RICHARD THERRIEN

«Danser pour gagner» n'aura pas de deuxième saison

BLOGUE / «Danser pour gagner», la compétition télévisée produite par Julie Snyder, n'aura connu qu'une seule saison à V. Sans surprise, le diffuseur a décidé de ne pas renouveler l'émission, qui a connu des résultats d'écoute en-dessous des attentes l'hiver dernier.

«Nous reconnaissons la grande qualité et le haut calibre de cette production qui aura été un succès d'estime notoire pour la chaîne, mais nous avons décidé de prendre de nouvelles orientations», nous dit-on aux communications de Groupe V Média.

Animée par Olivier Dion, cette adaptation québécoise de l'émission américaine America's Best Dance Crew a eu du mal à fidéliser le public, malgré une grande qualité de production. Le mercredi soir, en moyenne 305 000 téléspectateurs étaient au rendez-vous. C'était beaucoup plus difficile pour la quotidienne animée par Julie Ringuette. En entrevue au Soleil le mois dernier, la vice-présidente contenu de Groupe V Média, Brigitte Vincent, avait admis que «la danse urbaine, c’était peut-être un peu pointu pour nous», parlant néanmoins d'«une vitrine formidable» pour cette discipline.

Ce sont les gars de Rockwell Family qui avaient remporté la finale de Danser pour gagner, en mars.

Chez V, Julie Snyder continue de produire Occupation double, qui proviendra de la Grèce cet automne.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Luce Julien prend la tête de l'information à Radio-Canada

BLOGUE / Luce Julien devient la première femme à occuper le poste de directrice générale de l’information à Radio-Canada. Elle succède à Michel Cormier, qui prend sa retraite.

C'est donc un retour par la grande porte pour Luce Julien, qui a oeuvré durant 23 ans chez le diffuseur public, notamment à la direction des nouvelles radio, d'ICI RDI et de l’information multiplateforme et numérique. Depuis 2016, elle était rédactrice en chef du journal Le Devoir.

À l'annonce du départ de Michel Cormier, Radio-Canada avait mis en place un comité afin de choisir son successeur. À ICI RDI, Luce Julien avait entre autres initié la création de 24|60, animée par Anne-Marie Dussault, alors qu'au Devoir, elle avait pris part au lancement du magazine D. Elle occupera ce nouveau poste à partir de juillet.

Radio-Canada a par ailleurs annoncé à son personnel que Tamara Altéresco succédait à Raymond St-Pierre comme correspondant à Moscou, alors que Raphaël Bouvier-Auclair remplacera Yanik Dumont Baron à Washington.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

«La voix» de retour, avec ou sans Charles Lafortune

BLOGUE / Fini le mystère: «La voix» sera de retour l'hiver prochain pour une septième saison à TVA. «Le Journal de Montréal» révèle que le diffuseur s'est entendu avec le détenteur du format, Talpa, mais que TVA ne pouvait confirmer le retour de Charles Lafortune à l'animation.

Le plus grand mystère planait sur le retour éventuel du plus grand succès télévisuel des derniers mois. Charles Lafortune, qui l'annonce habituellement à la fin de la saison, n'a pu le confirmer cette fois. Même chose quand il a reçu ses deux trophées au Gala Artis de dimanche dernier.

La plus récente saison de La voix a couronné la candidate Yama Laurent. Cette annonce survenait mardi soir, alors que The Voice aux États-Unis déclarait gagnante Brynn Cartelli.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

«La fureur» revit pour un soir

BLOGUE / Dix ans après la fin de «La fureur», Véronique Cloutier et son équipe reprendront du service pour un soir seulement, le 5 janvier prochain sur ICI Radio-Canada Télé.

C'est en reprenant le concept pour Mariloup Wolfe à 1res fois cet hiver que l'idée est venue de faire revivre ce grand succès de la télévision, né il y a 20 ans déjà. Cette spéciale de 90 minutes sera présentée en direct du Studio 42, comme à l'époque.

Quatre équipes se disputeront la victoire, deux composées de vétérans, et les deux autres, de recrues, trop jeunes à l'époque. Pour l'instant, on sait que deux joueurs étoiles de La fureur, Sébastien Benoit et Élyse Marquis, agiront respectivement comme capitaines des équipes des gars et des filles.

