Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Paul-Robert Raymond
Avec le Mustang Mach-E, Ford a voulu créer un pont entre son passé de <em>muscle car</em> et l’avenir qui tend vers l’électrification des véhicules. Mis à part quelques lignes, l’icône de l’étalon sur la calandre à l’avant et sur le volant, peu de choses l’apparentent à la Mustang.
Avec le Mustang Mach-E, Ford a voulu créer un pont entre son passé de <em>muscle car</em> et l’avenir qui tend vers l’électrification des véhicules. Mis à part quelques lignes, l’icône de l’étalon sur la calandre à l’avant et sur le volant, peu de choses l’apparentent à la Mustang.

Premier contact avec le Ford Mustang Mach-E 2021 [PHOTOS]

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Il a été possible de conduire le Mustang Mach-E de Ford. Les premières livraisons aux clients ayant réservé leur exemplaire devraient être faites d’ici la fin de l’année. Une expérience qui s’est révélée aussi intéressante qu’attendue.

Pour certains, le Mustang Mach-E de Ford est mal nommé. Il ne faut pas oublier que le constructeur a voulu marquer un coup en nommant ainsi son premier multisegment totalement électrique et conçu comme tel.

Rappelons que les quelques modèles électrifiés de Ford existaient d’abord en version à moteur thermique ou parfois hybride. Le Mustang Mach-E est pour ainsi dire le premier véhicule électrique avec une autonomie qui saura satisfaire une grande majorité d’automobilistes.

Quant au nom, j’avoue de ne pas y accorder autant d’importance. Ford a voulu créer un pont entre son passé de muscle car et l’avenir qui tend vers l’électrification des véhicules. Mis à part quelques lignes, l’icône de l’étalon sur la calandre à l’avant et sur le volant, peu de choses l’apparentent à la Mustang.

Et puis? Ça n’enlève rien à ce véhicule électrique qui s’est avéré un plaisir à prendre en mains. Il y a toutefois certaines précisions à apporter.

Tout d’abord, il faut rappeler que cet essai a été très bref. Ford a mis à la disposition des journalistes un exemplaire de préproduction du Mustang Mach-E. Nous n’avions que quelques heures pour apprécier ce modèle tant attendu. Les véhicules destinés aux essais routiers — normalement d’une durée d’une semaine — devraient être prêtés durant les premiers mois de 2021. Il sera alors possible de donner plus de détails quant à la recharge et la vie au quotidien avec un Mustang Mach-E.

Intérieur unique

D’abord, ce qui frappe, c’est la disposition de la poignée de porte pour entrer dans le véhicule. En fait, il faut appuyer sur un bouton qui déverrouille la porte. La petite poignée sert uniquement à tirer sur la porte.

À l’intérieur, Ford a tenté de minimiser les boutons, mais pas autant que Tesla dans son Model Y. La plupart des contrôles se font par le grand écran central au centre du tableau de bord. Ce dernier comporte des accents en tissu sur le dessus. Assez inhabituel dans un modèle de Ford, mais pas vilain à regarder.

Dans cette unité de préproduction, la qualité de finition était tout de même bien exécutée. Ça promet pour les véhicules destinés à la vente.

Conduite à une pédale

Sur la route, conduire le Mach-E s’est révélée très agréable. Même si on ressent l’inertie de ses presque 2200 kilogrammes, on apprécie ses accélérations franches. Un fait notable: même si on le considère comme un VUS, on n’a pas la sensation de se trouver dans un tel véhicule lorsqu’on est derrière le volant. Le Mach-E a une position de conduite beaucoup plus basse, ce qui donne l’impression de conduire une grosse voiture.

Le Mustang Mach-E permet de le conduire avec une seule pédale, limitant ainsi l’utilisation des freins, comme on peut le faire avec une Nissan Leaf de dernière génération. C’est une option intéressante, mais qui peut en rebuter quelques-uns. Elle peut être désactivée. Cependant, elle n’enlève rien à la sensation des accélérations. Mais une fois la conduite à une pédale désactivée, le véhicule conserve sa vitesse même si on n’appuie plus sur l’accélérateur.

Comme mentionné plus tôt, les accélérations sont franches. Mais pas aussi époustouflantes que celles des produits de Tesla, entre autres. On apprécie quand même la disponibilité des kilowatts pour lancer le véhicule sur la route.

Mais comme le dit la chanson Mustang Sally, écrite et enregistrée par Mack Rice et interprétée par Wilson Pickett, Buddy Guy et plusieurs autres: «Mustang Sally, guess you better slow that Mustang down…» Si on ne veut pas accumuler des points d’inaptitude.

Sous le hayon, on est surpris par la profondeur du coffre d'un volume de 840 litres (avec les dossiers relevés).

Du son?

En mode Unbridled (débridé), le Mach-E montre ses muscles en plus de s’exprimer «vocalement». Un son de moteur synthétisé s’entend lorsqu’on accélère. Ça aussi, on peut «l’éteindre» pour apprécier la conduite électrique.

Quant à la consommation d’électricité, elle s’est révélée élevée à 23 kilowatts-heures aux 100 kilomètres. Il faut comprendre que le Mach-E est lourd. On le sent quand on le conduit. Ford n’a pas publié officiellement son poids. Certains parlent de 2200 kilogrammes.

Par contre, cette lourdeur se traduit par une conduite assurée et précise en raison de sa traction intégrale.

Enfin, avec sa batterie à grande autonomie de 88 kilowatts-heures, les moteurs de cette version Premium du Mustang Mach-E essayée produisaient 258 kilowatts (équivalent à 346 chevaux), ainsi qu’un couple de 580 newtons-mètres (équivalent à 428 livres-pieds). Théoriquement, l’autonomie devait se situer à plus de 425 kilomètres avec une pleine charge. Au départ, le compteur indiquait «seulement» 330 km. On peut probablement attribuer cette baisse aux sollicitations passées faites par les confrères, ce qui augmenterait la consommation d’électricité.

Mais avec une consommation moyenne de 23 kWh aux 100 km, la batterie de 88 kWh donnerait une autonomie de 382 kilomètres. Il faudra valider ce chiffre lors d’un essai ultérieur.

Le meilleur reste à venir. La version GTP (pour GT Performance) promet une puissance de 358 kW (480 ch) et un couple de 859 N.m (634 lb-pi). On a hâte de voir ça.

Cinq places

À bord, on peut prétendre que cinq occupants y trouveront leur compte. De même pour l’espace dans le coffre à l’arrière. Quand on ouvre le hayon, on est surpris par la profondeur du coffre. Le seul hic, quand on abaisse les dossiers des sièges arrière, ceux-ci ne se rabattent pas totalement à plat. Mais on est prêt à passer par-dessus cela.

++
DONNÉES TECHNIQUES

Prix: de 50 495 $ à 82 995 $

Prix du modèle essayé: 65 745 $ (version Premium avec traction intégrale et batterie à grande autonomie)

Puissance et couple des moteurs électriques

Propulsion: 198 kW (équivalent à 266 ch); 580 N.m (équivalent à 428 lb-pi)

Traction intégrale: 258 kW (équivalent à 346 ch); 580 N.m (équivalent à 428 lb-pi)

Batteries: 68 kWh (autonomie standard); 88 kWh (grande autonomie)

Pour en savoir plus: fr.ford.ca/suvs/mach-e/2021/