Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Auto

La voiture, un choix moins utilitaire qu’on le croirait

MONTRÉAL — Pour bien des automobilistes, se déplacer en voiture n’est pas un choix aussi rationnel qu’ils aimeraient le croire.

C’est ce qu’a fait valoir Jérôme Laviolette, doctorant en génie des transports, à l’occasion des portes ouvertes de Polytechnique Montréal, dimanche.

Après un baccalauréat en génie civil et une maîtrise en planification des transports sur l’industrie du taxi, M. Laviolette a choisi d’étudier de façon «plus holistique» la dépendance à l’automobile, en tenant compte de ses dimensions psychologiques et sociales, sous la direction des professeurs Owen Waygood et Catherine Morency.

«C’est un peu différent de ce à quoi on pourrait s’attendre à Polytechnique Montréal en ingénierie des transports», a-t-il reconnu d’entrée de jeu, lors de sa conférence devant de futurs étudiants dimanche après-midi.

Au fil de ses recherches, le boursier de la Fondation David Suzuki constate que la voiture est privilégiée non pas seulement pour son utilité, mais aussi en raison de sa lourde charge symbolique.

«Les gens vont majoritairement répondre qu’ils n’ont pas le choix d’utiliser la voiture parce que c’est plus rapide, plus pratique, plus efficace, expose-t-il. La réalité, c’est qu’il y a énormément d’autres éléments qui nous influencent, de façon plus inconsciente peut-être.»

«Pourquoi quelqu’un achète un gros pick-up alors qu’il ne travaille même pas en construction?» demande-t-il.

À ses yeux, la culture populaire n’y est pas pour rien, avec des franchises telles que Fast and Furious (Rapides et dangereux) qui véhiculent «l’idée qu’au volant, on est tout-puissant» ou même des films pour enfants comme Cars (Les Bagnoles) qui prêtent carrément un visage humain à des bolides.

La possession d’une voiture - ou même, de deux voitures - est indissociable d’une certaine conception de la réussite, au même titre que l’accès à la propriété. «La voiture représente encore aujourd’hui un certain bien de prestige, une façon d’exprimer notre identité.»

Coût collectif

Face à un tel attachement à la voiture, des mesures comme l’ajout de voies réservées pour autobus peuvent être perçues comme des attaques contre tout un mode de vie.

Face à l’urgence climatique, il ne suffit donc pas d’améliorer l’offre de modes de transport durable. Les autorités doivent également investir pour transformer les normes sociales et accompagner les automobilistes dans une introspection difficile, estime M. Laviolette, qui établit un parallèle avec les offensives contre le tabagisme dans les années 1990.

Car il s’agit d’une dépendance aux coûts faramineux.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, le transport constitue le deuxième poste de dépenses des ménages, après le logement, devant l’alimentation. Et ces calculs ne comprennent pas les coûts qui sont assumés par l’ensemble de la société.

«Les différentes taxes sur l’essence, l’immatriculation et tout ça servent à peine à payer le réseau routier entretenu par le gouvernement du Québec. On ne parle même pas du réseau municipal payé en bonne partie par les taxes foncières», a souligné M. Laviolette en entrevue avec La Presse canadienne.

La facture continue de grimper si l’on tient compte des conséquences de la dépendance à l’automobile, sur la santé publique notamment, en raison de la sédentarité, du stress, de la pollution sonore et de la détérioration de la qualité de l’air, entre autres.

Sans oublier les émissions de gaz à effet de serre qui accélèrent les dérèglements climatiques.

«On paie tous collectivement pour ces conséquences-là», souligne M. Laviolette.

Face à l’aménagement actuel du territoire, Jérôme Laviolette reconnaît que la voiture demeure parfois indispensable, mais il exhorte ses utilisateurs à la voir pour ce qu’elle est : «un outil parmi tant d’autres pour se déplacer de façon efficace».

La Livewire de Harley-Davidson en vente au Québec

Vendredi, le concessionnaire Prémont Harley-Davidson de Québec présentait aux médias la nouvelle moto électrique, la Livewire. Cette présentation marquait le début des ventes au Québec de cette moto «tant attendue».

Selon Charles Prémont, «les performances de la Livewire sont à la hauteur des attentes».

