S'attardant particulièrement aux titres de La vérité et  Religion, le duo Niagara avait su faire mouche avec les J'ai vu ou Un million d'années.

Y étiez-vous? Le dernier tour de piste de Niagara, en 1993

Des arénas qui proposent des formules concert? Aujourd'hui, cela va de soi. Mais en 1993, ces configurations pour accueillir un nombre de spectateurs moins imposant que la capacité maximale et donner une touche d'intimité aux lieux étaient une innovation au Colisée de Québec. Et c'est Niagara qui a eu l'honneur de l'expérimenter, le 21 juillet 1993.
À l'époque, le groupe français semblait au sommet de sa gloire: un quatrième album, La vérité, bénéficiant d'une solide réalisation venait de paraître, doublé d'une tournée internationale. Mais en fait, l'aventure de Muriel Moreno et de Daniel Chenevez tirait à sa fin - le duo allait se séparer plus tard dans l'année.
Cela dit, les Français avaient donné une performance intense, arrivant flanqués de sept musiciens et de deux choristes, ainsi qu'avec des éclairages recherchés et une sonorisation musclée.
S'attardant particulièrement aux titres de La vérité et Religion, le duo avait su faire mouche avec les J'ai vu ou Un million d'années. Outre la musique, c'est la chanteuse Muriel Moreno qui avait retenu l'attention, notamment avec ses changements de costumes, ouvrant d'abord avec une tenue sage, composée d'un pantalon-chemisier à carreaux écossais...
«Plus tard durant le show, elle arrivera avec une ample robe blanche, et les pieds chaussés de bottines... masculines, racontait Marie Delagrave, qui couvrait le concert pour Le Soleil. Tout pour déconcerter! Mais attendez, c'était sans compter son costume de la fin, où elle arbore une jupe encore une fois au motif écossais, une veste de mouton, et surtout, surtout, un casque orné de cornes. Muriel Moreno ne pouvait le porter qu'en raison de la chanson Le minotaure
Malgré cette proposition étoffée et énergique, Niagara n'était parvenu à faire courir que 2000 personnes, un score qui, quoique honorable et que certains artistes auraient envié, demeurait modeste, même en formule concert, dans le vieil aréna.
Y étiez-vous?
Réagissez au houle.lesoleil.com