Les fonctions de la benne et du bras automatisé de collecte de Boivin Évolution se font avec l’énergie de la batterie, sans avoir recours à une pompe hydraulique. La benne est installée sur le châssis d’un camion électrique Lion8.
Les fonctions de la benne et du bras automatisé de collecte de Boivin Évolution se font avec l’énergie de la batterie, sans avoir recours à une pompe hydraulique. La benne est installée sur le châssis d’un camion électrique Lion8.

Une première commande pour le camion électrique de collecte de matières résiduelles de Lion et Boivin Évolution

La Compagnie Électrique Lion, de Saint-Jérôme dans les Laurentides, et Boivin Évolution, de Lévis, ont reçu une première commande du camion de collecte électrique de matières résiduelles que les deux entreprises ont conçu conjointement. Waste Connections, une firme américaine de collecte et de recyclage de déchets, a commandé deux camions électriques, basés sur le châssis du modèle Lion8.

«Le premier sera affecté à Vancouver, dans l’État de Washington, et l’autre à Miami, en Floride», confie Patrick Gervais, vice-président, marketing et communications à la Compagnie Électrique Lion. «On souhaite que ça soit les deux premiers d’une éventuelle commande de plusieurs autres camions. Waste Connections est le plus gros joueur dans l’industrie de la collecte de déchets aux États-Unis et au Canada.»

Le camion Lion8 avec la benne de Boivin Évolution a une autonomie de 209 kilomètres pour une journée entière d’opération sur une seule recharge, ce qui représente 1200 foyers. Sans pollution sonore ni émission de gaz à effet de serre. Les fonctions de la benne et du bras automatisé de collecte se font avec l’énergie de la batterie, sans avoir recours à une pompe hydraulique.

Lion et Boivin Évolution estiment que les économies sur les coûts d’énergie peuvent atteindre 80 % et que les coûts d’entretien peuvent être réduits de 60 %.