François Bourque
Le Soleil
François Bourque
Jean-François Gosselin a perdu le contrôle de son propre parti pour des vengeances et animosités personnelles, des divergences politiques et des doutes sur son leadership.
Jean-François Gosselin a perdu le contrôle de son propre parti pour des vengeances et animosités personnelles, des divergences politiques et des doutes sur son leadership.

Comment Jean-François Gosselin a «perdu» et regagné son parti

CHRONIQUE / Le chef du parti municipal Québec 21, Jean-François Gosselin, fera annuler l’assemblée spéciale du 16 avril prochain où un vote de confiance sur son leadership était à l’ordre du jour.