Même discours du côté de celle qui a procédé à la présentation du modèle vendredi. «Au début, j’étais sceptique. Je n’allais pas me douter qu’elle allait tant me plaire», dit Fanny Giroux, directrice commerciale chez Prémont Harley-Davidson. «Elle est vraiment impressionnante. La Livewire peut faire le 0 à 100 km/h en trois secondes. On peut choisir parmi quatre modes de conduite dont le Sport qui livre toute la puissance de la moto», ajoute-t-elle.

«C’est impressionnant de pouvoir rouler sans le son typique d’une Harley et n’entendre que le bruit de roulement des pneus sur l’asphalte et le bruit de turbine», explique Mme Giroux. Pendant la démonstration, elle a démarré la moto tout en silence. Quelqu’un a lancé : «Vos voisins l’aimeraient sûrement!»

Mme Giroux conclut en disant qu’«il ne faut pas juger la Livewire, il faut l’essayer».

En ce qui concerne les données techniques, le moteur électrique de la Livewire produit 78 kilowatts de puissance (équivalent à 105 chevaux) et 116 newtons-mètres de couple (85 livres-pieds).

Moto, quad et compagnie: les crampons sur les chenilles de motoneige

Q Est-il possible de faire installer des crampons sur les chenilles de ma motoneige?

R  Oui! Si vous circulez souvent sur des sentiers pentus et glacés, des crampons pourraient faire la différence entre rester dans le sentier ou perdre la maîtrise de votre engin. Il en existe deux types principaux. Le premier ressemble à des «clous» de pneus de voiture qui peuvent être livrés directement par certains fabricants de motoneiges. Le deuxième consiste en des «vis à glace» posées chez un détaillant. Consultez votre spécialiste en motoneige pour bien choisir et vous assurer que l’installation est appropriée.

Essai-vidéo: Toyota Corolla 2020

Toyota lance la 12e génération de la berline Corolla pour 2020. Comme la version à hayon l’an dernier, la berline adopte la plateforme globale que le constructeur intègre graduellement à ses modèles à traction.

Une motorisation plus puissante apparaît dans les versions SE et XSE d’apparence sportive. 

Parallèlement, la Corolla fait un pas vers l’écoresponsabilité grâce à l’apparition d’une version hybride, sous les mêmes atours rajeunis que le reste de la gamme. 

En vidéo, les experts autos de CAA-Québec constatent que 2020 apporte de la vitalité à la Corolla sans nuire à sa réputation de valeur sûre. À visionner ici : 

D'autres essais peuvent être consultés à caaquebec.com/essaisroutiers.

Auto

Vérification de la batterie, emplacement des accès de remplissage et chauffe-moteur: les conseils de la semaine

Q Vous avez récemment organisé des journées de vérification de batteries d’auto. Pourquoi est-il à propos de les faire tester à ce moment-ci?

R  Contrairement à ce que plusieurs pourraient penser, ce n’est pas le froid qui dégrade le plus les batteries d’auto, mais bien la chaleur. La réaction chimique qui produit l’électricité est en effet exacerbée lorsqu’il fait très chaud et cela entraîne une dégradation plus rapide de la batterie. Le froid, quant à lui, ralentit cette même réaction chimique. Étant donné qu’un moteur frigorifié a besoin de plus d’énergie pour démarrer, une batterie usée ne parviendra pas à fournir l’énergie nécessaire à un moteur gelé qui a besoin d’une puissance optimale pour démarrer.

Auto

Une voiture rare des années 1950 à restaurer [VIDÉO]

CHRONIQUE / Dans le jargon, on appelle ça un «barn find» (une trouvaille de grange, si vous préférez). Et cette trouvaille devient encore plus intéressante quand on sait qu’il y en a que deux exemplaires au pays.

Jean Bourgault, aussi connu sous le nom de Jean’s Bronco, a pris livraison d’une Austin A40 Sports 1951, le 29 octobre dernier. «Une voiture très rare», dit-il. Il l’a achetée d’un particulier résidant à Red Deer en Alberta.

Auto

Une «belle folie» nommée Rallykart

CHRONIQUE / Imaginez un bolide qui peut concourir sur piste en asphalte, dans les rallyes — sur neige ou sur gravier — ou même sur glace. Eh bien, cette «bibitte» existe et s’appelle Rallykart.

