Devant la façade du Parlement, on a vu s'élever un immense mobile soulevé par une grue et transportant une soprano, un violoniste, un altiste, un violoncelliste et une trapéziste.

Transe express: triple trip

Vers 23h vendredi, nous guettions les premiers signes du début de la performance d'art de la rue, même si le spectacle sur les plaines d'Abraham était loin d'être terminé. Soudain, on entend distinctement un lourd riff de guitare, un rythme de batterie...
Metallica? Non! Transe Express et son «camion apocalyptique des rockeurs de la mort» descend la Grande Allée, accueilli par de grands sourires et des cellulaires brandis bien haut pour immortaliser l'apparition.
Ils n'enterraient pas «vraiment» Metallica, mais tout de même, sur l'artère bondée, on n'entendait soudainement qu'eux. Et l'idée que des arts de la rue puisse tenir tête, côté décibels, au groupe métal, est plutôt inédite!
Vêtus d'habits de squelettes stylisés, avec des maquillages inspirés du groupe Kiss, les rockeurs français en menaient large sur leur camion surmonté d'une bascule qui permettait à deux acrobates de se propulser sur un immense tambour.
Vêtus d'habits de squelettes stylisés, avec des maquillages inspirés du groupe Kiss, les rockeurs français en menaient large.
Pendant ce temps, un ensemble de joueurs de tambours fendait la foule en descendant et en remontant la Grande Allée, ce qui ajoutait à la cacophonie et au côté saisissant de l'expérience. Ils se sont dirigés vers la fontaine de Tourny, le marching band s'est positionné sur la scène du Coeur du FEQ et soudain, devant la façade du Parlement, on a vu s'élever un immense mobile soulevé par une grue et transportant une soprano, un violoniste, un altiste, un violoncelliste et une trapéziste.
Fanfare, rock lourd, cordes et voix lyrique, en alternance, puis fusionné dans une pièce contemporaine... il y avait un beau parallèle à faire avec le foisonnement de styles musicaux que l'on peut entendre pendant le Festival international d'été de Québec.
Il y avait quelque chose de surréel à voir les visages de plusieurs fans vêtus de gilets de Metallica sourire comme des gamins en traversant l'animation de rue, parmi la foule bigarrée des festivaliers. Devant la fontaine et le parlement illuminés, la présence des acrobates et des rockeurs donnait à la colline parlementaire des allures complètement fantaisistes.
La performance s'est achevée avec une solide interprétation de Kashmir de Led Zeppelin. Crescendo et effet wow garantis!
Le lâcher de violons de Transe express sera de nouveau présenté de la Grande Allée jusqu'au Coeur du FEQ samedi et dimanche, vers 23h.