Le coup de cœur de la marraine du festival Vues dans la tête de…, Myriam Verreault, a été le public de Rivière-du-Loup.
Le coup de cœur de la marraine du festival Vues dans la tête de…, Myriam Verreault, a été le public de Rivière-du-Loup.

Vues dans la tête de…: Myriam Verreault sous le charme du public

RIVIÈRE-DU-LOUP — Tête d’affiche de Vues dans la tête de…, Myriam Verreault est repartie du 8e festival du film de Rivière-du-Loup, dimanche, la tête remplie de magnifiques souvenirs. La réalisatrice de Québec a reçu une grosse dose d’amour d’un public tout aussi fou de son œuvre que curieux de découvrir ses choix de films et ses invités.

«J’ai plongé, j’ai embarqué et j’ai été charmée par l’intelligence des gens, souligne-t-elle. Parce qu’il y a une école de cinéma ici, les gens avaient un intérêt d’autant plus fort, ce qui fait que les questions étaient hyperpertinentes et qu’elles m’enrichissaient. Les gens ont été mon cœur de cœur!»

La plus grande fierté de la marraine de l’événement a été les succès de foules qu’ont connu les films qu’elle avait choisis pour la programmation. «Il y a toujours une petite pression quand tu fais une programmation, confie Myriam Verreault. Avec les rires, les réactions et les gens qui ont posé des questions, j’ai l’impression que les gens ont adoré les films. Les salles étaient pleines.» Les gens ont fait la file devant le Cinéma Princesse pour voir son plus récent long-métrage, Kuessipan, qui a fait salle comble. «On a dû refuser des gens», indique la coordonnatrice du festival, Priscilla Winling, pour qui il était encore trop tôt de connaître l’achalandage total de toutes les activités.

Les comédiens de Kuessipan Sharon Fontaine Ishpatao et Étienne Galloy ont échangé avec le public après la projection du film, tout comme le directeur de la photographie, Nicolas Canniccioni. La réalisatrice a souligné la présence, dans la salle, de Natasha Kanapé Fontaine, venue voir Kuessipan pour la première fois.

L’artiste innue a d’ailleurs remplacé un invité à pied levé qui devait venir prendre la parole après la projection, dimanche, de son documentaire Innu Nikamu: chanter la résistance. Mais, Kevin Bacon Hervieux n’a pu se rendre à Rivière-du-Loup en raison de la tempête qui balayait la région vendredi.

À la clôture du festival, c’est le film Acadiana de Guillaume Fournier, Samuel Matteau et Yannick Nolin qui a été couronné du Prix du jury et du Prix du public Caisse Desjardins.