Théâtre

Aide fédérale de 3,8 M$ pour le théâtre Les Gros Becs [VIDÉO]

Un autre jalon important pour le déménagement du Théâtre jeunesse Les Gros Becs à la caserne Dalhousie a été franchi, vendredi, avec l’annonce d’une contribution du gouvernement fédéral à hauteur de 3,8 millions$. La subvention de Patrimoine canadien complète ainsi à 90% le montage financier du projet évalué à près de 19 millions$. Une campagne de financement privé permettra d’aller chercher les sommes manquantes.

Le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez, s’est déplacé à Québec pour l’occasion, accompagné du ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos et du maire Régis Labeaume.

Théâtre

«Beef»: entre le «fif» et le «gros cave»

CRITIQUE / Est-il pire d’être perçu comme un «fif» ou d’être jugé comme un «gros cave»? Dans «Beef», son premier texte porté à la scène, l’auteur et comédien Dayne Simard pose la question sur le ton de la comédie dramatique. Avec la complicité d’Anne-Marie Olivier à la mise en scène, il offre surtout un questionnement perspicace sur la masculinité et la ruralité, sur la difficulté de se tenir debout et d’être qui on veut être quand les modèles sont, disons, plutôt limités.

Beef nous amène en campagne, où Michel (Dayne Simard), un gars de la ville, vient de s’établir pour réaliser son rêve de cultiver une terre et de produire des légumes bio. Déjà, il détonne dans le paysage. Et ça ne s’arrête pas là pour celui qui se déplace en vélo dans ce pays de «trucks» et de «quatre roues», qui n’aime pas la bière en ces lieux où l’alcool coule à flots, qui se cuisine de l’houmous dans cette contrée où la chasse — et la possession d’une arme à feu — est une condition sine qua non à la masculinité. Bref, dans le regard de ses nouveaux concitoyens, Michel est un «fif».

Théâtre

Projet Scriptarium aux Gros Becs: 12 élèves en lice

Douze élèves des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches participeront à la fin du mois à un stage de création organisé dans le cadre du projet collectif Le Scriptarium 2019, au Théâtre jeunesse Les Gros Becs.

À la fois projet éducatif, social et artistique, l’événement, qui en est à sa deuxième présentation, a reçu plus d’une centaine de textes d’adolescents de secondaire 3 à 5, désireux de créer une partie des textes qui serviront à bâtir le spectacle, sur le thème de l’univers du rêve et de l’onirisme proposé par le comédien et parrain du projet, Didier Lucien.

Théâtre

«Beef» de Dayne Simard : Chercher l'homme...

Comédien et désormais auteur, Dayne Simard a grandi un pied sur la ferme familiale, l’autre dans des salles de théâtre. Le jeune homme a puisé dans sa propre expérience pour échafauder «Beef», un premier texte porté à la scène dans lequel il cultive le rire en explorant le thème de la masculinité.

Beauceron d’origine, Simard incarnera lui-même Michel, le personnage principal de la pièce mise en scène par Anne-Marie Olivier. On a ici affaire à un gars de la ville qui décide de s’installer dans une région rurale. Il est végétarien, ne possède pas de voiture, carbure au bio, n’aime pas la bière. Bref, au paradis de la chasse, des gros bras et des «chain saws», il jure un peu dans le décor. S’ils sont nombreux à le traiter de «fif», il tombe néanmoins dans l’œil de la belle Manon. Ce qui ne l’empêchera pas de remettre en question sa vision de la virilité.