Offenbach au Colisée de Québec le 8 septembre 1981

Y étiez-vous? Offenbach au Colisée, le 8 septembre 1981

Durant ses belles années, dans les décennies 70 et 80, Offenbach était une formations incontournable pour tout bon amateur de rock. La bande de Gerry Boulet, qui puisait dans le blues, la soul et même le jazz, a d'ailleurs pu se targuer d'avoir été parmi les rares artistes québécois de l'époque à s'offrir des tournées dans les arénas à plusieurs reprises, notamment au Colisée de Québec.
Le 8 septembre 1981, les rockers débarquaient en ville dans le cadre de l'imposante tournée Québec rock. L'affiche était prometteuse : Zachary Richard se chargeait d'ouvrir le bal, après quoi Joe Cocker et Offenbach prenaient la relève.
Richard s'est bien acquitté de sa tâche, or la soirée a pris un détour imprévu, peu après sa performance. Un responsable de la production est en effet venu prévenir la foule que Cocker était aux prises avec un violent mal de gorge et qu'il ne chanterait  pas - une situation similaire se serait produite à Ottawa, l'Englishman quittant après quatre chansons. On avait même offert un remboursement aux fans insatifaits, ce dont se seraient prévalu 500 personnes.
Qu'à cela ne tienne, Offenbach avait toute la glace souhaitée pour s'éclater et, selon le journaliste Jacques Samson du Soleil, «le délire s'est emparé de la salle et a duré jusqu'à la toute fin de la représentation, lorsque Gerry, en deuxième rappel, entonnait L'hymne à l'amour, une grande chanson de l'immortelle Piaf.»
Si une frange des 5000 spectateurs était déçue de l'absence de Cocker, Samson a noté que la majorité des amateurs étaient là pour le band québécois, le faisant bien sentir. Le groupe, quant à lui, s'était donné sans compter, travaillant «à un train d'enfer». Les rockers allaient rééditer l'expérience au Colisée à quelques reprises, notamment pour leur show d'adieu, en 1985.
Y étiez-vous?
Réagissez sur le blogue de Nicolas Houle