Auto

Essai-éclair: Lincoln Nautilus 2019

Digne successeur du MKX (la marque Lincoln tend à abandonner les noms de modèles formés de lettres pour des noms plus poétiques), le Nautilus livre la marchandise sans broncher.

«Seulement» avec un moteur quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 litres, les performances de ce Nautilus sont plus que satisfaisantes. On aurait aimé pouvoir comparer avec le V6 de 2,7 litres qui offre 85 chevaux de puissance et 100 livres-pieds de couple supplémentaires.

Essai-vidéo: Volvo XC40 2019

Dernier-né de la gamme de trois VUS de Volvo, le XC40 s’inscrit pile-poil dans le créneau brûlant des multisegments sous-compacts de luxe, constitué notamment des Audi Q3, BMW X1 et Mercedes-Benz GLA. Comme ces trois concurrents, il emploie un quatre cylindres turbo de 2,0 litres et arrive au Canada exclusivement avec quatre roues motrices. Il est le premier modèle à étrenner la nouvelle plateforme compacte modulaire que Volvo a conçue avec le chinois Geely, son propriétaire depuis 2010.

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Auto

Essai-éclair: Mazda MX-5 2019

Question de tourner le fer dans la plaie, une hirondelle n’annonce pas le printemps, mais presque…

Vu de l’extérieur, le roadster Mazda MX-5 n’a pas changé d’un iota. Mais le plaisir à conduire à l’état pur pour peu de carburant dépensé demeure.

Auto

Essai-éclair: Hyundai Kona

Dans la catégorie des véhicules utilitaires compacts, le Hyundai Kona vient d’atterrir sur le marché. Il a tout pour plaire, tant au chapitre de son look qu’à ses performances générales.

Au départ, il s'agit d'un véhicule qui présente de très belles lignes. Certains auront peut-être à redire sur les appliques noires au-dessus des puits de roues, mais il faut avouer que ça ajoute à son charme.

Sur la route, le Kona est un véhicule vif et dynamique qui propose trois modes de conduite (Normal, Eco et Sport). Sa conduite peut parfois être sautillante lors de virages un peu serrés.

À l’intérieur, l’aménagement est bien exécuté, mais le constructeur a utilisé des plastiques qui font un peu bon marché et qui semblent être faciles à égratigner. Au démarrage, on s'habitue au son de la plaquette de vision tête haute (à la Mazda) qui se déploie du tableau de bord. Disons que les premières fois qu'on l'entend, on reste un peu surpris.

Les occupants pourront trouver leur compte à l'arrière, malgré le peu de dégagement pour les jambes. Cependant, n'allez pas faire l'épicerie en famille, car le hayon est peu profond et se remplit rapidement. Vous serez obligés de mettre des sacs sur la banquette arrière.

En ce qui concerne la consommation, principalement en ville, elle s’est élevée à plus de 12 l/100 km. Si on avait pu faire un plus long trajet sur les autoroutes, on aurait pu constater la vraie teneur de la consommation de carburant qui devrait se situer aux alentours de 9,0 l/100 km, selon les données du constructeur. On a hâte de voir la version électrique promise pour 2019, avec deux autonomies annoncées de 240 et de plus de 400 kilomètres. 

Essai-vidéo: Subaru Ascent 2019

Subaru revient dans le segment des VUS intermédiaires avec l’Ascent, un peu plus de quatre ans après l’abandon de l’excentrique Tribeca. Le nouveau venu rentre dans le rang avec sa mécanique, son allure et son tableau de bord calqués sur ceux des autres multisegments de la marque. Outre le format surdimensionné, la principale innovation réside sous le capot : un quatre-cylindres turbo fraîchement conçu remplace le six-cylindres qui officiait dans le Tribeca.  

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Auto

Essai-éclair: Subaru Forester 2019

Subaru n’essaie pas de vouloir plaire à tous. C’est tout à son honneur. Il y a les «aficionados» de la marque et ceux qui n’aiment pas.

Le nouveau Forester s’inscrit en plein dans cette ligne de pensée. Ce n’est pas le VUS le plus «chromé» et ayant les lignes les plus fluides et les plus aguichantes, mais il se tire très bien d’affaire, surtout dans les surfaces enneigées avec sa traction intégrale X-Mode.

Auto

Essai vidéo: Mitsubishi Outlander PHEV 2008

On l’attendait depuis longtemps, celui-là. Présenté pour la première fois à Montréal en 2014, l’Outlander PHEV aura mis quatre ans avant d’arriver chez les concessionnaires Mitsubishi canadiens. Malgré ce délai, il reste le premier VUS hybride rechargeable offert à moins de 50 000 $ au pays. Sa batterie de 12 kilowatts-heure (kWh) lui confère une autonomie électrique de 35 km, typique d’un véhicule rechargeable moyen, en plus de le rendre admissible à un rabais gouvernemental de 4000 $. Chose rare, le rouage intégral de série fonctionne même en mode 100 % électrique.

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Auto

Essai-éclair: Hyundai Tucson 2019

Bien malin celui qui dira que les produits Hyundai ne se raffinent pas avec le temps. Ce nouveau Tucson est la preuve que le constructeur coréen n’a pas à avoir honte devant ses concurrents.

Dans ce bref essai, il a été quand même possible de constater que ce VUS est plus abouti que ses prédécesseurs et propose un comportement plus doux que son cousin chez Kia, le Sportage.

Auto

Essai-éclair: Cadillac XT4 2019

Cadillac fait son entrée dans la catégorie des VUS compacts avec le XT4.

De bon format, ce véhicule offre de l’espace suffisant pour quatre adultes. Loger trois personnes sur la banquette arrière serait un peu serré, à moins que ce soit de jeunes enfants.

Auto

Essai-éclair: Mazda CX-5 Signature 2019

Lorsqu’on avait essayé le nouveau CX-5, il y a un peu plus d’un an, on avait souligné que les accélérations étaient correctes, sans plus, malgré sa puissance et son couple. Ce n’est plus le cas avec cette nouvelle version qui s’ajoute dans le modèle, la Signature, la plus luxueuse.

Avec le moteur quatre-cylindres turbo SkyActiv-G de 2,5 litres, les accélérations sont maintenant plus senties et le véhicule a même le goût de déraper dans la grosse neige, ce qui n’est pas désagréable. Merci au système d’antidérapage qui vient en aide.