Une incroyable aubaine sur des pneus usagés vue sur le Web peut vous appâter, mais vous réaliserez peut-être trop tard qu’il s’agit en fait d’une mauvaise prise.
Une incroyable aubaine sur des pneus usagés vue sur le Web peut vous appâter, mais vous réaliserez peut-être trop tard qu’il s’agit en fait d’une mauvaise prise.

Achat de pneus usagés, 48 heures et abris d’auto: les conseils de la semaine

CAA-Québec
CAA-Québec
Collaboration spéciale
Q  Est-ce une bonne idée d’acheter des pneus usagés?

R  Pas vraiment. Une incroyable aubaine sur le Web peut vous appâter, mais vous réaliserez peut-être trop tard qu’il s’agit en fait d’une mauvaise prise. Exemple : vous êtes séduit par une annonce offrant pour 400 $ des pneus qui n’auraient que deux saisons d’usure, tandis que des pneus neufs identiques se vendent autour de 1000 $. Tentant, mais connaissez-vous le réel degré d’usure et l’uniformité de celle-ci? Rappelez-vous qu’un parallélisme (alignement) négligé et une pression d’air inadéquate usent les pneus de façon inégale. Avez-vous la garantie que les pneus n’ont pas été déformés par un entreposage inadéquat? Un impact sur un trottoir ou le passage dans un nid-de-poule ont-ils entraîné des dommages invisibles? Tous ces pièges rendent l’achat de pneus d’occasion très risqué, tant pour la sécurité que pour le portefeuille.

Il vaut donc mieux demander conseil à un atelier de confiance, à un garage recommandé CAA-Québec ou aux experts des services-conseils automobiles de CAA-Québec avant d’acheter un jeu de pneus qui semble beau, bon, pas cher. Oui, il est possible de vous procurer des pneus neufs sécuritaires pour moins cher que vous le croyez.

Q  Est-ce qu’un «48 heures», ça existe encore en 2020?

Marc P., Québec

R  Les «48 heures» donnés par les policiers n’existent plus. Donc, si vous roulez avec un équipement défectueux, comme un phare brûlé, le policier possède un pouvoir discrétionnaire. Il peut soit enregistrer un avertissement, soit donner un constat d’infraction, soit demander une inspection obligatoire de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Un avertissement est enregistré dans le système informatique du Centre de renseignements policiers du Québec (CRPQ) pour 30 jours, ce qui correspond au délai imparti pour corriger la situation. Si un policier vous intercepte de nouveau après cette période pour la même défectuosité, il vous remettra sur-le-champ un constat d’infraction de 60 $ à 100 $ plus les frais.

Lorsqu’un agent de la paix exige une inspection de la SAAQ et que celle-ci révèle une non-conformité, vous avez 48 heures pour effectuer ou faire effectuer les réparations demandées.

Petit conseil : dans tous les cas, agissez promptement.

Q  J’ai pensé entreposer ma voiture dans un abri temporaire cet hiver, parce que je l’utiliserai très peu. Ai-je raison de m’inquiéter à propos de l’humidité?

R  Absolument! Les toiles de ces abris ne «respirent» à peu près pas. Si la porte est toujours fermée et qu’il n’y a aucune trappe d’aération, le niveau d’humidité peut finir par endommager la voiture, particulièrement si l’abri est installé directement sur le gazon ou la terre. Préférez l’entrée en asphalte ou en pavé imbriqué et laissez les portes ouvertes pour que l’air circule… sauf en cas de précipitations, bien sûr.

Ces abris sont conçus pour protéger les voitures qui sont utilisées régulièrement. Ils sont moins appropriés pour le remisage. Mais entendons-nous : c’est beaucoup mieux d’utiliser un abri temporaire que de laisser la neige ensevelir l’auto.

N’oubliez pas de vérifier auprès de votre municipalité pour connaître les dates auxquelles il est permis d’avoir ce type d’abri sur votre terrain.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.