Un groupe suisse intéressé à Juste pour rire

MONTRÉAL - Un joueur étranger s’ajoute à la liste des acquéreurs potentiels pour le Groupe Juste pour rire.

Le groupe suisse GF Productions, producteur du festival d’humour de Montreux, qui se présente comme le «numéro deux mondial de l’humour francophone», souhaite s’allier à un partenaire québécois dans le but de créer un nouveau leader mondial.

«Nous aimerions faire du nouveau Juste pour rire une entité dont tous seront fiers, autant pour les artistes, que le personnel, les fournisseurs et tous les intervenants futurs, à l’image de ce que fait déjà son pendant anglophone Just for Laughs», a indiqué lundi le propriétaire de GF Productions, Grégoire Furrer, par voie de communiqué.

Celui-ci n’était pas disponible pour accorder des entrevues téléphoniques.

Gilbert Rozon, qui a fondé Juste pour rire en 1983, a décidé de se départir de ses actions après que 10 femmes eurent raconté au quotidien Le Devoir et à la station de radio 98,5 FM qu’elles avaient été l’objet de harcèlement de sa part et même d’agression sexuelle dans certains cas.

L’animatrice et productrice Julie Snyder, l’animatrice Pénélope McQuade et la comédienne Patricia Tulasne ont porté plainte à la police contre l’homme âgé de 63 ans.

C’est la firme RBC Marchés des capitaux qui a été mandatée pour explorer les diverses options permettant cette vente.

GF Productions produit depuis 28 ans le Montreux Comedy Festival, qui, selon l’entreprise, compte 20 millions de téléspectateurs en Europe. Le groupe est présent en France, en Suisse, en Belgique ainsi qu’en Afrique.

Partenaire québécois

Selon M. Furrer, un partenaire québécois permettra de conserver au Québec les racines de Juste pour rire «pour les propulser vers l’international».

«Nous programmons déjà des dizaines d’artistes québécois en Europe avec qui nous souhaitons grandir, a-t-il souligné. Notre proposition de rachat permettrait aux humoristes du Québec de s’exporter encore plus à l’international, et aux humoristes européens de découvrir le Québec.»

En plus de se départir de ses actions de Juste pour rire, M. Rozon a également quitté ses fonctions de commissaire aux célébrations du 375e de Montréal et de vice-président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Au cours des dernières semaines, d’autres acheteurs potentiels ont également manifesté leur intérêt à l’endroit de Juste pour rire.

Établie à Québec et fondée par Sylvain Parent-Bédard, ComediHa! a notamment affirmé qu’elle analysait la possibilité d’acquérir Juste pour rire en plus d’étudier des scénarios afin que le groupe puisse poursuivre ses activités.

«Il est essentiel que les actifs de Juste pour Rire demeurent au Québec, avait indiqué l’entreprise. Dans cette optique, nous avons signifié à la direction du Groupe Juste pour rire notre intérêt d’en faire l’acquisition.»

Ancien Dragon sur les rangs

L’entrepreneur et ancien Dragon François Lambert a également signifié son intérêt au  Le Soleil.

Gilbert Rozon, qui a fondé Juste pour rire en 1983, a décidé de se départir de ses actions après que 10 femmes eurent raconté au quotidien Le Devoir et à la station de radio 98,5 FM qu’elles avaient été l’objet de harcèlement de sa part et même d’agression sexuelle dans certains cas.

L’animatrice et productrice Julie Snyder, l’animatrice Pénélope McQuade et la comédienne Patricia Tulasne ont porté plainte à la police contre l’homme âgé de 63 ans.