Née à l'été 1998, La fureur était une adaptation d'un concept français. La version québécoise a été la plus longue de toutes les adaptations du concept dans le monde. Véronique Cloutier avait animé les cinq premières saisons, avant de céder son siège à Sébastien Benoit.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Télé et radio

Claude Legault succède à Marc Labrèche au «Bye Bye»

BLOGUE / Marc Labrèche ne sera hélas pas du prochain «Bye Bye», qui en sera à sa 50e édition, mise à part une apparition. Voilà qui laisse une place libre, accordée à l'acteur Claude Legault, qu'on a surtout vu jouer des rôles dramatiques dans les dernières années.

Grand manitou de la revue humoristique d'ICI Radio-Canada Télé, Simon Olivier Fecteau en a fait l'annonce lors de la première de la saison du talk-show Le beau dimanche.

Anne Dorval, Patrice L'Ecuyer, Pierre Brassard et Véronique Claveau seront tous de retour. Le concepteur a révélé que plusieurs invités seraient de la fête pour souligner ce 50e Bye Bye et a laissé entendre que Marc Labrèche serait là d'une façon ou d'une autre. Il n'est donc pas exclu qu'on le revoit dans une autre formidable parodie de Céline Dion. Labrèche ne manquera pas d'occupation durant la prochaine saison, puisqu'il animera Cette année-là à Télé-Québec, en plus de revenir au printemps à Info, sexe et mensonges, maintenant sur ICI Radio-Canada Télé.

Bien avant 19-2 et Fugueuse, Claude Legault a pu exploiter son talent comique dans les séries Le club des 100 watts, Dans une galaxie près de chez vous, 450, chemin du Golf, au cinéma dans Les trois p'tits cochons et à la Ligue nationale d'improvisation. Comme plusieurs d'entre nous, il affirme regarder le Bye Bye depuis son enfance. «J'y ai rêvé longtemps», a admis le comédien à l'animateur Jean-Philippe Wauthier. Conscient que le défi est énorme, il affirme que sa première réaction à cette proposition a été de «vomir». «Et l'autre, ça a été de vouloir fuir.» Il a finalement dit oui, sachant qu'il devra se prêter à des imitations.

Simon Olivier Fecteau a également profité de sa présence pour confirmer le retour d'En audition avec Simon, sur ICI Tou.tv.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

«XOXO», la réponse de TVA à «Occupation double»

BLOGUE / Trois équipes de six filles, guidées par des conseillers hautement qualifiés en organisation de partys, s'affrontent pour le cœur de cinq mâles. Voici «XOXO», la nouvelle téléréalité de TVA et Vidéotron, diffusée cet automne. À la suite d'un processus d'élimination, on formera le couple le plus en vue au Québec.

À TVA, on parle de «la nouvelle ère de la téléréalité», rien de moins. En d'autres mots, tout ce qui existe de «dating show» est dépassé, qu'on peut interpréter comme une réponse à Occupation double. L'émission, une idée originale de Mélanie Moisan et Nicolas Lemay chez Productions Déferlantes, traduira ce qu'on appelle «la réalité des célibataires d'aujourd'hui»: la forte exposition sur Instagram, les applications de rencontres, l'envie de sortir, de vivre la belle vie. Et la signature câline «XOXO» dans les textos et courriels.

Le propriétaire du Beachclub, Olivier Primeau, qui a complété un purgatoire d'un an après son départ de V et MusiquePlus – son contrat l'empêchait d'aller ailleurs –, sera l'un des trois conseillers. On devine que plusieurs clients du Beachclub devraient se pointer aux auditions. Les deux autres sont l'ex-lofteuse Elisabetta Fantone, devenue artiste peintre à Miami, et le plus coloré des trois, le styliste Cary Tauben, qui habille plusieurs célébrités, dont sa grande amie Paris Hilton. Grâce à leurs carnets de contacts bien garnis, ils organiseront les soirées les plus démentes dans les lieux les plus chics et glamour, et pas seulement au Québec, afin de favoriser les rencontres entre les candidats.

