue marche d’une heure.

Joël Martel
Changer le monde en jouant

Joël en mode virtuel

Changer le monde en jouant

CHRONIQUE / La semaine dernière, j’ai malheureusement omis de vous parler d’une offre incroyable proposée par un regroupement de développeurs de jeux indépendants. Intitulée Bundle for Racial Justice and Equality, elle réunissait plus de 1500 titres pour la modique somme de 5 $. Tous les fonds recueillis étaient versés à des organisations luttant contre le racisme. Il y a toutefois une bonne nouvelle : une autre offre similaire a fait son apparition. Même si celle-ci réunit beaucoup moins de titres, elle dessert la même cause et propose des jeux qui sont indispensables à votre ludothèque.

On doit cette nouvelle offre à Humble Bundle, qui a lancé mardi dernier son « bouquet » de jeux Fight for Racial Justice. Comme l’ont indiqué les initiateurs de ce projet, les fonds recueillis serviront à fournir une assistance juridique, à protéger et étendre les droits civils et à éduquer le public sur l’injustice raciale et l’esclavage, entre autres.

Joël Martel
Histoire d’oiseaux

Joël Martel

Histoire d’oiseaux

CHRONIQUE / Au cours des dernières semaines, de nombreux internautes ont signalé des disparitions de chats à Alma. Alors que certaines personnes craignent que ces disparitions soient l’oeuvre d’un futur psychopathe, d’autres internautes croient plutôt qu’un oiseau de proie pourrait en être responsable.

Pour être bien franc avec vous, la première fois que j’ai vu passer sur les réseaux sociaux l’hypothèse avançant que c’était un oiseau de proie qui s’en prenait aux chats d’Alma, j’ai explosé de rire. Mais bon, quand on prend bien le temps d’y penser, après les incendies en Australie, la pandémie et les balbutiements d’une guerre civile du côté de nos voisins américains, il y a presque quelque chose de logique dans le fait que nous en soyons maintenant rendus à vivre sous la menace d’un oiseau diabolique.

Joël Martel
Des explosions, encore et encore!

Joël Martel

Des explosions, encore et encore!

CHRONIQUE / La première fois qu’on s’attaque à un des quatre chapitres de Just Cause, c’est très difficile de rester de glace devant le programme fou qu’on nous propose.

Just Cause 

Développeur : Avalanche Studios 

Éditeur : Square Enix

En effet, dès les premières minutes de jeu, notamment dans le troisième et quatrième chapitre, on vous demande de mettre toute la sauce. Ainsi, dès votre première expérience, vous aurez causé de gigantesques dégâts en faisant exploser des citernes de gaz, vous aurez bondi sur un hélicoptère à l’aide de votre grappin pour prendre les commandes de l’appareil et, comme si vous n’aviez pas eu assez de sensations fortes, on vous demandera même d’effectuer un vol plané à l’aide de votre wingsuit.

Joël Martel
Le rire de Suzanne

Joël Martel

Le rire de Suzanne

CHRONIQUE / C’était il y a deux mois, alors que nous commencions tout juste à absorber l’onde de choc causée par la pandémie.

Cette journée-là, alors que la bonne humeur régnait à la maison, le téléphone a sonné et c’est Julie qui a répondu. Ça n’a vraiment pas été long comme appel. Elle a dit « Allô », puis quelques secondes plus tard, elle a fondu en larmes. Elle a laissé échapper quelques sanglots, puis elle a dit à sa mère, qui était à l’autre bout du fil, qu’elle la rappellerait.

Joël Martel
C’est l’heure de se défouler!

Joël en mode virtuel

C’est l’heure de se défouler!

CHRONIQUE / Alors que la semaine dernière, je vous proposais des titres dont les récits étaient particulièrement intéressants, je vous invite cette fois-ci à visiter des jeux qui, à défaut de stimuler votre imaginaire, vous aideront à passer quelques heures sans même vous en apercevoir.

Sludge Life Développeurs : Terri Vellmann & Doseone Éditeur : Devolver Digital

Comment décrire Sludge Life? De l’avis de Doseone, l’un des deux créateurs de ce titre, il s’agit d’un simulateur de graffitis et de vandalisme.

