Martin Everell devient le coanimateur de «100% Normandeau» à BLVD.

Martin Everell quitte TVA pour BLVD 102,1

BLOGUE / Moins d’un mois après avoir été suspendu pour un geste d’impatience en plein bulletin de nouvelles, le journaliste Martin Everell a décidé de quitter TVA Québec pour passer à la radio. Dès lundi, il sera coanimateur de Nathalie Normandeau en semaine de 14h à 18h à BLVD 102,1, station appartenant à Leclerc Communication.

Il est aussi prévu qu’il prenne seul le micro de 100 % Normandeau durant le procès de l’ancienne ministre, prévu à partir du 9 avril. La station, qui vient de se départir des services d’André Arthur, aurait d’autres plans pour lui l’automne venu.

Cette annonce arrive alors qu’au début du mois, le journaliste a commis une bévue en lançant ses notes dans les airs au palais de justice, en pleine intervention au TVA Nouvelles avec Pierre Jobin. Suspendu pour quelques jours par ses patrons, Martin Everell affirme qu’il ignorait qu’il était encore en ondes lorsqu’il a commis ce geste d’impatience, insatisfait du peu de temps d’intervention qu’on lui laissait depuis quelque temps. «Je suis quelqu’un de bouillant», reconnaît le journaliste, que le diffuseur avait justement affecté à J.E. en raison de son style fonceur et de son «côté baveux».

Everell, qui était vice-président du syndicat des employés de TVA Québec, reconnaît qu’il a eu des rapports tendus avec la direction, encore plus dans la foulée de son malheureux geste en ondes. Ces images auront été ses dernières à TVA, mais il ne regrette rien. «C’est sûr que si j’avais su que j’étais en ondes, je n’aurais jamais fait ça.»

L’incident n’est certainement pas étranger à sa décision, mais fait partie d’un ensemble de circonstances. «J’ai eu de belles années à TVA, mais je n’aime plus autant ce que je fais. Et ça fait longtemps que ça me trottait dans la tête de refaire de la radio. J’en ai profité pour faire le saut. À 56 ans, j’ai encore de belles années devant moi.»

Plusieurs offres

Avant la télé, Martin Everell avait entrepris sa carrière à la radio, notamment à CHRC et CJRP. À l’annonce de sa suspension de TVA, il a reçu des offres de quatre stations de radio, mais a finalement porté son choix sur BLVD 102,1. «J’aime beaucoup la dynamique d’entreprise familiale de Leclerc Communication. Ça me change d’une entreprise où toutes les décisions se prennent à Montréal», invoque-t-il.

De ses 29 années à TVA, il garde surtout d’excellents souvenirs de son travail parfois très musclé à J.E., avec son collègue et ami Gaétan Girouard. «Ça a façonné mon type de journalisme», dit-il. Plus tard affecté à la couverture des procès au palais de justice de Québec, il a été victime d’un incident en 2016 alors qu’un accusé s’en était pris à lui physiquement parce qu’il le filmait dans les couloirs du palais.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.