Une rarissime sculpture d’Alexander Calder, haute de 3,5 mètres, sera proposée aux enchères mercredi à Paris
Une rarissime sculpture d’Alexander Calder, haute de 3,5 mètres, sera proposée aux enchères mercredi à Paris

Une œuvre monumentale de Calder aux enchères

Agence France-Presse
PARIS — Pendant 57 ans, l’œuvre monumentale a décoré un village de vacances dans le sud de la France: une rarissime sculpture d’Alexander Calder, haute de 3,5 mètres, sera proposée aux enchères mercredi à Paris, a annoncé lundi la maison de ventes Artcurial.

Estimée entre 2,5 et 3,5 millions d’euros (3,8 M$ et 5,3 M$), cette sculpture en acier peinte en noir, a été créée par Calder en 1963. Cette sculpture fixe appelée stabile par opposition aux mobiles, œuvres les plus connues de l’artiste américain, a été installée six ans plus tard à l’entrée d’une résidence VVF (Village Vacances Famille) dédiée au tourisme social, à La Colle-sur-Loup (Alpes-Maritimes), près de Cannes.

À l’époque, deux autres œuvres de Calder avaient été installées en France, au siège de l’Unesco à Paris et devant un lycée de Grenoble (Est).

«C’est la toute première fois qu’un stabile monumental de Calder de cette envergure est présenté aux enchères en France», souligne Hugues Sébilleau, directeur du département Art contemporain d’Artcurial, précisant que l’œuvre est mise en vente par l’actuel propriétaire de ce village de vacances, Belambra Clubs.

«Formellement, ce stabile est tout à fait caractéristique du style de Calder de cette époque. La structure est très affirmée, bien campée sur ses quatre points d’appui. Avec l’espace, le rythme en est la composition primordiale, les courbes répondant aux angles, les surfaces aux vides», selon l’expert de la vente Serge Lemoine.

Jusqu’à mercredi, jour de la vente, le stabile de Calder est exposé dans la cour de l’immeuble Artcurial, Rond-Point des Champs-Élysées, à Paris.