Musique

Keith Richards a renoncé à l’alcool... ou presque

NEW YORK — Keith Richards, le guitariste des Rolling Stones dont le nom est synonyme d’excès, de drogue, de sexe et de rock’n’roll, a annoncé avoir arrêté l’alcool. Ou presque.

«C’était le moment d’arrêter», a expliqué le musicien britannique de 74 ans, connu pour son amour du whisky, dans une entrevue au magazine culturel américain Rolling Stone. «Ça fait un an maintenant», a-t-il précisé. «J’en avais marre». 

«Je ne vois pas vraiment de différence», a continué le meilleur ennemi de Mick Jagger. 

Son compère guitariste au sein des Stones, Ronnie Wood, sobre depuis 2010, a pour sa part expliqué qu’il trouvait dorénavant Richards «plus doux».

«C’est un plaisir de travailler avec lui», a-t-il dit à Rolling Stone. «Il est ouvert à plus d’idées». Mais Keith Richards, arrêté plusieurs fois pour possession de drogue au cours de son exténuante carrière, a reconnu ne pas avoir totalement arrêté. Il consomme toujours «à l’occasion» une bière ou un verre de vin. 

Cinéma

Emily Blunt: le défi d’incarner Mary Poppins

BEVERLY HILLS — Emily Blunt affirme qu’elle n'a pas revu la version originale de «Mary Poppins» alors qu’elle se préparait à incarner le personnage emblématique dans la suite du film, qui prendra l’affiche dans quelques jours.

L’actrice âgée de 35 ans est plutôt retournée à la source en lisant l’ouvrage de Pamela L. Travers. Elle a ainsi tenté de créer sa propre vision de la gardienne d’enfants aux pouvoirs magiques.

Cinéma

Emily Blunt: le défi d’incarner Mary Poppins

BEVERLY HILLS — Emily Blunt affirme qu’elle n'a pas revu la version originale de «Mary Poppins» alors qu’elle se préparait à incarner le personnage emblématique dans la suite du film, qui prendra l’affiche dans quelques jours.

L’actrice âgée de 35 ans est plutôt retournée à la source en lisant l’ouvrage de Pamela L. Travers. Elle a ainsi tenté de créer sa propre vision de la gardienne d’enfants aux pouvoirs magiques.

Musique

The Cure, Radiohead et Janet Jackson au Rock and Roll Hall of Fame

NEW YORK - Les groupes britanniques The Cure et Radiohead vont entrer, avec la chanteuse américaine Janet Jackson notamment, au Rock and Roll Hall of Fame, a annoncé jeudi le panthéon du rock’n’roll, qui a depuis longtemps ouvert ses portes à d’autres genres musicaux.

La cuvée 2019 est complétée par trois autres groupes britanniques, Def Leppard, Roxy Music et The Zombies, qui représentent trois styles très différents, ainsi que par la chanteuse américaine Stevie Nicks, déjà membre avec son groupe Fleetwood Mac mais honorée cette fois-ci à titre individuel.

Même si le palmarès est globalement assez rock, l’inclusion de la chanteuse pop Janet Jackson démontre la volonté du Hall of Fame de ne pas se cantonner au rock stricto sensu.

Il a notamment déjà accueilli plusieurs rappeurs ou artistes issus du folk, du reggae, de la soul et du R&B.

Parmi les recalés qui figuraient sur la présélection dévoilée en octobre par le Hall of Fame, situé à Cleveland (Ohio), figurent le groupe électro allemand Kraftwerk et le rappeur américain LL Cool J.

Un artiste devient éligible 25 ans après la date de sortie de son premier enregistrement.

Près de 40 ans après la sortie du premier album du groupe sous ce nom (Easy Cure auparavant), The Cure sera officiellement intronisé lors d’une cérémonie organisée le 29 mars 2019 à Brooklyn.

Le groupe a profondément marqué les années 80 et 90 avec sa musique teintée de mélancolie et de romantisme, dont quelques succès planétaires comme «Boys Don’t Cry», «Close To Me» ou «Friday I’m in Love».

À des années-lumière de l’univers de Cure, le Rock and Roll Hall of Fame a également choisi d’honorer Janet Jackson, élue par un collège de plus de mille personnes, membres, historiens de la musique et professionnels de l’industrie musicale.

Initialement connue pour être la petite soeur du roi de la pop, Michael Jackson, Janet Jackson s’est construit une carrière à partir du milieu des années 80.

En 1986, l’album «Control» a fait d’elle une vedette à part entière, grâce à un son qui a su marier habilement la pop et le R&B.

Autre lauréat de cette promotion, le groupe anglais Radiohead, écarté l’an dernier alors qu’ils étaient considérés comme l’un des favoris de la présélection.

+