Même si l’envie de répliquer est bien présente, nous vous suggérons fortement de ne pas réagir aux gestes provocateurs comme les appels de phares ou les coups de klaxon.
Même si l’envie de répliquer est bien présente, nous vous suggérons fortement de ne pas réagir aux gestes provocateurs comme les appels de phares ou les coups de klaxon.

Rage au volant, recharge sur le 120 V et le bon choix de couleur: les conseils de la semaine

CAA-Québec
CAA-Québec
Collaboration spéciale
Q  Que doit-on faire si on est victime ou témoin d’un épisode de rage au volant?

R  Au volant, lorsque la courtoisie et la patience prennent le bord, il n’est malheureusement pas rare de voir naître de l’agressivité. Peu importe la situation, gardez votre calme. La rage au volant commence souvent lorsqu’un conducteur suit de trop près. Dans ce cas, laissez-le simplement vous dépasser en vous déplaçant vers la droite de façon sécuritaire. Si c’est impossible, concentrez-vous sur la route et tâchez d’oublier l’automobiliste impatient.

Même si l’envie de répliquer est bien présente, nous vous suggérons fortement de ne pas réagir aux gestes provocateurs comme les appels de phares ou les coups de klaxon. Cela risquerait seulement de faire augmenter le niveau de rage du conducteur agressif. Une fois de plus, le maintien de votre calme sera votre meilleur allié.

Que vous soyez victime ou témoin d’une telle situation, communiquez avec la police aussitôt que possible, même s’il n’y a pas eu d’accrochage.

Q  Est-ce que je peux recharger mon véhicule électrique dans n’importe quelle prise de 120 volts?

R  Utilisez une prise de courant «domestique» de 110 à 120 volts, protégée par un disjoncteur (et non un fusible), qui relaie un courant d’au moins 15 ampères. Idéalement, la prise devrait être seule sur son circuit. Si vous rechargez votre véhicule en même temps qu’un autre appareil fonctionne sur le même circuit, le disjoncteur peut se déclencher.

Utilisez toujours le câble de recharge fourni avec le véhicule pour assurer la recharge adéquate de votre batterie et éviter de l’endommager. Veillez également à ce que le boîtier de commande ne pende pas dans le vide; en raison de son poids élevé, la fiche pourrait finir par se débrancher. Aussi, n’utilisez pas de rallonge ou d’adaptateur de fiche à moins qu’ils soient reconnus par le constructeur.

Q  Sauf pour une question de goût, le choix de couleur d’un véhicule est-il important?

R  Tous les goûts sont dans la nature, direz-vous, mais il ne faut quand même pas choisir la couleur d’une auto à la légère. La prudence s’impose avec des teintes audacieuses comme le jaune ou le vert. Elles passent plus facilement de mode et pourraient nuire à la revente. À l’inverse, les trois couleurs les plus populaires en Amérique du Nord sont le blanc, le gris (dans toutes ses nuances) et le noir. Bien que ce dernier soit joli et indémodable, la saleté et les égratignures y paraissent facilement. Le blanc est classique et élégant, mais il dissimule très mal la rouille et les dépôts de garnitures de frein, qui collent aux ailes et aux portières. Enfin, le rouge demeure un incontournable, mais il tolère mal les rayons du soleil. Son fini vieillit plus rapidement que celui des autres couleurs et finit par tourner au rose, surtout sur le toit et le capot. Prenez donc le temps d’y penser!

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.