Théâtre

Mort de Jean Piat, le baron d’Artois des «Rois maudits»

PARIS — Le comédien Jean Piat, monstre sacré du théâtre français qui avait marqué les esprits dans le feuilleton télévisé «Les rois maudits» en 1972, est mort mardi soir à Paris à quelques jours de ses 94 ans.

Jean Piat s’est éteint huit mois après sa compagne, la romancière et comédienne Françoise Dorin, décédée en janvier. Il aurait eu 94 ans dimanche.

Cinéma

Italie: projections pirates pour un film symbole de la violence policière

ROME — L’affaire avait bouleversé l’Italie en 2009. Près d’une décennie plus tard, des jeunes organisent à travers la péninsule des projections gratuites du film tiré de l’histoire tragique de Stefano Cucchi, jeune homme devenu symbole de la violence policière.

De Milan à Naples en passant par Bologne, Parme ou Rome, sur les places, dans des centres sociaux ou des amphithéâtres de facultés, le long métrage La mort sur ma peau (Sulla mia pelle), présenté il y a quelques jours à la Mostra de Venise et diffusé par Netflix, fait l’objet de projections pirates, à l’initiative d’étudiants ou d’associations.

Livres

«Fear»: 1,1 million de livres vendus en une semaine

NEW YORK — L’ouvrage du journaliste d’investigation américain Bob Woodward sur la présidence Trump, «Fear», s’est vendu à plus de 1,1 million d’exemplaires pour sa première semaine en librairie, a indiqué mardi l’éditeur Simon and Schuster, meilleur démarrage jamais enregistré par cette maison qui publie notamment Stephen King et Mary Higgins Clark.

Pour le seul 11 septembre, jour de la sortie de ce récit qui brosse un tableau apocalyptique de la Maison-Blanche à l’ère Trump, Fear s’est écoulé à 900000 exemplaires.

Musique

Bryan Adams demande à Ottawa de modifier les lois sur le droit d’auteur

OTTAWA — Le chanteur Bryan Adams demande à Ottawa de modifier les lois sur le droit d’auteur pour les aligner davantage avec les dispositions en vigueur aux États-Unis.

L’auteur-compositeur-interprète canadien de renommée internationale a dit à un comité de la Chambre des communes, mardi, qu’un article de la Loi sur le droit d’auteur doit être modifié pour donner aux artistes la capacité de mieux contrôler ce qu’ils créent.

Bryan Adams a souligné aux députés que la loi empêche les artistes de récupérer la propriété de leurs créations jusqu’à 25 ans après leur mort.

Le musicien âgé de 58 ans a noté que les artistes américains pouvaient récupérer le droit d’auteur sur leurs œuvres 35 ans après avoir cédé leurs droits aux producteurs de disques.

L’artiste, connu pour des succès tels que Summer of ‘69 et I Do It for You, a déclaré que le changement qu’il propose n’aurait probablement pas d’impact sur les revenus qu’il tire de sa musique.

Il a toutefois ajouté que les jeunes artistes pourraient en bénéficier, notamment en ayant la possibilité de réinvestir dans leur oeuvre plus tard dans leur carrière.

«Je pense que c’est juste» de faire ce changement, a lancé celui qui a vendu plus de 65 millions d’albums à travers le monde.