Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Billie-Anne Leduc
<em>Amandier en fleurs</em>, Vincent Van Gogh, 1890
<em>Amandier en fleurs</em>, Vincent Van Gogh, 1890

Tu n’es pas ton métier

CHRONIQUE / Être avocat. Être bibliothécaire. Être un mot-métier; être un mot exprimant un « faire ».

Faut-il être quelque chose? Chose : « tout objet concret par opposition aux êtres animés » (Larousse.fr).

Voilà : « chose » s’oppose au vivant.

Sauf qu’à Noël, à l’anniversaire de ta tante, aux premières rencontres, la première question qui monte aux lèvres est : « que fais-tu dans la vie? ».

Souvent, j’ai envie de répondre : « je vis ». Deux mots féroces, amers et humbles, prononcés du fond de la gorge.

Non seulement faut-il être quelque chose, mais il faut surtout être quelqu’un. Un « un » parmi quelque. Une unicité parmi tous les uns. Un petit point hors catégorie; un petit pois surtout-pas-pareil.

À force de tous sauter hors du cadre, n’est-ce pas que le cadre ne fait qu’agrandir?

Le figuier

Moi, aux rencontres, je préfère qu’on me demande : « qui es-tu ? ».

Une question infinie; la plus belle des questions. Une mer de possibilités.

Qui tu es : un ciel grand ouvert qui demande juste qu’on se pitche, la tête et les rêves en premier.

- Quand je serai grand, je serai pompier.

- Oui mais , qui es-tu?

Parfois, j’imagine que la vie est un grand figuier, et que chaque figue représente une possibilité.

« Au bout de chaque branche, comme une grosse figue violacée, fleurissait un avenir merveilleux. Une figue représentait un mari, un foyer heureux avec des enfants, une autre figue était une poétesse célèbre […], il y avait encore une figue championne olympique et bien d’autres figues au-dessus que je ne distinguais même pas. » (Sylvia Plath, La cloche de détresse, 1963)

Mais, laquelle choisir?

« Je les voulais toutes, seulement en choisir une signifiait perdre toutes les autres, et assise là, incapable de me décider, les figues commençaient à pourrir, à noircir et une à une elles éclataient entre mes pieds sur le sol. » (Sylvia Plath, La cloche de détresse)

- Plus tard, je serai psychologue.

- Seulement ?

Chaque personne est un arbre de possibles.

Tu n’es pas ton métier.

Tu n’es pas ton faire.

Quelle branche es-tu aujourd’hui?

Devenir

Deviens un garçon, une fille, un non-genré, une roche. Tout. Mais ne devenir qu’une chose est le monumental fatum de la banalité.

Deviens un pirate clamant haut et fort que les sirènes existent.  

Deviens un Diogène qui crie dans la rue : « Je cherche un homme, un vrai! »

Si quelqu’un te demande ce que tu fais dans la vie, ne réponds pas un métier, un nom commun, une chose, une convention inanimée.

Tu n’es pas ton nom, pas ton matériel, pas ton horaire.

Qui es-tu ? Comme, vraiment ?