«C’est une belle folie qui devrait faire des petits», résume Carl Nadeau, pilote de course et animateur d’émissions de télévision, qui est aussi directeur du marketing dans l’aventure de Rallykart.

Moto, quad et compagnie: le «reculons électronique» sur les motoneiges

Q Un de mes amis me dit que sa motoneige est équipée d’un système qui fait fonctionner le moteur à l’envers afin de la faire reculer. Est-ce vraiment possible?

R  Eh oui! Lorsqu’il est activé, ce système très astucieux ralentit le régime du moteur au minimum et avance l’allumage pour faire redescendre le piston du moteur en sens inverse. Il est alors possible de faire reculer le véhicule à la simple pression d’un bouton. Il fallait y penser! Cela évite l’installation de pièces mécaniques habituellement nécessaires à la marche arrière et diminue le poids de la motoneige. Apparu à la fin des années 1990, ce dispositif est communément appelé «reculons électronique».

Essai-éclair: Ford Ranger 2019

On l’attendait celui-là! Ford revient dans le marché de la «camionnette» par la porte d’en avant avec le Ranger.

Pourquoi les guillemets? Parce que le Ranger se veut plus imposant que le modèle précédent qui avait été retiré après l’année-modèle 2011. Comme les modèles offerts par la compétition, tels que le Chevrolet Colorado, le GMC Canyon, le Nissan Frontier ou le Toyota Tacoma. 

Évidemment, ce petit camion n’est pas aussi spacieux que son grand frère, le F-150. La cabine SuperCrew permet certes de loger sur la banquette arrière au moins deux adultes, trois en se forçant un peu... Mais, pas tant que ça. C’est toujours moins vaste que dans le F-150. Au mieux, dans le Ranger, on y retrouve à peu près le même confort que dans un Ford Escape. 

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le choix de cabine SuperCrew au lieu de la cabine double, ampute un pied de longueur sur le plateau, soit cinq pieds au lieu de six. Mais dans le contexte où le camion sert pour la plupart du temps de véhicule quotidien, il faut simplement se demander si on tient absolument à un plateau plus long, mais moins de confort pour les passagers ou un plateau moins long, mais plus d’espace à l’arrière... 

Sur la route, sa suspension spongieuse transmet aux occupants les effets de tangage et de roulis. Mais, le moteur EcoBoost de 2,3 litres fait très bien le travail, offrant du coup une capacité de remorquage qui va jusqu’à 3402 kg (7500 lb). Idéal pour celui qui souhaite remorquer une roulotte moyenne, sans avoir à s’encombrer d’un camion pleine grandeur.

Par temps froid, on ne dirait pas qu’un moteur quatre-cylindres est caché sous le capot, tellement il rugit presque comme un camion pleine grandeur équipé d’un V8. Une fois réchauffé, ce quatre-cylindres se fait plutôt discret sur le plan sonore et livre la marchandise. 

Toutefois, est-ce que le fait de mettre un quatre-cylindres sous le capot du Ranger le rend moins gourmand qu’un F-150? Pas vraiment. Dans la première tranche d’essai, durant laquelle on a effectué un parcours mixte (60 % route; 40 % ville), on a réussi à consommer 12,4 litres aux 100 kilomètres. Dans la seconde tranche, où la totalité des déplacements ont été faits en ville, on était plus proche des 16,0 l/100 km. Ça ressemble pas mal à celle d’un plus gros camion. Ford publie des cotes de consommation de 11,8 l/100 km en ville, de 9,8 l/100 km sur l’autoroute et une combinée de 10,9 l/100 km.

Espérons que le Ranger passera dans le processus d’électrification ou d’hybridation auquel le constructeur a promis d’entamer dès 2020.

Auto

Permutation des pneus, gommes d’hiver sur remorques et boucles de détection: les conseils de la semaine

Q Je viens de faire installer des pneus d’hiver neufs. Quand dois-je effectuer une permutation des pneus?

R  Le moment opportun pour effectuer une permutation des pneus, communément appelée rotation, varie selon le type de pneus ou le véhicule. Par exemple, si le véhicule est équipé de pneus haute performance, une permutation peut être nécessaire après 4000 km. Avec des pneus ordinaires, on suggère généralement 6000 à 8000 km. Pour connaître le moment idéal, suivez les recommandations du constructeur de l’auto et du fabricant des pneus, ou encore consultez votre garagiste.

