En 15 ans d'activités, les Montréalais d'Arcade Fire ne se sont arrêtés en ville qu'une seule fois.

Y étiez-vous? Arcade Fire sur les Plaines en 2010

Arcade Fire aime se faire désirer. À Québec, à tout le moins. Le passage du coleader Win Butler à l'Anti, le 22 septembre, nous fait réaliser qu'en 15 ans d'activités, les Montréalais ne se sont arrêtés en ville qu'une seule fois.
Mais ce n'était pas la moindre. La bande s'était produite sur la grande scène des plaines d'Abraham le 12 juillet 2010, dans le cadre du Festival d'été. On s'en souviendra, à l'époque, Arcade Fire était sur le point de lancer The Suburbs, son troisième album. Et justement, on a eu droit à sept nouvelles compositions. Ç'aurait pu être casse-gueule de soumettre autant de matériel inédit, mais le public avait suivi le groupe les yeux fermés. Il faut dire que les musiciens étaient dans une forme resplendissante et y allaient de remarquables décharges d'énergie. Will Butler, le frère de l'autre, semblait totalement possédé, que ce soit derrière les claviers ou devant les fans, un tambour et une baguette dans les mains. Win, pour sa part, avait pris le temps de descendre à la rencontre du public. 
Parmi le nouveau matériel, Month of May avait fait mouche, tout autant que Rococo, qui se débobinait de manière envoûtante. S'il y avait eu un toit sur les Plaines, il aurait sûrement sauté au terme des livraisons de Neighborhood #3 (Power Out) et de Rebellion (Lies) ou, bien sûr, du classique Wake-Up, au rappel.
L'équipe du Festival d'été n'a jamais dévoilé de chiffres officiels, mais par la suite, Arcade Fire a fait savoir que 45 000 fans étaient venus s'éclater sur les plaines d'Abraham.
Y étiez-vous?
Réagissez au houle.lesoleil.com