Joël Martel
Gagner à la loterie de l’amour

Joël Martel

Gagner à la loterie de l’amour

CHRONIQUE / Ça m’a pris beaucoup de temps avant de réaliser que j’étais chanceux dans la vie.

Au début, on le sait tellement qu’on voudrait le crier sur tous les toits, mais est-ce qu’on le réalise vraiment que la vie vient de nous faire le plus précieux des cadeaux ? J’imagine que certaines personnes en prennent immédiatement conscience, mais en ce qui me concerne, je suis longtemps resté au stade où je ne réalisais tout simplement pas l’ampleur de ma chance.

Joël Martel
Des jeux qu’on ne se sort pas la tête

Joël en mode virtuel

Des jeux qu’on ne se sort pas la tête

CHRONIQUE / Cette semaine, je vous propose deux titres qui partagent deux points en commun : une facture visuelle très rétro et un récit qui vous habitera même durant plusieurs semaines après avoir fini d’y jouer.

Horace Développeurs : Paul Helman, Sean Scaplehorn Éditeur : 505 Games

Horace est un robot qui appartenait à un vieux scientifique, mais après avoir été mis en veille pendant de nombreuses années, celui-ci découvre, à son réveil, que la Terre a été dévastée par d’autres robots comme lui. Alors que les humains se méfient de lui en raison de sa nature, Horace finit par en convaincre quelques-uns de sa bienveillance et il se retrouve ainsi à tout faire en son possible pour réinstaurer la paix.

Joël Martel
Tous les chiens vont au paradis

Joël Martel

Tous les chiens vont au paradis

CHRONIQUE / Un jour, vous êtes là à faire défiler votre fil d’actualités sur Facebook et puis hop, tout d’un coup, vous vous retrouvez avec le coeur gros comme un jambon parce que vous venez d’apprendre qu’un chien est mort. C’est justement ce qui m’est arrivé il y a quelques jours.

Maintenant, ce qui est le plus ridicule dans tout ça, c’est que ce chien pour qui j’ai soudainement eu de la peine, je ne l’ai même pas croisé une seule fois dans ma vie et pourtant, ça me fait un petit pincement au coeur d’y repenser.

Joël Martel
Dextérité et créativité

Joël Martel

Dextérité et créativité

CHRONIQUE / Cette semaine, j’ai décidé de vous parler de deux titres plutôt récents qui mettront à l’épreuve votre dextérité, mais aussi, votre créativité !

Huntdown Développeur : Easy Trigger Games Éditeur : Coffee Stain Publishing

Huntdown vous propose d’incarner l’un des trois chasseurs de prime ayant comme mission de nettoyer une ville infestée par les voyous. Chaque zone de cette ville est occupée par divers chefs de gang, que vous devrez éliminer, avant de pouvoir vous frotter au super vilain qui contrôle ladite zone en question.

Joël Martel
À grandes ou à petites bouchées

Joël Martel

À grandes ou à petites bouchées

CHRONIQUE / J’aime bien les jeux qu’on peut quitter pendant plusieurs semaines tout en sachant qu’on ne sera pas complètement dépaysé lorsqu’on y reviendra. Disons que pour plusieurs types de jeux, notamment ceux de rôle, comme Dragon Quest ou Final Fantasy, il suffit parfois de passer quelques jours sans y rejouer pour être totalement dérouté au moment de s’y replonger. Les jeux dont je vous parlerai dans cette chronique font partie de ces titres qu’on peut laisser dormir plusieurs semaines afin d’y revenir en toute quiétude.

Dicey DungeonS Développeur et éditeur : Terry Cavanagh

Après avoir fait beaucoup de bruit en 2010 avec son jeu indépendant très particulier intitulé VVVVVV, le développeur Terry Cavanagh nous proposait en août 2019 le jeu Dicey Dungeons. C’est par pur hasard que je suis tombé dessus au tout début de l’année et je devrais sérieusement remercier ma bonne étoile de gamer pour cela !

Joël Martel
Charlot et la COVID

Joël Martel

Charlot et la COVID

CHRONIQUE / Pas le temps de niaiser, comme dirait le célèbre Momo, le gars de la vidéo virale « Téquila, Heineken ».