Auto

Expérience réussie pour recharger une voiture électrique en 10 minutes

WASHINGTON — Dix minutes de recharge électrique pour 320 kilomètres d’autonomie : c’est la réussite technologique, pour l’instant expérimentale, d’une équipe d’ingénieurs de l’université américaine de Penn State, qui espère qu’un jour elle permettra de résoudre un problème fondamental des véhicules électriques.

Pour arriver à faire avaler autant d’énergie à une batterie en un temps record, les chercheurs ont fait monter la température d’une batterie expérimentale à 60 °C pendant le temps de recharge, puis l’ont fait baisser au niveau ambiant pendant l’utilisation, selon leur étude publiée mercredi dans la revue Joule.

Auto

Comment réduire 60 % des GES des transports routiers d’ici 2030?

CHRONIQUE / Afin de respecter notre engagement de l’Accord de Paris de 2015, il faut réduire de 60 % les gaz à effet de serre (GES) produits par le transport terrestre d’ici 2030. Dans un mémoire présenté récemment, le physicien Pierre Langlois donne certaines pistes de solution.

Le scientifique qui se présente comme consultant en mobilité durable, auteur et conférencier a déposé son mémoire lors de la Consultation pour le Plan d’électrification et de changements climatiques du gouvernement du Québec. Cette consultation est quelque peu passée sous le radar il y a presque deux semaines.

Auto

Essai-CAA: Subaru Legacy 2020

La Legacy entre dans sa septième génération pour 2020. Redessinée et agrandie, cette berline à traction intégrale adopte la plateforme globale que Subaru installe graduellement dans sa gamme depuis trois ans.

Sans surprise, le moteur optionnel à six cylindres laisse place au quatre cylindres turbo apparu dans le multisegment Ascent. Le constructeur en profite pour ressusciter la Legacy GT, qui avait sa part de dévots dans la décennie 2000.

Sportive, la nouvelle Legacy? Pas vraiment, avec ou sans l’écusson GT. Mais l’expert auto de CAA-Québec a constaté qu’elle a toutes les qualités requises d’une grande berline, et bien plus. 

Laissez l’évaluation de CAA-Québec vous éclairer! 

Consultez l’essai de CAA-Québec pour tout savoir sur cette valeur sûre.

D'autres essais peuvent être consultés à caaquebec.com/essaisroutiers.

Auto

Liquide de refroidissement, mise au point avant l’hiver et pneus d’hiver sur autos louées: les conseils de la semaine

Q Pourquoi faut-il faire vérifier le niveau du liquide de refroidissement avant les grands froids?

R  Le système de refroidissement d’un véhicule joue un rôle primordial pour tempérer un moteur à essence ou les batteries d’un modèle électrique. L’élément le plus important de ce système est son liquide. Quand il est trop dilué, l’antigel peut geler à de basses températures ou atteindre son point d’ébullition trop rapidement, ce qui occasionnera une surchauffe. En trop forte concentration, l’antigel empêche l’échange de chaleur requis pour le bon fonctionnement du système de refroidissement. Voilà pourquoi un mécanicien de confiance devrait examiner la quantité, la qualité et la densité du liquide avant l’arrivée de l’hiver.

Moto, quad et compagnie: doit-on obligatoirement immatriculer une motoneige?

Q Est-il nécessaire d’immatriculer ma motoneige si je désire circuler sur une terre privée tout l’hiver?

R  Immatriculer une motoneige est obligatoire, même si elle n’est utilisée que sur des sentiers privés. 

De plus, sachez que vous devez posséder une assurance responsabilité civile qui garantit une indemnisation minimale de 500 000 $ en cas de dommages matériels ou corporels causés alors que vous conduisez votre motoneige. 

Votre preuve d’assurance peut vous être demandée par un policier, un agent de surveillance de sentier ou un agent provincial. Ayez-la avec vous, sinon vous risquez une amende.

Auto

Essai-éclair: Genesis G90 2020

Dans le rayon des voitures pouvant servir de limousine, il faudra inclure la G90 de Genesis, la marque haut de gamme du constructeur coréen Hyundai.

On aime ou on déteste les lignes et l’allure. Il faut souligner qu’à ce chapitre, il y a plusieurs précédents sur différents aspects de son design. 

