The Square récolte cinq nominations aux 30es prix du cinéma européen (EFA).

The Square en tête aux «Oscars européens»

BLOGUE/La saison des prix du cinéma américain a débuté dimanche avec la 21e édition des Hollywood Films Awards et culminera avec les Oscars le 4 mars (et ça risque d’être pas mal moins jojo à cette 90e édition). Mais de l’autre côté de l’Atlantique, on se prépare aussi à décerner les 30es prix du cinéma européen (EFA). Trois films qui viennent ou prendront l’affiche sous peu sont en tête des nominations, dont The Square, Palme d’or à Cannes (sortie : 24 novembre), avec cinq titres possibles.

L'intense film de Ruben Östlund aura de la grosse compétition pour le meilleur film des «Oscars européens» puisqu’on retrouve Faute d’amour d’Andreï Zviaguintsev (Prix du jury à Cannes), Corps et âme d’Ildiko Enyedi (Ours d'or à Berlin) et L’autre côté de l'espoir d’Aki Kaurismäki (Ours d’argent à Berlin). C’est 120 battements par minute (Grand prix à Cannes, à l’affiche) qui complète cette liste de nommés très relevés.

Curieusement, on a écarté Robin Campillo de la liste des meilleurs réalisateurs pour y substituer Yorgos Lanthimos… dont Mise à mort du cerf sacré (à l’affiche le 10 novembre) n’a pas été retenu comme meilleur film! 120 BPM échoue aussi à se qualifier pour le meilleur scénario, qui regroupe les mêmes films qu’à la réalisation, le Kaurismäki en moins et le Frantz de François Ozon en plus.

Il semble impossible que The Square répète l’exploit de Toni Erdmann l’an dernier. La populaire comédie de Maren Ade était repartie avec les EFA du Meilleur film, réalisateur, scénariste, actrice et acteur.

Sinon, deux choses marquantes. La première : l’émergence de jeunes acteurs dans les catégories de pointe. Florence Pugh, inoubliable dans Lady Macbeth (de William Oldroyd), et, dans une moindre mesure, Paula Beer dans Frantz, seront opposées à Juliette Binoche, à Isabelle Huppert et à Alexandra Borbély. Du côté masculin, Nahuel Pérez Biscayart (120 BPM) fait face aux vétérans Claes Bang, Colin Farrell, Josef Hader et Jean-Louis Trintignant.

Deuxièmement, la fracture entre les nommés par l’Académie et les films soumis par les cinéphiles pour le prix du public. Mis à part le Kaurismäki et le Ozon, tous les autres films sont absents des catégories principales. Mais, bon, à deux exceptions près, les longs métrages retenus se retrouvent résolument du côté du cinéma d’auteur, notamment le très bon Baccalarauréat de Cristian Mungiu et le pas très réussi La commune de Thomas Vinterberg.

La cérémonie se déroule le 9 décembre. Pour la liste complète des nommés, c’est ici.

La veille, ce sera la toute première soirée de récompenses des films d’animation européens qui se déroulera à Lille. Les excellents La tortue rouge de Michael Dudok de Wit et Ma vie de Courgette de Claude Barras obtiennent, logiquement, trois nominations chacun. Les nommés sont ici.