Pier-Luc Funk sera Paul dans la BD audio «Paul dans le Nord», signée Michel Rabagliati.

«Paul dans le Nord» en BD audio

CHRONIQUE / Après être passée au cinéma pour «Paul à Québec», l'oeuvre de Michel Rabagliati tentera cette fois de charmer vos oreilles. Radio-Canada lancera en effet une première bande dessinée audio, disponible en balado sur son application mobile, avec les voix de 27 comédiens. Un radioroman moderne, à partir de l'album «Paul dans le Nord», huitième album de la série, publié en 2015, mais dont l'histoire est campée en 1975-1976.

Ainsi, Pier-Luc Funk prête sa voix à Paul à 16 ans, alors que Denis Bernard l'incarne à l'âge adulte et agit comme narrateur de l'histoire. Claude Legault joue son père Robert, Diane Lavallée, sa mère Aline, Maxim Martin, son oncle Raynald, et Émile Schneider, son meilleur ami, Ti-Marc. La distribution, impressionnante, compte notamment Les Denis Drolet, Jean-François Mercier, Serge Chapleau, Michel Rivard, Kathleen Fortin et Michel Rabagliati lui-même, qui tient trois rôles, dont celui de l'annonceur au bar de danseuses.

Le bédéiste se réjouit de voir des voix donner vie à son histoire, qui sera enrobée d'effets sonores bien réels, d'extraits d'archives de Radio-Canada, dont d'anciens bulletins de nouvelles et d'extraits sonores des compétitions et des cérémonies des Jeux olympiques de Montréal en 1976, mais aussi de grandes chansons des années 70, signées Offenbach, Beau Dommage, Harmonium, Octobre, Led Zeppelin et d'autres, dont le diffuseur a obtenu les droits. Michel Rabagliati, qui célèbre les 20 ans de la série des Paul, apprécie le fait que la radio amène beaucoup moins de contraintes que le cinéma, qui nécessite qu'on transforme beaucoup l'histoire pour capter l'attention du spectateur. Outre certaines conjugaisons au passé simple, la BD de Rabagliati sera jouée presque mot pour mot dans sa version audio, de sorte que l'auditeur pourra suivre l'histoire en feuilletant le livre.

Dans Paul dans le Nord, le personnage principal entreprend sa dernière année au secondaire et est entraîné par son ami à faire du pouce. Réalisatrice de plusieurs livres audio, Sylvie Lavoie est derrière ce projet, qui s'ajoute à l'offre déjà étoffée de romans, nouvelles, recueils de poésie, théâtre, essais et contes disponibles sur l'application ICI Première. L'oeuvre, présentée en un morceau à temps pour les Fêtes, devrait totaliser environ une heure.

***

LES SECRETS DU CHÂTEAU FRONTENAC

On croit tout savoir de lui, mais il y a encore tant de choses à dire sur le Château Frontenac. Assez pour en faire le sujet d’une série documentaire de six épisodes d’une demi-heure, Iconique Château Frontenac, diffusée dès dimanche à 21h30 sur MAtv, et disponible sur le Club illico. L’idée vient de l’ex-directeur général, Robert Mercure, qui tenait à ce qu’on ouvre les coulisses de l’institution aux caméras pour en raconter les 125 ans d’existence, et bien au-delà.

Le journaliste Pascal Evans a mené la recherche, les entrevues, en plus d’assurer la narration de la série, qui commence en racontant la genèse du Château, dessiné par un New-Yorkais, Bruce Price. On y parle des défunts châteaux Saint-Louis et Haldimand, autrefois sur le même emplacement. Les épisodes suivants s’intéressent à l’inauguration et à l’agrandissement des lieux, de l’occupation de l’hôtel par les forces alliées en 1943, de son désintérêt dans les années 60 et 70, de la gastronomie de l’institution, de son illumination et de son avenir.

Les images sont splendides, bien que la série soit un peu trop aride. Beaucoup d’informations en peu de temps, par une multitude de spécialistes et d’historiens. La série aurait gagné à ce qu’on la laisse respirer un peu, à travers toute cette orgie d’anecdotes et de données historiques.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.