P-A Méthot sera sur scène avec Jean-Michel Anctil, Rachid Badouri, Dominic Paquet et Patrick Groulx, ainsi que Dubmatique, Boom Desjardins et Noir Silence lors de son «Party 90».

Un party avant la tournée pour P-A Méthot

En quatre ans, P-A Méthot a offert presque 500 représentations de son spectacle solo, Plus gros que nature. Une pause était de mise pour l’humoriste gaspésien résidant à Québec. Pendant qu’il se faisait «accroire» qu’il était en sabbatique, le comique en a plutôt profité pour monter un spectacle sur les années 90 et jeter les bases d’une nouvelle tournée. 

Dans les dernières années, Méthot a eu l’occasion de monter une grosse fête autour des années 80 et une soirée humour et country qui n’a pas pu être présentée dans la capitale. Selon ses propres dires, il «en devait une» à ses fans de Québec, surtout aux trentenaires qui lui ont confié s’être un peu moins reconnus dans les années 80. 

Voilà donc qu’il débarque samedi au Centre Vidéotron avec ses confrères humoristes Jean-Michel Anctil, Rachid Badouri, Dominic Paquet et Patrick Groulx avec la ferme intention de célébrer les années 90. Dubmatique, Boom Desjardins et Noir Silence se chargeront du volet nostalgie musicale de l’exercice. 

«Ç’a été difficile de choisir les tounes, note P-A Méthot. Dans les années 90, on a eu autant La Macarena que l’album noir de Metallica. On est dans les opposés! Il y a avait les BackStreet Boys et il y avait Nirvana. C’est pour ça qu’on fait le show en deux parties, une plus pop et l’autre plus rock.»

Le Party 90 est le fruit de près d’un an de travail… Le tout conjugué à l’élaboration du spectacle Faire le beau, qui prendra la route l’automne prochain et dans lequel P-A Méthot abordera notamment la dictature de l’image en cette ère de réseaux sociaux. 

«Le point de départ, ç’a été la première tournée, indique-t-il. Je m’étais dit que j’aurais un suit, un décor… C’était ça un peu, faire le beau : avoir un spectacle comme les autres, un beau grand spectacle. Ensuite, je me suis dit que pour le prochain, je ne voulais pas de ça. J’ai voulu me démarquer en faisant un peu à ma tête. Parce que j’étais tanné de faire le beau. Là, on va faire du P-A Méthot pur et dur.»

+

LES ANNÉES 90 SELON P-A MÉTHOT

Q Où étais-tu le soir du référendum de 1995?

J’étais dans la cave chez mes parents avec mes amis Sébastien et Benoît. J’étais en Gaspésie parce que c’était la semaine de relâche. On a pleuré tous les trois. 

Q Le déménagement des Nordiques: tragédie ou indifférence pour toi?

R Indifférence. C’est devenu de la business. Le hockey, c’est le fun d’aller voir ça quand tu ne penses pas au reste : au salaire des joueurs, aux commotions cérébrales, à combien tu as payé ton billet pour aller là, au fait que ta bière t’a coûté 12$. J’ai trouvé ça plate pareil pour les grands, grands fans. Mais moi, je n’en suis pas un. Je suis TDA (trouble du déficit d’attention). Pour moi, un match de hockey, c’est beaucoup trop long. Après la première période, je veux m’arracher la vie! 

Q Quelle a été la première recherche que tu as effectuée sur Internet? Si ça s’écrit dans le journal, bien sûr!

R Ça devait être de la musique. Ça prenait de longues minutes pour télécharger 30 secondes et il fallait crier dans la maison: “là, personne ne touche au téléphone!” Dans ce temps-là, j’étais disquaire chez Archambault. Je connaissais beaucoup la musique. 

Q Quel groupe de musique te ramène instantanément dans les années 90?

R Alice in Chains. Je suis toujours fan, j’en écoute encore… Mais c’est downant!

Q Ton film le plus marquant des années 90 est…

R Ferrovipathes [de Danny Boyle]. C’était une approche différente. D’abord, il y avait la musique qui était écœurante. J’aimais le rythme de ce film. Ça se passait dans des piqueries, il y avait un côté glauque et dark que j’aimais beaucoup. J’ai aimé la manière de montrer le buzz dans la tête [de toxicomanes]… Un peu comme dans le livre Les portes de la perception. C’est de regarder ce que c’est sans le vivre. 

Q Quel gadget technologique représente pour toi cette décennie?

Le pagette. Je portais des salopettes et je le mettais dans la poche sur mon sternum. Il était comme bleu azur. Ce n’était pas un pagette noir, il était fashion! Et je me souviens encore du numéro!

Q Le bar qui a fait tes belles années 90?

R Le D’Auteuil. J’ai tellement vu de spectacles là! 

Q Une émission de télé marquante pour toi?

R Alerte à Malibu. Mais pas pour Pamela Anderson. Moi, c’était la brune aux cheveux courts que je trouvais cute. Ce n’était pas de la soft-porn, mais c’était des belles filles avec de grosses boules… À 18 ans, tu regardais ça et tu étais content! 

VOUS VOULEZ Y ALLER?

Quoi: Party 90

Qui: P-A Méthot et invités

Quand: 5 mai à 19h30

Où: Centre Vidéotron

Billets: de 34 $ à 92 $

Info.: www.lecentrevideotron.ca

***

Quoi: Faire le beau

Qui: P-A Méthot

Quand: 23 au 26 janvier 2019

Où: salle Albert-Rousseau

Billets: de 46 $ à 52 $

Info.: www.sallealbertrousseau.com