Trois plumes de Québec récompensées [VIDÉO]

Les écrivains Christiane Vadnais, Thomas O. St-Pierre et Sandra Dussault ont été honorés mardi lors de la remise des Prix de création littéraire de la Ville de Québec et du Salon du livre, une initiative qui vise depuis 15 ans à faire rayonner les plumes de la capitale.

Dans la catégorie littérature adulte, Christiane Vadnais est sortie gagnante pour son tout premier livre, Faunes, publié aux éditions Alto. Le jury l’a préféré au recueil de nouvelles Le syndrome de takosubo de Mireille Gagné (Sémaphore) et au roman L’homme-canon de Judy Quinn (Leméac).

«Je viens de Québec, c’est ici que j’ai découvert la littérature. J’habite à Limoilou, près de la rivière Saint-Charles, ce sont des sources d’inspiration pour moi. Je suis vraiment contente et aussi touchée de recevoir ce prix-là», s’est réjouie Christiane Vadnais.

Du côté de la littérature jeunesse, Sandra Dussault a été récompensée pour son suspense Le programme (Québec Amérique). Jean Désy était aussi en nomination pour Tuktu (Herbes bleues), tout comme Marie-Renée Lavoie pour Le dernier camelot! (Hurtubise).

Nouvelle catégorie

Pour la première fois, une catégorie essai a été ajoutée aux Prix de création littéraire de la Ville de Québec et du Salon du livre. Thomas O. St-Pierre en est le lauréat pour Miley Cyrus et les malheureux du siècle (Atelier 10), une réflexion sur notre rapport à la jeunesse. Les autres nommés étaient Daniel Samson-Legault pour Dissident, Pierre Vallières (1938-1998) — Au-delà de Nègres blancs d’Amérique (Québec Amérique) et René Bolduc pour Sincèrement vôtre (Poètes de brousse).

«Mon objectif en écrivant ce livre-là était de nous forcer un peu à nous considérer avec un peu plus de clémence», a résumé Thomas O. St-Pierre en acceptant son prix.

Les gagnants sont repartis mardi avec une bourse de 5000 $, alors que les finalistes ont reçu une enveloppe de 500 $. Plus de 70 œuvres avaient au préalable été soumises aux organisateurs.