Quand c'est trop beau pour être vrai...

BLOGUE / D'habitude, je ne fais pas attention aux annonces qui promettent la fusion nucléaire contrôlée (avec tout ce que cela implique d'énergie bon marché, propre et abondante) d'ici quelques années. Il y en a trop et, prêtez-moi l'expression, ça fait tellement longtemps que c'est pour bientôt qu'il n'y a plus moyen de prendre ça très au sérieux.

Mais cette fois-ci, il n'y avait pas vraiment moyen de passer à côté. Des chercheurs du prestigieux MIT étaient derrière le projet, ils venaient d'obtenir des dizaines de millions $, ils entrevoyaient une production commerciale d'ici 15 ans (!) et même le site de la revue Nature y avait consacré un article.

Alors je me suis dit : ben coudonc, allons voir. Si c'est vraiment pour dans 15 ans — et même si c'était 25 —, ce serait tellement gros qu'il fallait absolument en parler. Alors j'ai questionné quelques experts sur le projet et... désolé, c'est une fausse alerte. Une autre. Encore.

Plus de détails dans mon papier paru en fin de semaine.