L’édition originale et les différentes rééditions du roman «Terreur à la Manicouagan»

Une exposition sur Bob Morane, ce héros [VIDÉO]

Le héros Bob Morane a marqué l’enfance de plusieurs au Québec. Encore aujourd’hui, nombreux sont fiers de «Terreur à la Manicouagan», une aventure au Québec où Bob Morane affronte le Smog, un adversaire redoutable qui veut détruite le barrage Manic 5. Pour célébrer le 70e anniversaire des éditions Marabout, le 100e de son auteur, Henri Vernes, et le 55e de sa venue au Québec, Les Rendez-vous de l’histoire de Québec ont concocté une exposition à la Maison de la littérature qui saura séduire les amateurs de cette série d’aventures rocambolesques.

À l’entrée de la Maison de la littérature, une douzaine de panneaux colorés ornent les murs. Des images d’archives, des bouteilles de vin, des cartes postales et autres objets disparates sont à l’effigie d’un personnage bien connu : Bob Morane. Jusqu’au 25 août, il est possible d’en apprendre davantage sur le rôle qu’a joué ce mythique personnage dans la Belle Province grâce à l’exposition Les éditions Marabout, Bob Morane et le Québec

«Cette exposition fait un peu le tour de l’histoire des éditions Marabout, mais surtout du lien très fort des éditions Marabout et du héros Bob Morane avec le Québec, explique le vice-président des Rendez-vous de l’histoire de Québec, Gilles Herman. C’est vraiment difficile de trouver quelqu’un au Québec qui a plus de 45 ans et qui ne connaît pas Bob Morane.» 

Deux des quelque 200 titres que compte la série Bob Morane

La maison d’édition belge a joué un rôle important au Québec : elle a rendu la lecture plus accessible. «Pendant la guerre, l’éditeur avait remarqué que les soldats américains avaient de petits livres de poche facile à lire et à transporter. Les éditions Marabout sont les premières à imiter les Américains et à faire des livres de poche en français», souligne M. Herman. 

Un stratège du marketing

Dans les années 50, cette maison d’édition a décidé d’exporter ses ouvrages en Amérique du Nord. «L’éditeur en Belgique a voulu développer le marché canadien et a envoyé Dimitri Kazan à Québec», indique M. Herman. Dès son arrivée, ce nouveau format de lecture, plus petit, plus coloré, moins dispendieux et plus attrayant a été un réel succès. Cependant, certains livres ont été censurés.

Parmi les archives, trois photos sortent du lot : il s’agit de Jean Béliveau, le célèbre joueur de hockey devenu porte-parole des éditions Marabout. L’exposition consacre plusieurs affiches à l’éditeur des éditions Marabout au Québec, Dimitri Kazan, qui avait de grands talents de marketing. En plus de convaincre des personnalités publiques de porter la marque, il a organisé des concours dans les librairies et une mascotte représentait la maison d’édition aux matchs de hockey.

«Une superstar»

«C’est vraiment difficile de trouver quelqu’un au Québec qui a plus de 45 ans et qui ne connaît pas Bob Morane», fait remarquer le vice-président des Rendez-vous de l’histoire de Québec, Gilles Herman.

Le succès est tel au Québec que Dimitri Kazan a réussi à convaincre Henri Vernes, l’auteur de Bob Morane, de visiter la Belle Province et d’en faire un récit. «C’était une superstar. Les établissements scolaires de Québec, Montréal et Ottawa ont même donné congé à leurs élèves», indique M. Herman. Ce n’est qu’un an plus tard, en 1965, que Henri Vernes visite Manic 5. «Il va être invité par Hydro-Québec pour aller visiter le grand projet du barrage de la Manic, qui à l’époque est considéré comme le plus grand projet d’ingénierie au monde. Il va revenir un peu plus tard avec son livre Terreur à la Manicouagan où une organisation criminelle veut détruire le barrage», explique M. Herman. 

Avec plus de 200 ouvrages, les aventures de Bob Morane ont conquis le cœur de plusieurs générations de Québécois.