Ç’a commencé jeudi, je crois. Ce matin-là, Charlot avait traîné au lit et à son âge vénérable de neuf-ans-mais-dix-dans-un-mois, c’est là le genre d’événement qui mérite qu’on prenne le temps d’encercler la date sur le calendrier.

Appuyer une cause... et sur le bouton

En mode virtuel

Appuyer une cause... et sur le bouton

CHRONIQUE / Le forfait Humble Choice, proposé par l’entreprise Humble Bundle, permet de mettre la main sur de nombreux titres vraiment intéressants, et ce, pour un montant somme toute raisonnable. De plus, une partie considérable des ventes effectuées par Humble Bundle sont destinées à des oeuvres de charité et depuis sa fondation, c’est un montant de plus de 174 millions de dollars qui a été remis à diverses organisations.

Chaque mois, les membres sont invités à sélectionner dix titres parmi une douzaine de choix et il s’agit toujours de jeux qui ont eu droit à un bon accueil critique. Mais ce qui est le plus intéressant avec cette offre, c’est qu’elle nous encourage à tenter notre chance sur certains titres qu’on aurait probablement évités dans d’autres circonstances. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’on se surprenne à se découvrir des affinités avec ceux-ci.

Joël Martel
La bêtise

Joël Martel

La bêtise

CHRONIQUE / Ça peut sembler être une blague, mais il m’arrive parfois de me demander si toute cette histoire de confinement et de distanciation sociale n’est pas un délire sorti tout droit de mon imagination.

L’autre fois par exemple, j’ai dû aller chercher un truc au dépanneur et alors que je venais de payer et que je m’apprêtais à sortir, j’ai vu ce gars à l’extérieur qui se dirigeait vers l’entrée du commerce. Maintenant, ça va peut-être vous sembler ésotérique, mais juste en croisant le regard de ce gars, j’étais convaincu qu’il n’en avait rien à cirer des mesures. Je n’arrive pas à trouver les mots exacts pour vous décrire cela, mais il y a clairement un truc qu’on peut déceler dans les yeux de ces individus qui sont au-dessus de tout ça. Comme un truc glacial.

Le Festival international de la chanson de Granby... en ligne

Arts

Le Festival international de la chanson de Granby... en ligne

Distanciation sociale oblige, le Festival international de la chanson de Granby (FICG) adoptera une formule inédite cette année, en proposant aux artistes et au public des spectacles virtuels.

Du 18 au 29 août prochain, l’organisation proposera son Grand Concours Hydro-Québec, le projet Jamais Trop Tôt et les Vitrines musicales en version numérique.

«C’est du jamais vu. On réinvente le Festival en changeant nos façons de faire. On présentait déjà les demi-finales, la finale et Jamais Trop Tôt en direct sur notre site, mais là, c’est complètement autre chose. C’est beaucoup de logistique; on doit penser à tout. C’est un beau défi», indique le directeur général de l’événement, Jean-François Lippé.

Le 52e concours musical sera notamment revu. Les quatre demi-finales seront animées, comme prévu, par Michel Robichaud, mais seront préenregistrées sans public au Palace de Granby, avant d’être diffusées gratuitement sur les plateformes numériques du FICG du 18 au 21 août à 19h30. 

En raison de la situation exceptionnelle qui prévaut, il n’y aura pas de grande finale. Les 24 candidats recevront plutôt un laissez-passer direct pour les auditions de 2021. Plusieurs prix et bourses seront tout de même remis aux demi-finalistes.

«Toutes les soirées seront enregistrées au Palace de Granby avec les musiciens, mais ce sera un demi-finaliste à la fois, chacun leur tour. On laisse la flamme du milieu culturel allumée. Les artisans du Festival seront à Granby», se réjouit M. Lippé.     

Joël Martel
Un remake tout aussi puissant

En mode virtuel

Un remake tout aussi puissant

CHRONIQUE / Alors que bien des adeptes de jeux vidéo ont pu se gâter depuis le début du confinement en prenant d’assaut leurs manettes, j’ai accusé pour ma part un certain retard au cours des premières semaines de la crise.

En effet, chaque fois que je m’installais devant une de mes consoles, je finissais par me rendre compte après quelques minutes que j’étais complètement plongé dans mes pensées et mes inquiétudes et ainsi, j’en venais chaque fois à mettre ma console en veille, espérant trouver une autre façon d’occuper mon esprit tourmenté.

