Plein air

Une véloroute de 5122 km pour jouer aux pèlerins

BLOGUE / Envie d'évasion et d'aventures à vélo? Désormais reliée de Trondheim, en Norvège, à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, la véloroute EuroVelo 3 aura de quoi vous satisfaire avec ses 5122 km.

Surnommé «la route des pèlerins», le parcours traverse l'Europe du nord au sud-ouest par sept pays: Norvège, Suède, Danemark, Allemagne, Belgique, France et finalement Espagne.

Du côté français, c'est en juin dernier que le tronçon baptisé La Scandibérique a été inauguré. Plus de 1700 km à rouler à travers 20 départements. Aux dernières nouvelles, il ne restait qu'un peu de travail à faire  — notamment de la signalisation — pour compléter l'aménagement de la véloroute.

La Scandibérique est du coup le plus récent parcours aménagé en France, mais également le plus long. 

Eric Moreault

Le film de la semaine, le bordélique Venom

BLOGUE / Venom est un cas. Pas spécialement réussi en raison d’un scénario abracadabrant, des dialogues à la limite du ridicule et une réalisation sans imagination. Mais contrairement aux habituels longs métrages de superhéros qui se prennent au sérieux, il n’a aucune autre prétention que d’être bédéesque en son essence. Un bordel, soit. Mais un bordel amusant.

Venom, le personnage, est un des principaux ennemis de Spiderman — on peut d’ailleurs le voir dans le troisième volet de la trilogie de Sam Raimi lorsqu’il fait «équipe» avec Eddie Brock, un photographe.

Évolution oblige, Brock (Tom Hardy) est un journaliste d’enquête, fantasque, pour ne pas dire tête brûlée. Son patron envoie notre antihéros en reportage chez Carlton Drake (Riz Ahmed), un multimilliardaire mégalomane spécialiste des thérapies géniques.

Son obsession : fusionner une entité extraterrestre — un symbiote — avec un hôte humain pour créer un surhomme, clé de la survie de l’espèce (une référence aux expériences eugéniques nazies). Le ton est glauque, proche du film d’horreur.

Brock sera exposé, lors d’une visite sous le radar, à un symbiote — le Venom du titre. Le combat schizophrénique qui s’en suit est une variation sur le thème du docteur Jekyll et de M. Hyde, avec beaucoup d’humour noir. Venom devient peu à peu un film de duo de choc (un buddy movie) où les deux personnages à l’opposé finissent par trouver un terrain d’entente dans l’adversité.

Celle de Drake, le scientifique fou, qui cherche à récupérer «son» symbiote. Brock / Venom pourront compter sur la collaboration d’Anne Weying (Michelle Williams), l’ex-blonde avocate du journaliste. Outre la référence évidente à Alien, il y a aussi un peu de King Kong là-dedans.

Venom est un amalgame d’éléments tellement disparates que le spectateur ne sait plus sur quel pied danser (il y a aussi une course-poursuite dans les rues de San Francisco à la Bullit). Et peut donc le rejeter en bloc. Ou bien se laisser aller au plaisir de ce divertissement baroque.

D’ailleurs, Tom Hardy s’en donne à cœur joie — même sans réelle substance à défendre, il se débrouille plutôt bien. Son alter ego en image de synthèse, par contre, est plutôt caricatural...

Ruben Fleischer nous avait prouvé avec Escouade gangster (2013), un film clinquant, dépourvu d'originalité et de personnalité, qu’il était réalisateur qui jouait au-dessus de sa tête avec des superproductions (ils sont très nombreux à Hollywood).

Ça ne s’arrange pas, mais, au moins, il ne gâche pas tout. À sa décharge, il y aurait eu un gros travail de vraisemblance à effectuer pour que le scénario se tienne un peu mieux. Je vous l’ai dit, une vraie pagaille.

Ça me plait bien. À mon fils préado aussi : «C’était super cool.» 

Plein air

Cartographiez vos aventures en détails avec FATMAP

BLOGUE / Voici votre chance d'être des pionniers de l'aventure en partageant vos sorties et découvertes. Outil numérique de cartographie en 3D, FATMAP n'attend que votre contribution.

L'entreprise propose depuis l'été dernier une application mobile fonctionnelle sur appareils iOS et Android qui permet de télécharger des cartes 3D sur votre portable. 

Grâce à l'imagerie satellite et des cartes topographiques numériques des régions montagneuses, FATMAP présente des itinéraires en détails, selon le sport pratiqué. Et le tout peut fonctionner hors-ligne.

Si l'entreprise présente surtout des itinéraires en Europe et aux États-Unis jusqu'ici, rien ne vous n'empêche de soumettre vos sorties pour partager votre expérience.

Au fur et à mesure que FATMAP gagne en utilisateurs enregistrés, ceux-ci peuvent en effet ajouter leurs itinéraires et ainsi contribuer au développement des cartes et informations disponibles à tous.

Selon l'activité sélectionnée — ski, vélo ou randonnée —, l'imagerie sera adaptée à la saison correspondante, avec ou sans neige. Dénivelé, distance, précautions et autres conseils sont consignés en marge de la carte interactive qu'il est possible d'explorer virtuellement.

Plus spécialisé que Google Maps pour la cartographie d'aventure, FATMAP aurait une résolution cinq fois supérieure à celle du géant californien.

Pour asseoir sa crédibilité, FATMAP s'est associée à quelques grands noms de l'aventure, comme le planchiste et montagnard français Xavier De le Rue, en plus de publier un blogue destiné aux amoureux des sports de plein air.

Il ne reste plus qu'à explorer le monde entier derrière son clavier pour y créer des itinéraires sous forme «d'aventures». FATMAP peut enregistrer celles-ci à partir de données GPS, ou encore grâce à des tracés directement sur la carte.

L'aventure, la vraie, peut ensuite commencer!

RICHARD THERRIEN

Martin-Luc Archambault n'est officiellement plus un dragon

BLOGUE / Dans l'eau chaude depuis des révélations troublantes sur son passé d'homme d'affaires, Martin-Luc Archambault n'apparaîtra plus parmi les dragons au printemps prochain, sur ICI Radio-Canada Télé. Il avait déjà annoncé au diffuseur le 12 septembre dernier qu'il ne souhaitait pas revenir à l'émission.

Dans La Presse+ de jeudi, la journaliste Isabelle Hachey révélait que Martin-Luc Archambault s'était enrichi avec un logiciel de publicités qui s'introduisait dans les ordinateurs à l'insu de leurs propriétaires. L'entreprise s'était même fait taper sur les doigts par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada il y a plus d'un an.

M. Archambault s'est fait connaître du grand public grâce à l'émission Dans l'oeil du dragon, à laquelle il participait depuis 2015. Dans les circonstances, son retour à l'émission aurait été improbable. Il était connu pour son train de vie princier, qu'il étalait sur Instagram.

Son successeur à l'émission n'a pas encore été désigné.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.