Le directeur général et artistique de Premier Acte, Marc Gourdeau
Le directeur général et artistique de Premier Acte, Marc Gourdeau

Une programmation «alternative» à Premier Acte

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
Parcours théâtral, «préludes» à des spectacles complets, baladodiffusions… En contexte de pandémie, l’automne ne sera pas comme les autres pour les artisans de Premier Acte, qui ont néanmoins mitonné une programmation «alternative» revisitant quatre propositions déjà prévues à la saison 2020-2021.

Quand le coronavirus a frappé, en mars, la saison 2020-2021 de Premier Acte était déjà bouclée. Afin de broder une programmation dans le contexte de la COVID-19, le directeur général et artistique du théâtre, Marc Gourdeau, s’est naturellement tourné vers quatre compagnies déjà choisies afin de mettre sur pied une offre reliée à leur projet d’origine et qui pourrait se déployer dans le respect des consignes sanitaires.  

L’équipe qui devait nous présenter Food Club au printemps dernier, le Théâtre Escarpé, brisera la glace dès le 15 septembre avec Manque(s), un parcours théâtral en quatre tableaux «parfois touchants, parfois humoristiques», qui aura lieu à proximité de Premier Acte, salle sise sur l’avenue de Salaberry.

«Les départs vont se faire en petits groupes aux 15 minutes, dans le respect de la distanciation sociale», a précisé la codirectrice du Théâtre Escarpé, Samantha Clavet, lors d’un lancement virtuel. Une version du spectacle sera aussi offerte en baladodiffusion.

L'autrice Marie-Pier Lagacé au lancement virtuel de la saison de Premier Acte

Du Lac-Saint-Jean au Yukon

La compagnie Théâtre pour pas être tout seul, qui devait cet automne présenter le spectacle Fond de rang, se tourne également vers le balado pour dévoiler un «prélude» de ce que sera la pièce sur scène.

Les épisodes de la série Haut du Lac seront diffusés d’abord les 5, 12 et 19 octobre dans l’émission Les enfants du paradis à CKRL (89,1) avant d’être mis en ligne sur les plateformes habituelles de baladodiffusion. Il y sera question de la quête identitaire de deux jeunes hommes du Lac-Saint-Jean qui partent sur la trace des racines autochtones de l’un d’eux.

Premier Acte se déplacera du 20 au 24 octobre au Musée de la civilisation pour présenter une étape préliminaire de la pièce Freeze-up, du Collectif Le Trottoir, qui devait aussi se déployer sur scène cet automne.

Dans sa version finale, le spectacle nous amènera à la rencontre de deux personnages exilés au Yukon et qui seront forcés de cohabiter, précise l’autrice Marie-Pier Lagacé. Ce qu’on pourra voir au Musée de la civilisation, Sur les routes de l’exil, sera plutôt un rendu des témoignages qu’elle a récoltés et qui ont nourri sa plume. À cette occasion, le public prendra place à l’intérieur, tandis que les comédiens s’activeront dans la cour intérieure du bâtiment. Encore ici, une version en baladodiffusion sera rendue publique.

L’automne se terminera à Premier Acte sous les bons soins des bouffons du collectif Hommeries!. Leur spectacle Meet-Inc. devait à l’origine clore la dernière saison. Les voilà de retour en salle du 24 novembre au 5 décembre, dans une mouture réduite qui respectera les consignes de la santé publique. Trois représentations (27 novembre, 4 et 5 décembre) seront également présentées en webdiffusion.

En marge de ce spectacle, les bouffons nous mijotent également une websérie, Enlarge your pensée, dans laquelle ils s’en prendront à un dénommé Covid. À suivre…

Détails à www.premieracte.ca