Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Au chapitre du design, Hyundai affirme ouvertement que le Ioniq 5 a été inspiré de la Pony, modèle qui a marqué les débuts du constructeur.
Au chapitre du design, Hyundai affirme ouvertement que le Ioniq 5 a été inspiré de la Pony, modèle qui a marqué les débuts du constructeur.

Hyundai va de l’avant avec sa division électrique en lançant le Ioniq 5

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Mardi dernier, le constructeur Hyundai a fait une pierre deux coups en lançant le véhicule utilitaire compact (VUC) intermédiaire Ioniq 5. Il marque le vrai départ de sa nouvelle marque consacrée aux véhicules électriques en dévoilant son premier modèle.

Révélé lors d’une présentation virtuelle, le Ioniq 5 a été conçu sur la nouvelle plateforme E-GMP (Electric-Global Modular Platform) de Hyundai Motor Group. Celle-ci, développée particulièrement pour les véhicules électriques à batterie, propose un empattement allongé, ce qui procure au véhicule un habitacle plus spacieux à plancher plat.

Deux batteries seront offertes dans le Ioniq 5, la standard de 58 kilowatts-heure et celle à grande autonomie de 72,6 kWh (qui sera de 77,4 kWh en Amérique du Nord). Ces batteries pourront aussi être rechargées rapidement avec des bornes rapides de 400 et de 800 volts.

Les modes d’entraînement proposés seront deux roues motrices (propulsion avec moteur arrière) ou traction intégrale. La puissance des versions variera entre 125 et 225 kilowatts (équivalent à 167 et 301 chevaux) ainsi que le couple, allant de 350 à 605 newtons-mètres (258 à 446 livres-pieds)

Hyundai estime que l’autonomie variera entre 470 et 480 kilomètres pour la version à batterie à grande autonomie et à propulsion. Le constructeur annoncera ultérieurement l’autonomie officielle du Ioniq 5.

En plus de fournir l’énergie pour mouvoir le véhicule, la batterie pourra servir de point de contact pour afin d’alimenter en électricité des équipements et des outils en dehors de celui-ci. Dans la présentation, on évoque même la possibilité d’alimenter une cuisine au complet.

Clin d’œil à la Pony

Au chapitre du design, Hyundai affirme ouvertement que le Ioniq 5 a été inspiré de la Pony, modèle qui a marqué les débuts du constructeur. «En évoquant l’attitude audacieuse de la Pony de Hyundai, la première voiture de série du constructeur, le Ioniq 5 souligne le parcours de 45 ans de Hyundai au cœur du style de vie des clients, créant ainsi un fil conducteur entre le passé, le présent et l’avenir», peut-on lire dans le communiqué publié par Hyundai.

Le constructeur coréen annonce que le Ioniq 5 sera offert dans certaines régions du globe dès le premier semestre de 2021, sans toutefois spécifier lesquels. Et enfin, aucun prix n’a encore été révélé.