Les feux à l'arrière sont inhabituels, de même que les jantes. Comme mentionné plus tôt : on aime ou on n'aime pas. Pour notre part, on trouve qu'il y a beaucoup d'originalité et ce modèle ne laisse pas indifférent.

L'originalité, soulignée plus tôt, peut se rapprocher de la tendance de design chez Lincoln. N'est-ce pas un des compétiteurs naturels de Genesis?

Probablement dans un souci de faire les choses différemment (comme pour l'achat et le service après-vente), le constructeur a simplifié sa gamme de livrées de G90 en n’offrant qu’une seule, à laquelle on peut ajouter quelques options.

Comme dans un salon

Avec cette mégaberline surdimensionnée, on se sent comme dans son salon, que l’on soit le conducteur ou un passager. 

D'ailleurs, on remarque la largeur des portières arrière qui surpasse celle des portières avant. À ce détail, on constate que l'accent a été accordé à ceux qui prendront place à l'arrière, où il y a beaucoup d’espace pour trois ou deux occupants, selon si on rabaisse l’accoudoir central. 

Ce dernier renferme presque autant de boutons de contrôle que sur la console centrale à l’avant. Il permet de contrôler le volume de la radio ou la climatisation, entre autres.

La qualité de la finition à l'intérieur reflète tout de même le niveau de luxe que la marque veut véhiculer. Quoique perfectible. 

Les appliques en faux bois auraient-elles gagné à être laquées, à tout le moins? On croit que oui. On ignore comment vieillira le tout avec les années.

Exit le V6

Pour cette année-modèle (2020), Genesis abandonne le V6 de 3,3 litres pour n’offrir que le V8 de 5,0 litres à injection directe de carburant. Celui-ci offre passablement de puissance et de couple et il répond «présent» lorsqu'on en a besoin.

En ce qui concerne la consommation de carburant, ce V8 a brûlé 12,5 litres aux 100 kilomètres dans un parcours mixte (à majorité routier). Il est à souhaiter que Genesis travaille sur une version hybride rechargeable ou électrique de la G90. On peut dire qu'on est rendus là.

Quant à la conduite, le système de traction intégrale HTRAC apporte de la précision à celle-ci sur les chaussées sinueuses. Toutefois, en ville, sa taille peut quelques fois nous faire douter, surtout lorsque vient le temps de faire un stationnement en parallèle.

CAA-Québec tiendra une clinique pour tester les batteries de véhicules électriques et hybrides

CAA-Québec tiendra une clinique de test de batterie de traction pour les véhicules électriques ou hybrides le samedi 2 novembre prochain de 8h à 12h dans le stationnement des services techniques de CAA-Québec.

Ceux-ci sont situés au 8000, rue Armand-Viau à Québec. 

Ce test de batterie est offert gratuitement et il donnera une information essentielle au bilan de santé de ce type de véhicule et pour connaître sa valeur marchande. «Cette information n’est pas toujours facile à obtenir», affirme CAA-Québec dans son site Web.

Il sera aussi possible de discuter avec less experts des services-conseils automobiles de CAA-Québec, qui s’est doté des équipements requis pour effectuer ce genre de diagnostic sur la grande majorité des véhicules hybrides et électriques sur le marché.

Volkswagen dévoile sa Golf, mais garde le cap sur l’électrique

FRANCFORT — Volkswagen a présenté jeudi la nouvelle Golf, gamme la plus vendue de son histoire, nécessaire pour assurer la coûteuse mutation du groupe, mais qui a perdu de sa gloire face à la montée en puissance de l’électrique et des VUS.

La huitième édition de cette berline iconique, vendue à plus de 35 millions d’exemplaires depuis ses débuts en 1974, a été dévoilée en fin de soirée au siège du constructeur à Wolfsburg — un lancement plus discret que celui en septembre de l’ID.3, le premier modèle d’un pari à 30 milliards d’euros (44 milliards $) sur la voiture tout électrique.

Rien à voir non plus avec la somptueuse présentation de la Golf précédente il y a plus de sept ans dans un musée berlinois privatisé: depuis, le monde automobile et Volkswagen ont été secoués.

D’un côté, le scandale des moteurs diesel truqués, dont Volkswagen peine toujours à se relever, éclate en 2015; et plus récemment, les nouvelles normes européennes d’émissions de CO2 contraignent les constructeurs à l’électrification au moment où le ralentissement conjoncturel précipité par les guerres commerciales pèse.

