Scott Weiland a connu ses meilleures années au sein du groupe Stone Temple Pilots.

Y étiez-vous ?: Stone Temple Pilots au Colisée, en 2000

À pareille date l'an dernier, les pulsions autodestructrices de Scott Weiland ont tristement eu raison du chanteur. Celui qui a connu ses meilleures années au sein de Stone Temple Pilots a montré ses différents visages à Québec au fil des ans, qu'il s'agisse de sa performance oubliable sur les plaines d'Abraham, en 2008, avec STP ou de sa toute dernière, correcte, en 2014, avec The Wildabouts.
Mais celle que les amateurs préfèrent certainement garder en mémoire est celle qu'il a offerte alors qu'il était au sein de Stone Temple Pilots, le vendredi 18 août 2000. À l'époque, le groupe en était à sa première visite en ville, tout comme Fishbone et Red Hot Chili Peppers, avec lesquels il partageait l'affiche, au Colisée.
La foule avait rugi de plaisir à l'arrivée de Weiland sur les planches, affublé d'un chapeau et d'un boa. En compagnie de ses complices Dean DeLeo, Robert DeLeo et Eric Kretz, le rockeur américain était tellement en forme que Michel Bilodeau, qui couvrait le concert pour Le Soleil, écrivait : «On peut croire que le chanteur a vaincu ses vieux démons. [...] Une présence physique un peu à la Iggy Pop mais avec un petit quelque chose de plus félin.»
Weiland s'était permis d'aller à la rencontre de la foule à quelques reprises et même de passer du temps au milieu du parterre. Derrière lui, le groupe était solide, comblant les fans avec les Plush ou Sour Girl. Angelo Moore, de Fishbone était même venu mettre du sien au saxophone, le temps d'une chanson. Puis, après un accueil des plus chaleureux, STP avait cédé sa place aux Red Hot Chili Peppers, qui avaient à leur tour eu droit à l'approbation des 11 000 spectateurs.
Y étiez-vous?
Réagissez au houle.lesoleil.com