XOXO, c'est aussi le rêve: les candidats vivent la vie de riches, habitent dans les plus beaux penthouses, et fréquentent les soirées les plus sélects. Au bout de 11 semaines, le couple gagnant remportera la somme de 100 000$ en argent, un condo à Miami pour un an, et un accès V.I.P. à trois événements internationaux très courus, dont le festival Coachella de Palm Springs. Les auditions commencent le 25 mai à Montréal. À Québec, elles sont prévues les 15 et 16 juin au Dagobert. L'émission sera présentée le mercredi soir à TVA, mais on parle d'une diffusion multiplateforme, qui reste à déterminer, tout comme l'identité de l'animateur.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

Voici la nouvelle Passe-Partout

CHRONIQUE / Âgée de 26 ans, Élodie Grenier n’est pas de la génération Passe-Partout, mais elle a vu des épisodes sur des cassettes VHS appartenant à ses cousins plus vieux. Celle qui sera la nouvelle Passe-Partout version 2019 ne tentera pas d’imiter Marie Eykel, qui a marqué le personnage au fer rouge. «On veut garder l’essence du personnage, mais je devrai y mettre ma touche personnelle. Même pour moi, c’est difficile d’oublier Marie Eykel, elle a fait partie de mon enfance», a confié l’actrice quelques minutes après la grande annonce.

Télé-Québec, qui diffusera cette nouvelle mouture de l’émission jeunesse culte à partir du printemps prochain, dévoilait jeudi les noms des principaux comédiens qui composeront la distribution, dont trois nouveaux visages. En plus d’Élodie Grenier, choisie pour son authenticité, Gabrielle Fontaine jouera Passe-Carreau, et Jean-François Pronovost, Passe-Montagne, dans cette production d’Attraction Images.

Originaire de Boisbriand, sur la rive nord de Montréal, Élodie Grenier a étudié au Conservatoire d’art dramatique de Québec, et a fait partie de la distribution de Qui a peur de Virginia Woolf à La Bordée, il y a deux ans. Elle a aussi joué dans la websérie Hypno sur ICI Tou.tv. Passe-Partout sera sa première véritable expérience à la télévision. Inconnue du grand public, la comédienne ne craint pas d’être identifiée à jamais au personnage. «On ne vit plus dans la réalité des années 80. En 2018, d’autres émissions jeunesse ont marqué les jeunes. Les rapports des gens avec les personnalités de la télévision ont changé. Par les réseaux sociaux, les gens auront facilement accès à mon nom. On ne voyait Marie Eykel qu’en Passe-Partout, c’était impossible de googler son nom. Donc, ce n’est pas une crainte.»

Déjà, elle a eu l’occasion d’auditionner avec ses deux complices. Des trois acteurs principaux, Gabrielle Fontaine est probablement la plus connue, pour avoir tenu le rôle principal de la série jeunesse Motel Monstre sur ICI Radio-Canada Télé. Jean-François Pronovost a surtout fait du théâtre, en plus de jouer le rôle de Nico dans le téléroman O’.

Danielle Proulx, que toute une génération a connue dans le rôle de Cornemuse, revient à la télévision jeunesse et succède à Kim Yaroshevskaya dans le rôle de Grand-Mère. La décision de confier le rôle de Fardoche à Widemir Normil, un acteur noir, pourrait surprendre, mais pas pour le directeur général de la programmation de Télé-Québec, Denis Dubois. «On est en 2018, ce qu’on fait à Télé-Québec doit refléter la société. En voyant Widemir à l’audition, on ne s’est même pas posé la question, il est tellement attendrissant, les enfants vont avoir le goût de se coller sur lui. Ce n’est pas une question de couleur.» À l'origine, le regretté Pierre Dufresne tenait ce rôle.

En ce qui concerne Cannelle et Pruneau, on a cru un moment que les marionnettes ne plaisaient plus aux enfants, mais des focus groups ont prouvé le contraire. Alors qu’il avait été question de les remplacer par des séquences animées, on a décidé de ramener les marionnettes, rafraîchies au goût du jour, bien entendu.

Denis Dubois est toujours convaincu du bien-fondé de ramener l’émission dans une nouvelle mouture. «Combien de fois on a refait Alice au pays des merveilles et les contes de Grimm? Quand on s’est demandé ce qu’on pourrait faire comme intervention précoce auprès des jeunes, c’est Passe-Partout qui ressortait. Ça fait partie de notre culture.»