Joël Martel
Perdre son oeil droit en pandémie

Joël Martel

Perdre son oeil droit en pandémie

CHRONIQUE / Ça faisait quelques semaines que je perdais toujours mes lunettes, et là, pas dans le sens que je n’arrivais plus à les retrouver, mais bien parce qu’elles tombaient sans cesse de mon visage, aussitôt que je bougeais rapidement la tête.

Pour vous dire vrai, je trouvais ça presque rigolo les premières fois, car ça donnait parfois lieu à des situations cocasses. À titre d’exemple, il y a cette fois où après m’être brossé les dents, mes lunettes ont été éjectées de mon visage au même moment où je crachais dans le lavabo. Fouillez-moi pourquoi, mais la scène m’avait fait éclater de rire.

Joël Martel
Radio Talbot combat la désinformation

Joël Martel

Radio Talbot combat la désinformation

CHRONIQUE / Pendant plusieurs années, Denis Talbot a donné rendez-vous chaque soir à des milliers de téléspectateurs afin de leur parler de technologie. Sa populaire émission M. Net était diffusée sur les ondes de la chaîne MusiquePlus. À la suite de l’arrêt de l’émission, l’animateur est rapidement retombé sur ses pattes pour s’investir très activement sur Twitch et aujourd’hui, sa chaîne Radio Talbot est une référence en matière de technologie et de jeux vidéo au Québec.

Or, depuis le début des mesures de confinement visant à limiter la propagation de la COVID-19, voilà que Radio Talbot s’est donné un second mandat et, disons-le, il s’agit là d’une initiative très exemplaire !

Joël Martel
Le syndrome de Stockholm

Chroniques

Le syndrome de Stockholm

CHRONIQUE / Me voilà maintenant rendu à ce moment du confinement où je commence sérieusement à me demander s’il y aura vraiment un après. Et là, n’allez surtout pas croire que je dis ça parce que je crois que nous serons condamnés au confinement pour les 100 prochaines années, mais bien parce que j’ai de plus en plus l’impression qu’une fois que le confinement sera terminé, on se retrouvera à jouer dans le même film qu’avant, sauf que cette version-là sortira directement en vidéo sans même passer par le circuit des cinémas. Un autre mauvais film de série B, quoi.

Je suis bien conscient que tout cela peut sonner pessimiste de ma part, mais si j’en suis venu à penser de la sorte, c’est que j’entends trop souvent les mêmes histoires depuis le confinement.

Joël Martel
Stadia: une console à distance

Joël Martel

Stadia: une console à distance

CHRONIQUE / La semaine dernière, le géant Google a pris tout le monde par surprise en annonçant qu’il offrait gratuitement deux mois d’abonnement à sa plateforme de jeux vidéo Stadia. Comme plusieurs internautes, je n’ai pas pu résister à la tentation de profiter de l’occasion afin de tester ce service et ne faisons pas durer inutilement le suspense : j’ai vraiment adoré l’expérience jusqu’ici.

Le concept de Stadia est particulièrement révolutionnaire, car à la différence de Sony, Microsoft et Nintendo, qui exigent que vous possédiez une console, la plateforme de Google est accessible à quiconque possède une bonne connexion Internet, ainsi qu’un ordinateur, et ce, peu importe sa carte graphique ou même son processeur. Grosso modo, on peut dire que c’est un peu comme si Stadia vous fournissait une console de dernier cri à distance.

Joël Martel
Soif de vengeance

Joël en mode virtuel

Soif de vengeance

CHRONIQUE / Je ne sais pas trop ce qu’il y a dans l’eau du Québec, mais décidément, les créateurs de jeux vidéo de la Belle Province ne manquent vraiment pas d’imagination !

Alors qu’il y a deux semaines, je vous invitais à découvrir deux titres – Infini et Journey to the Savage Planet – qui avaient été conçus ici, au Québec, voilà que j’ai une fois de plus l’honneur de vous présenter un autre jeu vidéo qui a vu le jour dans notre coin de pays.

