La Société VIA de Lévis a réalisé qu’elle pouvait économiser 1123,20 $ en énergie par année par véhicule. Ce résultat provient de l’économie en carburant (1472 $) qu’elle ne mettrait plus, moins la dépense supplémentaire en électricité (348,80 $).

Projet Flotte Rechargeable: des essais transposés aux entreprises

CHRONIQUE / On dit souvent : «L’essayer, c’est l’adopter.» Cet adage est d’autant plus vrai avec les véhicules électriques. La plupart des acheteurs ont fait la transition après avoir essayé un de ses véhicules.

Les électromobilistes vous le diront. Les véhicules électriques ont un effet contaminant.

L’Institut du véhicule innovant (IVI) a mis sur pied le projet Flotte Rechargeable. L’organisme, basé à Saint-Jérôme dans les Laurentides, sillonne le territoire québécois à la rencontre d’entreprises qui souhaitent faire l’essai de véhicules électriques. L’IVI a également organisé les tournées Branchez-vous, où la population peut essayer des véhicules rechargeables.

«C’est un projet qui a germé, à la suite de Branchez-vous, en effet», répond Stéphane Pascalon, chef de programme, Projets de démonstrations à l’IVI. «Nous cherchions comment sensibiliser les gestionnaires de flottes et après avoir essayé pendant deux ans dans les événements Branchez-vous sans grand succès, nous avons mis sur pied cette formule.»

L’IVI s’était donné comme principal objectif «de montrer aux entreprises québécoises qu’une flotte de véhicules électriques est avantageuse du point de vue économique et qu’elle peut répondre à leurs besoins». «Un sondage effectué dans le cadre du projet auprès de 200 employés ayant fait les essais révèle que 80 % d’entre eux n’avaient jamais conduit de véhicules électriques», ajoute l’organisme. «De plus, plusieurs d’entre eux avaient des appréhensions avant de débuter l’expérience notamment en ce qui concerne l’autonomie de la batterie.»

La Société VIA de Lévis a réalisé qu’elle pouvait économiser 1123,20 $ en énergie par année par véhicule. Ce résultat provient de l’économie en carburant (1472 $) qu’elle ne mettrait plus, moins la dépense supplémentaire en électricité (348,80 $).

La Coop FA (Forêt d’Arden) a également bénéficié du programme, dans une tout autre optique. «Nous avons pu essayer conjointement avec la Société VIA cinq véhicules électriques pendant trois semaines», explique Pierre-Yves Renaud, responsable du développement des affaires à la Coop FA. «Bien que nous n’avons pas de flotte de véhicule, l’expérience nous a permis de nous faire une tête et nous a aidé dans notre tâche de sensibilisation auprès de jeunes. Mais une de nos employées a elle-même changé sa voiture pour un véhicule électrique après le projet.»

Les entreprises ont jusqu’au 24 avril pour s’inscrire au projet. Les places sont limitées.

À la Coop FA, cinq véhicules électriques ont été essayés conjointement pendant trois semaines avec la Société VIA de Lévis.

La dernière année de Branchez-vous

Parlant de la tournée Branchez-vous, cette année sera la dernière organisée par l’IVI, confirme Stéphane Pascalon.

Conséquence des essais offerts dans les différents salons de l’auto ou de véhicules électriques, comme ceux de Montréal et de Québec qui se tiendront en mai? «En effet, les salons et les concessionnaires sont maintenant en mesure de faire eux-mêmes la promotion des véhicules électriques. Nous continuerons à faire les brochures, mais plus les essais», répond-il.

Branchez-vous s’arrêtera cet été à Saint-Jérôme (10 et 11 mai); à Sherbrooke (17 et 18 mai); à Gatineau (31 mai et 1er juin); à Drummondville (14 et 15 juin); à Lévis (6 et 7 septembre); et à Laval (20 et 21 septembre).