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

Étienne Boulay sera réconciliateur à Moi et cie

BLOGUE / Étienne Boulay sera très occupé dans les prochains mois. En plus de la nouvelle émission «Bootcamp : le parcours extrême», qu'il coanimera cet automne avec Émily Bégin à V, et du «Retour des fantastiques» à Rouge FM, voici qu'il réconciliera des personnes en conflit dans l'émission «Liens rompus» sur la chaîne Moi et cie, une sorte de croisement entre «Les retrouvailles» et «Deuxième chance».

Chaque semaine, une personne voudra renouer avec un être cher, avec qui les liens se sont rompus, à la suite de conflits ou de simples malentendus. On parle autant de querelles de testaments que de ruptures amoureuses.

C'est Étienne Boulay lui-même qui ira sonner à la porte de ces personnes afin de les convaincre de reprendre contact. Il se pourrait que certaines d'entre elles refusent de se réconcilier, ce qui sera montré à l'écran.

«Je ne prétends en aucun cas être un psychologue ou un médiateur, je joue plutôt le rôle de facilitateur. C'est déjà dans ma nature de rassembler les gens», affirme l'ancien footballeur, qui a lui-même renoué avec son fils l'année dernière, après en avoir été longtemps séparé. «Depuis que j'ai parlé publiquement de mes problèmes, je reçois des tonnes de témoignages. Pourquoi ne pas essayer de faire quelque chose de positif avec tout ça?» demande-t-il.

Produite chez Datsit, Liens rompus sera diffusée cet automne.

Ce sera la saison des réconciliations à la télé, puisqu'Anne-France Goldwater aidera des couples à faire la paix dans une nouvelle émission à Canal Vie.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

Décès de France Chevrette, de «Robin et Stella»

BLOGUE / La comédienne France Chevrette, qui interprétait le rôle de Robin Brizard dans la série pour enfants «Robin et Stella», est décédée à l'âge de 61 ans.

Robin et Stella, dont elle partageait la vedette avec Lorraine Auger, a été diffusée à Radio-Québec de 1989 à 1993. L'histoire fantaisiste de ces deux inséparables amis, issus de milieux différents et entourés de personnages farfelus, a inspiré toute une génération d'enfants.

Lorraine Auger a rendu hommage à son amie et ancienne partenaire de travail sur Facebook.

Télé et radio

Enfin des surprises au Gala Artis!

CHRONIQUE / Un chroniqueur télé n'aura jamais été aussi heureux d'avoir échoué le test des prédictions avant un gala. Alors qu'on ne l'espérait plus, l'Artis de dimanche soir aura été le plus surprenant des dernières années, avec huit trophées pour des artistes de TVA, six pour ICI Radio-Canada Télé, un pour VRAK et un pour TVA Sports. Et le succès phénoménal de «District 31» s'est enfin traduit par des récompenses avec trois statuettes, dont deux pour Magalie Lépine-Blondeau.

Plus vivante que jamais, notre Nadine nationale est même sacrée personnalité féminine de l'année, aux côtés de Charles Lafortune. «On n'a pas besoin de faire de compromis sur la personne qu'on veut être dans la vie», a lancé Magalie Lépine-Blondeau, qui a rappelé qu'elle n'était pas populaire lorsqu'elle était enfant et ado, et qui a remercié sa mère de l'avoir emmenée au théâtre à Paris, alors qu'elle n'avait que 10 ans. «Y'a deux choses qui m'irritent quand je regarde un gala: quand un gagnant n'est pas préparé et quand il est un peu chaud. Là, je suis les deux», a blagué la comédienne en toute fin de gala, encore incrédule.

Il faut saluer les récentes modifications au système de votation de la firme Léger, qui semblent avoir porté fruit, donnant un portrait plus réaliste des goûts du public. Alors que j'ai eu 14 bonnes prédictions sur 16 l'an dernier, mon score a baissé à huit cette année. Vous dire mon degré de surprise dimanche, et c'est tant mieux. L'absence d'Éric Salvail laissait deux places libres cette année, ce qui a permis à Guy A. Lepage de renouer avec les honneurs dans la catégorie des talk-shows pour un 12e trophée, et à Charles Lafortune de repartir avec l'Artis de la personnalité masculine, en plus de celui des variétés. Ça lui en fait 13.