Joël Martel
Les clubs vidéo virtuels

Joël Martel

Les clubs vidéo virtuels

Joël Martel, que vous avez l’habitude de suivre à titre de chroniqueur du dimanche, vous propose une chronique sur les jeux vidéo, un univers qui le fascine. C’est un nouveau rendez-vous à ne pas manquer !

CHRONIQUE / Lorsque j’étais enfant, l’un de mes plus grands plaisirs du samedi matin était de me rendre au club vidéo pour aller me louer un jeu de Nintendo. Toute la semaine, je faisais des opérations de repérage en faisant le tour de tous les clubs vidéo et de tous les dépanneurs où on pouvait y louer des jeux et le samedi matin était en quelque sorte la concrétisation de cette quête du meilleur nouveau jeu à essayer.

Au cours des dernières années, de nombreux facteurs ont fait en sorte que la location de jeux vidéo a perdu de sa popularité, notamment en raison des jeux qui sont de plus en plus longs et de la dématérialisation des jeux, mais plus particulièrement, parce que les clubs vidéo sont devenus une espèce en voie de disparition.

Joël Martel
Des jeux «made in» Québec

Joël Martel

Des jeux «made in» Québec

CHRONIQUE / J’aurais certainement besoin de 20 journaux complets pour vous partager tous les hauts et les bas de ma vie de « gamer », mais bon, faisons cela bien simplement : je collectionne les jeux vidéos comme d’autres personnes peuvent remplir leur garde-robe de nouvelles paires de chaussures.

Pour cette toute première chronique dédiée aux jeux vidéos, j’ai l’intention de vous parler de deux jeux qui ont été produits ici au Québec et comme vous le constaterez, nous avons de très bonnes raisons d’être fiers de ce que nos concepteurs de la province ont à proposer aux joueurs du monde entier.

Joël Martel
La vie sous une cloche de verre

Chroniques

La vie sous une cloche de verre

CHRONIQUES / Ça s’est passé dans un autre monde. Je vous parle de celui où on se serrait la main et où on s’entassait comme des sardines dans un petit restaurant sans même se poser de questions.

D’habitude, je suis très mauvais avec les dates, mais dans ce cas-ci, je peux précisément vous dire que ça s’est déroulé le 30 janvier dernier.

Joël Martel
La dernière sortie

Chroniques

La dernière sortie

CHRONIQUE / C’était il y a une dizaine de jours et pourtant, quand j’y repense, j’ai cette curieuse impression de me souvenir d’une autre vie qui me semble déjà si lointaine.

Ce soir-là, ma blonde avait prévu une sortie avec une de ses amies et comme j’allais être en mode monoparental, j’avais convenu avec mon fils que nous irions manger tous les deux au restaurant. Charlot, il capote sur Saint-Hubert et vous devinerez donc qu’il a bondi de joie quand je lui ai annoncé que c’était là qu’on allait.

Joël Martel
Hommage aux déneigeurs

Chroniques

Hommage aux déneigeurs

CHRONIQUE / Aujourd’hui, j’aimerais rendre hommage à des héros.

Je tiens à leur rendre hommage, car même s’ils nous facilitent la vie pendant tout l’hiver, j’ai la curieuse impression que les seules fois où on prend le temps de parler de leur travail, c’est pour les critiquer.

Joël Martel
Charlot est accro au Kraft Dinner

Chroniques

Charlot est accro au Kraft Dinner

CHRONIQUE / Si vous vous demandez pourquoi le Kraft Dinner existe toujours, c’est notamment grâce à mon fils Charlot.

Je dois quand même vous avouer que les premières fois, c’était plutôt pratique comme solution afin de concocter rapidement un dîner, mais là, on a probablement atteint un point de non-retour. En fait, au rythme où vont les choses, j’ai bien peur que d’ici la fin de l’année, mon gars aura désormais la peau orange et que ses cheveux finiront par imiter la forme des nouilles du Kraft Dinner.

Joël Martel
Le coût réel d’une quarantaine

CHRONIQUES

Le coût réel d’une quarantaine

CHRONIQUE / Si on vous demandait de vous isoler en quarantaine à votre domicile pendant deux semaines, en auriez-vous les moyens ?

Vous l’aurez certainement deviné, mais si je vous pose cette question, c’est évidemment en réaction aux mesures préventives afin de limiter la propagation du coronavirus.