Sid Smith en direction du sommet du pic Kings en compagnie de son fils de 9 ans.

Le randonneur... sans jambes

BLOGUE / Incapable de suivre ses deux frères et son père en randonnée quand il était plus jeune, l'Américain Sid Smith devait se contenter de les voir partir. Des aventures impensables pour l'handicapé qu'il était, touché gravement aux pieds à cause d'une maladie génétique. Des années et une double amputation plus tard, il rattrape le temps perdu, un pas à la fois.

Dans le court documentaire 3 Sons & A King de V6 Media et diffusé par Petzl, Smith réalise enfin son rêve de gravir en compagnie de son paternel le sommet de l'Utah, le pic Kings (4123 m). Pour ajouter à l'expérience, son fils de 9 neuf ans est également du voyage.

Désormais équipé de prothèses sophistiquées, Sid Smith est capable de faire de la randonnée, même si c'est une nouvelle activité pour lui.

Un trajet de 21 km jusqu'au sommet, pour un gain en dénivelé de 1250 m.

Une histoire de courage et de persévérance qui vaut le détour. Il faut voir la complexité de l'ascension finale pour comprendre le défi d'une pareille aventure en altitude. Avec ou sans jambes!

C'est d'ailleurs le message que veut partager Sid Smith. Une fois au sommet, après avoir douté qu'il était capable de pareil exploit ou encore qu'il voulait abandonner parce que c'était trop difficile, il a réalisé comment ces sentiments sont au fond futiles. 

Même avec un corps auquel il ne manque aucun morceau, on a tous des raisons pour ne pas faire quelque chose ou encore pour croire qu'on en est incapable, souligne-t-il. 

Manque de temps, d'argent, trop jeune, trop gros... «On a tous nos excuses», rappelle le randonneur. «Moi aussi j'en ai parfois. Mais ce ne sont que des mensonges...» 

______________________________

Vous voulez réagir? Visitez et aimez la page Facebook Le Soleil - Plein air ci-dessous pour rester en contact!