Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Marie-Mai a fait le choix d’acquérir seule sa première maison et d’y habiter en solo, tout en demeurant en couple avec le musicien David Laflèche. Une grande étape de vie dont nous fera témoins la nouvelle émission <em>Chez Marie-Mai.</em>
Marie-Mai a fait le choix d’acquérir seule sa première maison et d’y habiter en solo, tout en demeurant en couple avec le musicien David Laflèche. Une grande étape de vie dont nous fera témoins la nouvelle émission <em>Chez Marie-Mai.</em>

Vivre (ou non) avec celui qu’on aime

CHRONIQUE / Il n’y a pas qu’une seule façon de vivre en couple ou en famille. Marie-Mai a fait le choix d’acquérir seule sa première maison et d’y habiter en solo, tout en demeurant en couple avec le musicien David Laflèche. Une grande étape de vie dont nous fera témoins la nouvelle émission Chez Marie-Mai, une des six nouvelles productions originales de l’automne à Canal Vie, sur autant de modèles différents de cellules familiales.

Les images montrées aux journalistes lundi faisaient presque croire à une séparation, tant on est programmés à voir un couple qui s’aime, parents d’un enfant, vivre sous le même toit. «J’avais envie de découvrir mon autonomie, mon indépendance. […] Quand l’amour est là, à quoi ça ressemble le quotidien, la réalité? On s’en fout-tu dans le fond!» confie Marie-Mai. La chanteuse conjugue donc réno-déco et introspection dans ce docu-réalité en huit demi-heures, prévues à l’horaire dès le mercredi 23 septembre à 20h.

Après Mères à boutte, Célibataires à boutte risque de plaire aux amateurs d’émissions de rencontres. Les cinq femmes qui cherchent désespérément l’amour n’ont pas la langue dans leur poche, particulièrement Marie-Joëlle, maman d’un enfant qui n’a plus de temps à perdre. «Moi, c’est sûr que si la personne veut pas se marier, c’est non là. La bague, elle arrive après un an, sinon bye bye!» C’est dit. Vous assisterez à une rencontre tellement caricaturale qu’elle semble scriptée du début à la fin. «Marie est célibataire depuis cinq ans, ça m’étonne pas pantoute», confie à la caméra un prétendant pour le moins sûr de lui. «J’te trouve un peu mort de l’intérieur», réplique Marie, séparée de sa «date» par un plexiglass. Olenny Pelletier, coach en programmation neuro-linguistique qui a étudié le masculinisme, nous aidera à décoder ces comportements, en temps de Covid. À partir du mercredi 23 septembre à 20h30.

Les fans d’Occupation double retrouveront un duo qui a marqué la téléréalité, cette fois dans un contexte de réno-déco. Dans Pézie et Sansdrick dans le décor!, les deux ex viennent prêter main-forte à des téléspectateurs en transformant une pièce de leur maison, partout dans la province. Les amateurs d’OD seront peut-être surpris : «Sansdrick et moi, on habite ensemble, donc ça simplifie beaucoup les tournages», a confié Pézie au sujet de la pandémie. On en apprend des choses à Canal Vie. Treize demi-heures seront diffusées dès le mardi 15 septembre à 19h30.

Kim Rusk, dont j’avais beaucoup aimé le documentaire Le TDAH et l’école du futur, revient avec L’école de demain, où elle témoigne de la transformation d’une école figée dans le temps, qu’on adapte à l’ère moderne. Finies l’absence de lumière naturelle, les pupitres en rang d’oignon et les longs couloirs impersonnels. À voir en décembre, après une rentrée pas ordinaire. Ingrid Falaise nous proposera quant à elle Guerrières, sur cinq femmes qui ont choisi de se battre dans l’adversité, dont la mère d’une enfant lourdement handicapée, une autre, victime d’excision, et une ancienne prostituée, qui a dû vendre son corps pour payer les dettes de son proxénète. À voir aussi à l’approche des Fêtes.

Parmi les productions originales, une seule est de retour, et non la moindre. Pour sa quatrième saison, La famille Groulx, émission la plus regardée de Canal Vie, conserve non seulement le modèle traditionnel familial, mais additionne un membre de plus à la tribu de 10 enfants. Sept nouveaux épisodes sont prévus à partir du jeudi 29 octobre à 20h. Les sujets plus légers côtoieront un épisode beaucoup plus dramatique, sur la découverte de la petite Amaya, inanimée, dans la piscine familiale, ce que redoute n’importe quel parent. Rassurez-vous, l’enfant s’en est sortie, mais on a eu très peur pour elle.

La pandémie est venue contrecarrer les plans de Canal Vie, qui a dû mettre sur la glace les retours de Tous pour un chalet et de Naufragés de l’amour, et on comprend pourquoi. Aucune décision n’a encore été prise à propos de l’avenir de L’unité des naissances et de la série de Chantal Lacroix, Maintenant ou jamais. Par contre, le retour de Vendre ou rénover au Québec est prévu pour l’hiver. Canal Vie a vu son auditoire bondir de 23 % entre l’été 2019 et l’été 2020 chez les femmes de 25-54 ans. Plus d’hommes qu’avant regardent la chaîne principalement destinée aux femmes.