Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Paul-Robert Raymond
Le système Vehicle Mind se branche dans la prise de diagnostic OBD-II, située dans le panneau de fusible dans la partie basse du tableau de bord. Ce boîtier recueille l’information du véhicule qui est ensuite décodée dans l’application installée dans le téléphone.
Le système Vehicle Mind se branche dans la prise de diagnostic OBD-II, située dans le panneau de fusible dans la partie basse du tableau de bord. Ce boîtier recueille l’information du véhicule qui est ensuite décodée dans l’application installée dans le téléphone.

Vehicle Mind: pour comprendre ce que dit le check engine

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Plusieurs gens sont à court de mots pour expliquer un problème mécanique dans leur automobile. Une jeune pousse de Montréal propose un appareil intelligent pouvant connecter le véhicule à un téléphone intelligent. Pour éviter les «tacatacatac», les «pschhhtt» et les «bing bing bing» ou même certaines visites inutiles chez le mécanicien...

Consciente que pas tous sont experts au sujet de leur voiture, la firme Vehicule Mind permet ainsi aux propriétaires de véhicules d’accéder aux données de leur voiture, normalement décodées par des outils de diagnostic ODB, dont pratiquement seuls les concessionnaires et les mécaniciens ont dans leur atelier de mécanique automobile.

Qui n’a pas angoissé à la simple vue du voyant de problème mécanique — le fameux check engine — dans le tableau de bord? Parfois, ce voyant s’allume juste parce qu’on a pas bien serré le bouchon du réservoir à essence.

Or, le système Vehicle Mind se branche dans la prise de diagnostic OBD-II, située dans le panneau de fusible dans la partie basse du tableau de bord. Ce boîtier recueille l’information du véhicule qui est ensuite décodée dans l’application installée dans le téléphone.

«Vous allez voir c’est quoi le code [qui est envoyé par le véhicule], mais ça va aussi vous expliquer la sévérité du problème», explique Roberto Cialdella, directeur du marketing chez Vehicle Mind. «Est-ce que vous pouvez conduire votre véhicule? Ou est-ce que c’est quelque chose qui n’est pas trop sévère, qui est très simple à régler, et que vous n’aurez pas à aller voir le mécanicien?» poursuit-il, en précisant que ce sont le genre de questions auxquelles Vehicle Mind peut répondre.

«On peut aussi voir l’impact potentiel sur le véhicule, si on ne s’occupe pas du problème. Et aussi les réparations suggérées. Ça donne donc une idée sur les réparations et solutions nécessaires. C’est beaucoup plus user friendly qu’un code ou une explication très très technique.»

Comme de la télémédecine

Comparable à un service de télémédecine, Vehicle Mind propose aussi une ligne d’assistance mécanique et de service. Ce qui peut être très pratique, car certaines informations concernant les codes de diagnostics sont temporairement disponibles qu’en anglais seulement. «Nous sommes présentement en train de traduire notre base de données, qui compte environ 4000 codes de diagnostics. Toutes les autres fonctionnalités et informations provenant de notre appli sont disponibles 100 % en français», assure M. Cialdella.

Par ailleurs, Vehicle Mind permet de visualiser l’historique d’entretien du véhicule et de détailler l’entretien à faire. En plus de géolocaliser le véhicule, de révéler la quantité de carburant dans le réservoir et de détecter les mouvements comme, par exemple, un remorquage.

Enfin, il peut également évaluer la conduite dans le cas des voitures partagées. «Si vous partagez votre voiture avec votre adolescent qui a tendance à moins bien conduire, Vehicle Mind lui donnera un score, selon si sa conduite est trop rapide, s’il passe trop souvent dans les nids de poule ou qu’il fait trop de freinages brusques.»

Le dispositif et le service de Vehicle Mind sont offerts en ligne à 149 $. Une promotion à 99 $ est en cours présentement, en plus de l’activation 4G/LTE sans frais (29 $ en temps normal). Il en coûte cependant 10 $ par mois pour s’abonner au service. Il est compatible avec pratiquement toutes les voitures à moteur à combustion.

«On ne conseille pas d’utiliser Vehicle Mind avec les véhicules 100 % électriques. Ils n’ont pas de moteur à essence, donc plusieurs fonctionnalités ne seront pas utilisables [niveau d’essence, alertes de problèmes de moteur, etc.]», ajoute M. Cialdella.

Vehicle Mind ne compte pas s’arrêter là. Bientôt, le système intégrera de nouvelles fonctionnalités, comme la prise de rendez-vous avec un atelier de mécanique en passant par l’application et un accès à de l’assistance routière.