Si la Golf, deuxième grand modèle à définir Volkswagen après la Coccinelle, est depuis des décennies «un symbole pour le succès» du constructeur, sa mission est aujourd’hui surtout de «rapporter de l’argent», résume auprès de l’AFP Stefan Bratzel, directeur du Center of Automotive Management.

Gros volumes

Son pdg, Herbert Diess, le martèle: l’avenir du groupe ne reposera pas sur les moteurs à combustion, mais passera par plus de 70 modèles électriques d’ici 2028.

Pour autant, «il serait bête» d’arrêter la gamme et de se priver des centaines de milliers de ventes (832 000 en 2018, soit 13 % de la marque VW) qu’elle génère, estime Ferdinand Dudenhöffer, directeur du Center Automotive Research (CAR).

«La montée en puissance de l’ID.3 ne sera pas si rapide», confirme M. Bratzel. «Il faut que la Golf assure une grande partie du volume, et ce encore pendant quelques années, sinon Volkswagen aura des problèmes.»

En réutilisant la base technique de la génération précédente, le constructeur a divisé par deux les investissements nécessaires pour la production, à plusieurs centaines de millions d’euros, a détaillé Andreas Tostmann, directeur chez la marque VW.

Au total, la Golf 8 devrait coûter près de 2 milliards d’euros (2,9 milliards $), et le caractère «entièrement connecté» avec des «assistants intelligents de conduite» doit permettre de «poursuivre le succès», selon Ralf Brandstätter, directeur de la marque VW.

Mais le développement des logiciels était plus complexe que prévu: VW a dû renoncer dans un premier temps à installer plusieurs fonctionnalités électroniques pour respecter le calendrier d’un début de production cette année.

«La Golf est aussi symbolique pour les difficultés de la transition du groupe Volkswagen» vers le numérique, juge M. Bratzel.

Pas «vitale»

Quelque 8400 emplois en production dépendent aujourd’hui directement de la Golf, ainsi que quelque 70 équipementiers de la région de Wolfsburg. Mais le nouveau modèle ne sera plus produit à Zwickau, qui concentre l’attention du groupe et attire en tant que première usine «ID» à elle seule 1,2 milliard d’euros (1,7 milliard $) d’investissements.

Pour ne pas voler la vedette à l’ID.3, 100 % électrique et d’une taille similaire, la Golf 8 sera au mieux hybride; et jeudi soir est la dernière présentation majeure d’une VW au moteur classique avant deux ans et demi de nouveautés électriques, glisse une source proche du groupe.

Face à la révolution électrique, vendre la Golf «ne va pas être facile, car ceux qui l’achètent ne veulent pas de produit du passé», juge M. Bratzel.

Et au sein de l’offre VW, l’ancienne vedette est aussi de plus en plus contestée par les VUS, qui devraient représenter la moitié des ventes de la marque d’ici 2025.

Ainsi, note M. Dudenhöffer, la berline «est importante, mais elle n’est plus vitale» pour le groupe. «Comme pour la Coccinelle», dont la production a définitivement cessé en juillet, «l’ère de la Golf va aussi à un moment se terminer».

Auto

Polestar fera ses débuts nord-américains au Québec

CHRONIQUE / Les constructeurs Volvo et Geely lancent une nouvelle marque pour ses véhicules électrifiés, Polestar. Et les débuts de cette nouvelle division en Amérique du Nord se feront à Montréal.

Mercredi dernier, Polestar a annoncé que le Groupe Park Avenue dirigera le nouveau concept de boutique, qui s’appellera Espace Polestar. Celui-ci sera implanté au centre-ville de Montréal.

Auto

Essai-éclair: Honda Accord

Si on recherche une voiture équilibrée qui a des qualités de grande routière, la Honda Accord peut être un bon choix.

Dans la livrée Touring avec le moteur turbo de 1,5 litre de 192 chevaux, il a été surprenant de voir qu’elle livre la marchandise. On pourrait entamer de longs trajets sans hésiter ni se fatiguer.

Auto

Moto, quad et compagnie: l'âge minimal pour conduire une motoneige ou un quad

Q Existe-t-il un âge minimum pour conduire une motoneige ou un quad?

