Les tornades migrent-elles vers le nord ?

BLOGUE / À la suite de ma «Vérification faite» sur le lien (ténu, sinon absent) entre la fréquence des tornades et les changements climatiques, plusieurs lecteurs m'ont écrit pour me dire qu'ils doutent que les statistiques américaines que je citais soient pertinentes pour le Québec. On peut imaginer, me disent-ils en substance, que la tendance soit neutre aux É-U mais à la hausse ici, surtout si le réchauffement climatique déplace les tornades de plus en plus vers le nord.
C'est un argument totalement légitime, il faut le dire, mais j'y répondrais tout de même deux choses — ne serait-ce que pour le plaisir d'en discuter puisque, en ma qualité de journaliste, je ne suis un expert en rien. (Mon «VF» est ici, pour ceux qui voudraient le (re)lire.)
1) Le réchauffement déplace effectivement plusieurs phénomènes météos vers le nord mais, dans le cas des tornades, c'est en bonne partie les rencontres de masses d'air chaud et d'air froid qui sont déterminantes, et non la chaleur elle-même. Or le réchauffement, et c'est amplement documenté, est *beaucoup* plus fort en Arctique qu'ailleurs. Alors si le gradient de température entre le pôle nord et l'équateur diminue, il me semble (j'insiste : il me semble) que cela ne peut pas conduire à une fréquence accrue des tornades, où qu'on se trouve.
2) La figure ci-bas est tirée de cette étude (figure 1c). On y voit la fréquence plus (bleu foncé) ou moins (pâle) forte des tornades pour chaque État américain de 1950 (haut du graph) à 2013 (bas). La région du nord-est est à droite complètement, et on n'y voit aucune augmentation apparente, à part peut-être en Pennsylvanie et au Maryland, mais ça commence à faire loin pas mal.
Il me semble qu'il serait assez étonnant qu'une augmentation de la fréquence des tornades «saute» par-dessus la Nouvelle-Angleterre pour survenir uniquement ici. Sans doute pas impossible, puisque la météo et le climat obéissent parfois à toutes sortes de «caprices» de la géographie locale, mais a priori très invraisemblable.
Qu'en dites-vous ?

P.S. La section blogues de notre site est encore en construction. Pour discuter de ce billet, rendez-vous sur ma page Facebook.