Le Toyota RAV4 Prime 2021
Le Toyota RAV4 Prime 2021

Essai-éclair: Toyota RAV4 Prime 2021

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Il est attendu de pied ferme, ce Toyota RAV4 Prime (lire ici hybride rechargeable). Dans son cas, on peut vraiment affirmer qu’il s’agit du meilleur des deux mondes.

Présentement, dans cette catégorie — les VUS intermédiaires —, il n’y a pas foule parmi les modèles hybrides rechargeables. Cela se résume à deux modèles: le Mitsubishi Outlander PHEV et le RAV4 Prime de Toyota.

Le premier est tout de même intéressant. Mais le RAV4 Prime offre plus que le Mitsubishi. Il a suffisamment d’autonomie sur la batterie de 18,1 kWh pour parcourir plus de 60 kilomètres sur une recharge contre entre 35 et 40 km pour l’Outlander. 

Cependant, si vous choisissez l’Outlander, vous aurez plus de chances de l’avoir tout de suite. La liste d’attente pour le RAV4 Prime est longue, car les exemplaires offerts actuellement sont construits au Japon et la première allocation canadienne est limitée à 1000 exemplaires, principalement vendus au Québec. Par ailleurs, si vous optez pour la version d’entrée de gamme (SE), vous risquez d’attendre longtemps. Les acheteurs de XSE sont servis en premier.

Toyota donne le chiffre de 68 km, pour atteindre ce chiffre, mais il faut être doux avec la climatisation, voire ne pas utiliser le ventilateur. Dans ce cas, l’autonomie sur la batterie descend quelque part entre 60 et 63 km. 

Avec autant de kilomètres en mode tout électrique, l’automobiliste peut virtuellement ne pas mettre une goutte d’essence pendant des mois et ne pas faire rouler le moteur thermique tout ce temps. Hélas, cette pratique n’est pas du tout recommandée, car cela pourrait endommager le moteur et le rendre inopérant le moment où on en aurait besoin, comme lorsqu’on prévoit un trajet interurbain.

Cela dit, la consommation moyenne d’électricité s’élève à plus de 25 kilowatts-heures aux 100 kilomètres. Ce qui est élevé pour un véhicule électrique, quand des plus petits modèles peuvent consommer moins (entre 14 et 20 kWh/100 km). Le poids du RAV4 Prime joue contre lui.

Quant à la consommation de carburant lorsque le moteur thermique entre en action, elle se situe quelque part entre 5,0 et 6,0 litres aux 100 kilomètres. Mais pour l’essai qui a duré une semaine, principalement parcouru en milieu urbain en mode électrique, on a consommé 2,68 l/100 km pour 187,3 km parcourus.

Un conseil: il est préférable de se doter d’une borne de recharge de 240 volts pour recharger le RAV4 Prime. Cela prend que trois heures pour donner une pleine charge à la batterie de 18,1 kWh. Si la voiture reste immobile chaque soir durant 10 heures, le chargeur de 120 V fourni avec le véhicule suffira, dans la mesure que votre prise de courant extérieure soit seule sur un disjoncteur de 15 ampères.

Là où le RAV4 Prime peut être intéressant, il peut remorquer jusqu’à 1134 kg (2500 lb). 

Au chapitre de la finition à l’intérieur, elle se révèle très bien exécutée, du moins dans la version XSE, celle que l’on a essayée. 

Enfin, le RAV4 Prime est admissible aux deux rabais gouvernementaux, un total de 13 000 $ après les taxes.

++
DONNÉES TECHNIQUES

Prix: de 44 990 $ à 56 990 $ (avant les rabais gouvernementaux)

Prix du modèle essayé: 56 990 $ (XSE Techno)

Moteurs: L4 2,5 litres et deux moteurs électriques de 133 kW et de 39 kW

Puissance combinée: 302 ch (225 kW) (moteurs à essence et électrique)

Couple combiné: 451 lb-pi (611 N.m) (moteurs à essence et électrique)

Temps de recharge: 3 heures sur une borne 240 V; 10 heures sur le chargeur 120 V

Consommation réalisée: 2,68 l/100 km pour 187,3 km parcourus