R  Il est interdit de conduire un véhicule hors route comme une motoneige ou un véhicule tout terrain (VTT) si vous avez moins de 16 ans. 

De plus, les motoneigistes et les quadistes âgés de 16 et 17 ans doivent d’abord détenir un permis de conduire, puis un certificat d’aptitude et de connaissances (délivré à la suite d’une formation par la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec ou la Fédération québécoise des clubs quads). 

Par ailleurs, seules les personnes âgées de plus de 18 ans peuvent transporter un passager sur un VTT ou conduire un autoquad (côte à côte).

Auto

Les VUS, source majeure d’émissions polluantes et de réchauffement mondial

PARIS — À la mode, mais polluants : les VUS (véhicules utilitaires sport), en plein boom dans les villes, menacent de réduire à néant les tentatives du secteur automobile de réduire ses émissions de CO2, a prévenu mercredi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Toujours plus nombreuses, ces voitures au look de 4 X 4, mais sans leurs capacités de franchissement, ont été la deuxième source d’augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans le monde entre 2010 et 2018, selon le directeur de l’AIE.

Auto

Nova Bus lance un nouveau bus électrique à forte autonomie entre les recharges

NEW YORK — Le fabricant québécois d’autobus urbain Nova Bus lance son nouvel autobus 100 % électrique, le LFSe Plus, qui peut rouler de 340 à 470 kilomètres entre les recharges selon la demande énergétique et les conditions d’exploitation.

Ce nouveau véhicule est présenté à New York à la conférence de l’American Public Transportation Association.

Auto

Une version moins chère de la Porsche Taycan

Tel que promis en septembre dernier, Porsche a annoncé la mise en marché d’une version moins coûteuse de sa Taycan électrique.

La Porsche Taycan 4S, troisième version de ce modèle, est équipée de la batterie Performance de 79,2 kWh à un étage qui est livrée de série. Le groupe de batterie Performance Plus de 93,4 kWh, qu’on peut retrouver dans les deux versions précédentes, les Turbo S et Turbo, peut être livré en option. 

Ce qui donne une autonomie de 407 kilomètres avec la batterie de 79,2 kWh. Le groupe de batterie Performance augmente ce chiffre jusqu’à 463 km. 

Avec sa puissance de 390 kW (équivalent à 522 ch), la Taycan 4S peut atteindre 100 km/h après un départ arrêté en quatre secondes. Les commandes sont ouvertes pour la Taycan 4S pour une livraison au Canada dans le courant de l’été 2020. 

Le prix de départ est fixé à 119 400 $, alors que le constructeur demande 213 900 $ et 173 900 $ pour les Turbo S et Turbo.

Auto

2020, une année charnière pour les véhicules électriques et rechargeables?

CHRONIQUE / Avec presque une dizaine de modèles attendus au cours de la prochaine année, 2020 sera-t-elle une année charnière pour les véhicules électriques et rechargeables?

«En fait, chaque année après 2020 sera une année charnière», répond Simon-Pierre Rioux, président de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ). «On peut s’attendre à une explosion des ventes de véhicules électriques au cours des 10 prochaines années.»

Auto

Pneus d’hiver usagés, les conditions météo et aller aux États-Unis en VR: les conseils de la semaine

Q Quels sont les risques liés à l’achat de pneus d’hiver usagés sur des sites de petites annonces?

R  Il est facile de se faire avoir si on n’a pas un minimum de connaissances. Les pneus pourraient être défectueux, afficher une usure inégale, ou encore comporter des bosses sur le flanc ou la semelle qui pourraient occasionner des vibrations désagréables. Souvent, un équilibrage (balancement) des roues ne corrigerait pas ces vibrations.

Auto

Moto, quad et compagnie: interdit de traverser un cours d'eau en quad?

Q J’ai entendu qu’il est interdit de traverser un cours d’eau en quad. Est-ce bien vrai?

R  Oui, il est effectivement interdit de traverser un cours d’eau ou d’y circuler avec un véhicule motorisé, y compris les camionnettes et les véhicules tout-terrain. 

Pourquoi? Parce que cet écosystème est très fragile : le passage d’un véhicule peut briser l’équilibre qui règne dans les cours d’eau et affecter le développement des espèces qui y vivent, comme les poissons et les plantes aquatiques. 

