Polestar produit présentement deux modèles, dont le Polestar 2, qui est un «fastback» 100 % électrique. Son autonomie se situe entre 400 et 450 km.

Polestar fera ses débuts nord-américains au Québec

CHRONIQUE / Les constructeurs Volvo et Geely lancent une nouvelle marque pour ses véhicules électrifiés, Polestar. Et les débuts de cette nouvelle division en Amérique du Nord se feront à Montréal.

Mercredi dernier, Polestar a annoncé que le Groupe Park Avenue dirigera le nouveau concept de boutique, qui s’appellera Espace Polestar. Celui-ci sera implanté au centre-ville de Montréal.

Qu’est-ce que Polestar? Il s’agit de la division de véhicules électrifiés de performance établie par le suédois Volvo et le chinois Geely. En ce moment, la marque propose deux modèles et un troisième sera dévoilé dans les prochains mois.

D’abord, le Polestar 1 est un modèle coupé sport à deux portes hybride rechargeable, développé à partir de la plateforme SPA de Volvo. «C’est un modèle dont la base est en fibre de carbone. Nous en fabriquerons seulement 500 par année au cours des trois prochaines années. Son prix de détail s’élève à 199 000 $», explique Hugues Bissonnette, directeur national pour le Canada chez Polestar, en entrevue avec Le Soleil, la semaine dernière. L’autonomie de la batterie du Polestar 1 est de 150 kilomètres avant que le moteur à combustion prenne la relève.

«Alors que le Polestar 2 est un fastback, dont la lunette arrière s’ouvre avec le hayon. Celui-ci est 100 % électrique et est basé sur la plateforme CMA de Volvo, la même que celle du VUS XC40. Son autonomie se situe entre 400 et 450 km et il s’agit d’un véhicule très sportif», ajoute-t-il. Le prix de détail du Polestar 2 est établi à 69 900 $ pour la version Launch Edition.

Le troisième modèle, le Polestar 3, sera dévoilé bientôt. «Il s’agira d’un VUS pleine grandeur 100 % électrique», annonce M. Bissonnette. Cependant, peu de détails circulent au sujet du Polestar 3 pour le moment.

Les premières livraisons des modèles Polestar se feront à l’été 2020 (pour le Polestar 2) et au deuxième trimestre de 2020 pour le Polestar 1.

Le Polestar 1 est un coupé deux portes hybride rechargeable. L’autonomie de sa batterie est de 150 kilomètres avant que le moteur à combustion prenne la relève.

Expérience différente

Là où Polestar veut se différencier, c’est au chapitre de l’expérience de vente. «Les achats se feront en ligne, mais si un client se présente à l’Espace Polestar, il pourra y faire des essais routiers et être conseillé. Ensuite, il pourra commander son véhicule à partir d’un ordinateur sur place. Ou bien, le client pourra passer sa commande dans le confort de son salon.»

«Polestar a pour objectif de changer la façon de magasiner une automobile. La boutique sera à la fine pointe de la technologie», explique Norman John Hébert, vice-président et chef de l’expérience client chez Groupe Park Avenue, contacté aussi par Le Soleil.

Canada avant les États-Unis

Après Montréal, Toronto et Vancouver auront leur concession Polestar. Ensuite, d’autres villes aux États-Unis verront leur concession ouvrir à leur tour.

Est-ce qu’il y a une raison pourquoi le Canada a des concessions avant son voisin du Sud? «Non, il s’agit simplement d’un concours de circonstances», affirme M. Bissonnette.

Pour l’instant, il est trop tôt pour viser une expansion au Québec. Par contre, le Groupe Park Avenue prévoit desservir les marchés hors de Montréal, mais à partir de l’Espace Polestar de la métropole qui sera installé au centre-ville dans un endroit où il y a un fort achalandage.

L’ajout de cette marque pour le Groupe Park Avenue arrive à point. Cinquante pour cent de notre clientèle considère l’achat d’un véhicule électrifié, ce qui donne un excellent timing», commente M. Hébert.