Nissan rappellera au total 491 345 voitures de sept types différents, assemblées entre novembre 2008 et septembre 2018, au Japon uniquement.

Nissan rappelle quelque 490 000 véhicules au Japon

TOKYO — Le constructeur d’automobiles japonais Nissan va rappeler quelque 490 000 véhicules au Japon, en raison d’un risque de court-circuit et départ de feu déjà constaté à quatre reprises, selon des documents émis jeudi par le ministère nippon des Transports.

«Ce rappel n’est lancé qu’au Japon», a précisé à l’AFP un porte-parole de Nissan.

Au total, devront revenir au garage 491 345 voitures de sept types différents, assemblées entre novembre 2008 et septembre 2018.

Il s’agit d’un problème sur une carte électronique qui, dans le pire des cas, peut être à l’origine d’un court-circuit et d’un départ de feu, est-il précisé.

Le défaut, signalé par des concessionnaires et automobilistes, est responsable de quatre incendies.

En crise avec son partenaire français Renault en raison de l’inculpation au Japon de Carlos Ghosn, qui a fondé leur alliance, Nissan a rencontré divers problèmes de qualité sur ses véhicules ces dernières années, ce qui rejaillit aussi sur son image de marque et ses ventes.