Le Salon du livre de Rimouski 2020 a attribué le prix littéraire Jovette-Bernier à Virginie DeChamplain pour son premier roman <em>Les falaises</em>.
Le Salon du livre de Rimouski 2020 a attribué le prix littéraire Jovette-Bernier à Virginie DeChamplain pour son premier roman <em>Les falaises</em>.

Virginie DeChamplain et Renald Bérubé, lauréats des prix du Salon du livre de Rimouski 2020

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
RIMOUSKI — Le Salon du livre de Rimouski 2020 a attribué le prix littéraire Jovette-Bernier à Virginie DeChamplain pour son premier roman Les falaises, publié aux Éditions La Peuplade. Il a aussi décerné le prix Arthur-Buies à Renald Bérubé en guise de reconnaissance pour sa carrière d’écrivain et pour sa contribution majeure à la littérature.

Native de Rimouski, Virginie DeChamplain est aujourd’hui résidente de Québec. Elle détient une maîtrise en études littéraires délivrée par l’Université Laval. Elle a œuvré pour le Marathon d’écriture de Québec et pour le Carrefour international de théâtre de Québec. Elle travaille aujourd’hui à la Maison de la littérature, une composante de la Bibliothèque de Québec.

«Véronique DeChamplain a construit un roman de filiation où trois générations de femmes souffrent d’enfermement et cherchent inlassablement une issue vers une paix intérieure, indique le directeur général du Salon du livre de Rimouski, Robin Doucet, en reprenant les mots du jury pour expliquer son choix. Sa prose est empreinte d’une remarquable poésie empruntant parfois la forme d’une lettre ou d’un poème.»

Lui aussi originaire de la région, Renald Bérubé est un auteur polyvalent. Outre ses romans, il a publié des nouvelles dans plusieurs revues. L’écrivain et animateur littéraire a d’ailleurs fondé la revue universitaire Voix & images à l’époque où il enseignait à l’Université du Québec à Montréal. Il a aussi été cofondateur du Camp littéraire Félix et a lancé les Cahiers Yves-Thériault.