Johnny Depp

Un régisseur dit avoir été frappé par Johnny Depp

LOS ANGELES — Un membre d’une équipe de tournage allègue dans une poursuite que Johnny Depp lui a donné deux coups de poing alors qu’ils se trouvaient sur le plateau d’un film sur le meurtre de «Notorious B.I.G.»

La poursuite, déposée vendredi en Cour supérieure à Los Angeles par le régisseur général Gregg «Rocky» Brooks, soutient aussi que celui-ci a été congédié de la production du film City of Lies après qu’il eut refusé de signer les documents disant qu’il n’intenterait pas de poursuite relativement aux événements.

Gregg Brooks allègue qu’en avril 2017, le réalisateur du film l’a forcé à informer Johnny Depp que le tournage d’une scène devrait être le dernier de la journée.

La poursuite soutient que le populaire acteur a crié des obscénités à Gregg Brooks et l’a frappé à deux reprises dans les côtes, avant de lui offrir avec défi 100 000 $ pour qu’il le frappe à son tour.

Les messages laissés aux porte-parole de Johnny Depp pour commenter ces allégations sont restés sans réponse.