Ne vous fiez donc pas aux publicités qui vous montrent des amateurs de plein air rouler à fond de train dans de magnifiques rivières! 

Auto

Essai-éclair: Kia Soul EV 2020

En même temps que sa contrepartie à essence a été modifiée, le Soul EV (version 100 % électrique) de Kia subissait la même cure de Jouvence. Un adoucissement et une modernisation de ses lignes font partie du programme.

Encore une fois, ce n’est pas obligatoire qu’un véhicule électrique ressemble à une soucoupe volante. Il suffit qu’il ait l’air d’une voiture plus «normale». Faire l’inverse — comme certains constructeurs —, c’est comme dire : «On ne veut pas trop en vendre!»

Dans le cas du Soul EV, il y a très peu de différences par rapport au modèle à essence. Il y en a quelques-unes, mais seul un œil avisé saura les déceler. Et elles sont moins évidentes que celles sur l’ancien modèle.

Évidemment, l’ajout de kilowatts-heures (kWh) dans la batterie faisait partie du programme de la révision du Soul EV. Cette augmentation de capacité de batterie se fait en deux variantes, soit 39 kWh dans la livrée Premium ou 64 kWh dans la Limited. 

Également, ces deux livrées ont des moteurs de puissance différente, mais tous deux délivrent le même couple. 

Cela donne un véhicule électrique qui procure de belles sensations lors d’accélérations, surtout en mode Sport. L’intensité de régénération au freinage ou à la décélération est aussi modifiable à souhait, profitant des moult décélérations en ville pour maintenir la batterie.

S’amuser avec les différents modes de conduite et les niveaux de régénération s’avère très intéressant. Et c’est sûrement à la longue que l’on parvient à trouver la bonne recette qui nous permet de parcourir le maximum de kilomètres avec une recharge. 

Au chapitre de l’autonomie, Kia annonce 383 kilomètres dans le cas de la livrée Limited (celle qui a été possible d’essayer). Quelqu’un qui sait bien gérer son énergie est capable de dépasser les 400 km d’autonomie, notamment s’il ne s’aventure pas trop sur les voies rapides.

Dans un circuit plus urbain, il a été possible d’établir une moyenne de 18,8 kWh aux 100 kilomètres, ce qui pourrait représenter une autonomie de plus ou moins 340 km. Mais une fois sur l’autoroute, la consommation a grimpé jusqu’à 21,9 kWh/100 km, en sachant très bien qu’on n’irait pas jusqu’au bout de la batterie durant l’essai. La vitesse de croisière était alors de 115 km/h. Si le parcours avait été plus long, probablement que la vitesse de croisière aurait été plus basse, aux alentours de 105 km/h.

À la recharge rapide (400 volts) à la station Roulez électrique de Trois-Rivières, il a fallu 50 minutes pour mettre 37,2 kWh afin de se rendre jusqu’à 80 % de la batterie de 64 kWh. Elle était donc avant la recharge à un peu plus de 20 % de sa charge. 

Il est certain que cet essai a été réalisé en très peu de temps — en dedans de deux jours —, une mise à jour sera réalisée un peu plus tard.

Intérieur bien réalisé

En ce qui concerne l’aménagement intérieur, le Soul se présente sous un jour classique. Les matériaux sont très bien choisis et reflètent un niveau de qualité auquel nous a habitués la marque coréenne. 

Quant au système d’infodivertissement, il revêt le même écran de 10,5 pouces qu’on retrouve dans le nouveau VUS Telluride du constructeur.

À l’intérieur, cinq adultes peuvent y prendre place confortablement. Le hayon reste toutefois peu profond, mais une petite cachette permet d’y cacher quelques objets.

Pour conclure, si, dans l’immédiat, on demandait quel véhicule électrique choisir, le Soul EV constituerait un des premiers choix. 

Actualités

La première pompe à hydrogène électrolysé sur place au Québec maintenant activée

La première pompe québécoise à hydrogène électrolysé sur place a été activée mardi, la semaine dernière, à Québec.

Même si depuis quelques mois, les 50 Toyota Mirai acquises par le gouvernement du Québec étaient ravitaillées à la station Esso, située à l’angle du boulevard Hamel et de l’avenue Saint-Jean-Baptiste, l’activation de la semaine dernière constituait une première.