Avec le I-Pace, il faut souligner une chose que Jaguar a comprise, autrement que plusieurs autres constructeurs : il n’est pas nécessaire de donner un look extraterrestre à un véhicule électrique. À l’instar des modèles de Tesla, ses lignes sont séduisantes. Aucun trait ou aucune arête bizarroïde qui viennent nous «faire saigner des yeux».

Essai-éclair: Jaguar I-Pace 2019

Vous cherchez un réel compétiteur à la Tesla Model S? Alors, voici alors le Jaguar I-Pace.

Cependant, il ne faut aller trop vite et dire qu’il s’agit d’un compétiteur direct au Model X du constructeur américain. Il n’en est rien. Ses cinq places le «disqualifie» à ce chapitre. 

Toutefois, avec un prix de base de 86 500 $ — et mettez-en plus si vous succombez aux groupes d’options —, ce VUS s’insère dans la catégorie des véhicules électriques de luxe. Donc, oubliez tout de suite toute aide gouvernementale que ce soit, provinciale ou fédérale.

Au moins, il faut souligner une chose que Jaguar a comprise, autrement que plusieurs autres constructeurs : il n’est pas nécessaire de donner un look extraterrestre à un véhicule électrique. À l’instar des modèles de Tesla, ses lignes sont séduisantes. Aucun trait ou aucune arête bizarroïde qui viennent nous «faire saigner des yeux».

À l’intérieur, c’est un peu plus différent que chez Tesla. Alors que le constructeur américain mise sur le minimalisme — surtout dans sa Model 3 —, le britannique a une approche beaucoup plus classique. Il ne lésine pas sur les boutons. Des instruments sur un écran interactif devant le volant et un écran central de 25 pouces (très horizontal!). Il y en a même un troisième pour les contrôles de la climatisation.

Quant à l’aménagement intérieur, rien à redire de ce côté, tellement l’ensemble est bien exécuté. Le hayon est quant à lui de taille moyenne. Dans le véhicule essayé, il y avait un boîtier pouvant être verrouillé. Probablement, une option. Cependant, lorsque celui-ci ce trouve dans le hayon, le poids par-dessus ne doit pas dépasser les 35 kilogrammes.

Belles sensations 

Sur la route, il offre de belles sensations de conduite, malgré son poids qui frôle les 2200 kilogrammes, ce qu’on a pu constater durant ce bref essai routier de deux heures. Les différents modes de conduite sont tous intéressants les uns que les autres. 

À sa vitesse de croisière, la puissance de 293 kilowatts (équivalent à 394 chevaux) et le couple de 352 newtons-mètres (équivalent à 260 livres-pieds) permettent de faire d’excellentes reprises le moment venu. N’oublions pas que le I-Pace est équipé de deux moteurs à aimants permanents lui conférant une traction intégrale.

Quant à la consommation d’énergie, il a été possible de faire une moyenne de 24 kWh aux 100 kilomètres. Soit une autonomie de 375 km avec la batterie de 90 kWh. Très proche de l'autonomie annoncée par Jaguar qui est de 377 kilomètres.

Une fois vidée, la batterie nécessite 12,9 heures de recharge sur une borne de 240 volts. Évidemment, le modèle peut se recharger sur des bornes rapides de 400 V.

Merci au concessionnaire Les Moteurs Décarie pour l’accès à ce bref essai routier.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix : à partir de 86 500 $ (non admissible aux rabais gouvernementaux)

Prix du modèle essayé : 109 164 $ (HSE)

Puissance : 293 kW (équivalent à 394 ch)

Couple : 352 N.m (équivalent à 260 lb-pi)

Batterie : 90 kWh

Consommation réalisée en moyenne : 24 kWh/100 km

Autonomie annoncée : 377 km