Le nouveau constructeur américain a présenté au Salon de Los Angeles son VUS R1S (qui a des allures de Range Rover Sport), ainsi que son camion R1T, pouvant remorquer jusqu’à 5000 kg (en mortaise).

Camions électriques: Rivian vole la vedette au Salon de Los Angeles

CHRONIQUE / Voulant changer le monde à leur manière, de nouveaux constructeurs proposent des véhicules électriques remplis de promesses, coiffant du même coup Tesla et les constructeurs déjà établis.

On peut dire que la filière électrique passe par des nouveaux venus dans l’industrie. On a qu’à penser à Bollinger — on en a parlé récemment — ou à Workhorse, qui proposent des versions électriques de camions et de  véhicule utilitaire sport (VUS) .

C’est ce que Rivian a fait au Salon de Los Angeles, la semaine dernière, en dévoilant un camion (pick-up) et un VUS complètement électriques, le R1T et le R1S. Ce constructeur américain fondé en 2009 tente «de redéfinir le concept de véhicule pour l’aventure».

Et les performances avancées par Rivian sont à couper le souffle. Une autonomie de plus de 640 kilomètres, assez pour parcourir «San Francisco et Yosemite aller-retour», comme le spécifie Rivian. Ou, si vous préférez, amplement d’autonomie pour faire Québec-Montréal, aller-retour (environ 520 km).

Une accélération digne des supervoitures, soit 0 à 96 km/h (0 à 60 milles à l’heure) en trois secondes. Une traction assurée par quatre moteurs électriques qui délivrent une puissance totale équivalente à 750 chevaux (559 kW) et un couple total incroyable de 10 325 livres-pieds (14 000 newtons-mètres).

Selon les données publiées par Rivian, le camion R1T et le VUS R1S peuvent charger jusqu’à 800 kilogrammes (1763 livres). Le R1T a une capacité de remorquage de 5000 kg (11 023 lb), alors que le R1S ne peut tracter «que 3500 kg (7716 lb)».

De plus, la haute garde au sol des véhicules de Rivian propose une profondeur d’immersion de trois pieds, ce que très peu de véhicules électriques peuvent faire.

Une vidéo publiée quelque temps avant le dévoilement officiel permet de constater les possibilités supplémentaires de chargement dans deux espaces réservés à cet effet, soit le coffre à l’avant et un tunnel situé entre l’habitacle et la boîte. Respectivement, ces deux cachettes offrent 330 et 350 litres de volume de chargement.

En septembre dernier, le site Autoblog avait publié des photos-espionnes (spy shots) de la plate-forme du camion R1T camouflée sous une carrosserie de Ford F-150.

Le constructeur qui possède quatre installations dans trois États américains (au Michigan, dans l’Illinois et la Californie) accepte présentement les commandes avec un dépôt de 1000 $US (1328 $) des clients des États-Unis, du Mexique et du Canada. Le début de la production est prévu en 2020.

Le prix de détail suggéré prévu du camion R1T est de 61 500 $US (81 715 $) et de 65 000 $US (86 365 $) pour le VUS R1S. Une compétition directe aux versions luxueuses des camions et aux VUS de luxe.

Il ne reste qu’à souhaiter que ces deux véhicules électriques hors du commun soient accessibles bientôt pour des essais...

Jeep a présenté au Salon de Los Angeles une version camion très attendue de son Wrangler, le Gladiator, pouvant remorquer jusqu’à 3400 kg (7500 lb).

Le Gladiator arrive

Évidemment, Rivian n’a pas été le seul constructeur à faire tourner les têtes au Salon de Los Angeles. Nommons au passage Jeep, qui a présenté une version camion très attendue de son Wrangler, le Gladiator, pouvant remorquer jusqu’à 3400 kg (7500 lb).