À part l’applique sur le coffre à l’arrière, cette Mazda3 Turbo ne se différencie pas des versions avec le moteur atmosphérique. C’est au volant qu’on sent cette différence.
À part l’applique sur le coffre à l’arrière, cette Mazda3 Turbo ne se différencie pas des versions avec le moteur atmosphérique. C’est au volant qu’on sent cette différence.

Essai-éclair: Mazda3 Turbo 2021

Paul-Robert Raymond
Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Mazda met sous le capot de sa berline Mazda3 le même moteur turbocompressé qu’il met dans ses VUS CX-5 et CX-9.

Pas de grosse différence, direz-vous? Visuellement, vous avez raison. À part l’applique sur le coffre à l’arrière, cette Mazda3 Turbo ne se différencie pas des versions avec le moteur atmosphérique. C’est au volant qu’on sent cette différence. 

Plus vive tout en étant souple, cette berline ne transmet pas les contrecoups des accélérations et des manœuvres, grâce à des réglages de la suspension. Le constructeur a intégré un «contrôle vectoriel de force G Plus». Celui-ci aurait pour fonction «d’optimiser la sensation de conduite sur parcours sinueux», tout en réduisant les contrecoups causés par les accélérations et les mouvements latéraux. Ce contrôle est offert exclusivement dans les versions Turbo de la berline Mazda3 ou de la Mazda3 Sport à cinq portes.

Le moteur à quatre cylindres de 2,5 litres turbo délivre une puissance allant jusqu’à 250 chevaux et 320 livres-pieds de couple, pourvu qu’on l’abreuve de carburant super. Il n’est pas interdit de remplir le réservoir d’une essence à indice d’octane moins élevé. Cependant, on peut perdre jusqu’à 23 chevaux et 10 livres-pieds.

Ce quatre-cylindres turbocompressé ajoute tout de même une puissance supplémentaire de 76 chevaux par rapport à celle du moteur atmosphérique de 2,5 litres. Cela paraît sans contredit dans le comportement général du véhicule. 

Se frotter aux compactes de luxe

Avec sa Mazda3 Turbo, le constructeur nippon cherche à se frotter aux berlines compactes de luxe, telles les Audi A3 ou les Acura TLX, alors que le prix de vente se situe dans les mêmes eaux. Même si le nom Mazda ne colle pas nécessairement avec luxe, la finition intérieure, à laquelle le constructeur nous a habitués depuis quelques années, justifierait assurément cette prétention. Mais comme vous le savez très bien, tout est question de perception...

++
DONNÉES TECHNIQUES

Prix: de 32 900 $ à 37 100 $

Prix du modèle essayé: 35 050 $ (GT Turbo avec groupe Premium)

Moteur: L4 2,5 litres turbocompressé

Puissance: 250 ch (186 kW) à 5000 tr/min (avec essence super)

Couple: 320 lb-pi (434 N.m) à 2500 tr/min (avec essence super)

Transmission: automatique à six rapports

Consommation réalisée: 8,7 l/100 km (sur la route, principalement)