Ray Charles, sans doute l'un des musiciens qui a le mieux incarné ce qu'est la soul.

Y étiez-vous? Ray Charles au Capitole, le 11 août 1993

C'est de la grande visite qui débarquait à Québec, le 11 août 1993. Ray Charles, sans doute l'un des musiciens qui a le mieux incarné ce qu'est la soul, était en ville pour un tour de chant.
Celui qu'on a surnommé The Genius n'était pas arrivé seul. Pas moins de 17 musiciens étaient sur les planches, sans oublier son équipe de choristes, The Raelettes. C'est d'abord à la musique de la troupe que le public a eu droit en guise d'introduction, avant que le célèbre chanteur et pianiste ne fasse son entrée, livrant notamment une version inspirée du classique Georgia On My Mind.
Sur les lieux pour Le Soleil, Michel Bilodeau avait été ravis par la performance du Genius, notant qu'avec «Ray Charles, le mot ''soul'' prend toute sa signification.» En revanche, il avait des quelques réserves sur la pertinence que l'Américain ait une aussi vaste bande autour de lui: «Il aurait vraiment pu se produire seul ou alors avec deux ou trois musiciens. Le bonhomme n'a vraiment pas besoin de toute cette équipe pour nous séduire».
Autre élément qui a peut-être empêché cette visite d'être parfaitement mémorable: sa brièveté. Charles n'avait joué qu'un peu plus d'une heure. Ceci, combiné au fait qu'il n'était arrivé sur les planches qu'après une longue intro avait laissé quelques spectateurs sur leur faim, surtout que la légende avait encore bien des hits à partager...
Ils étaient 1300 à être venus applaudir l'artiste ce soir-là. 
Y étiez-vous?
Réagissez sur le blogue de Nicolas Houle