Théâtre

La saga Lehman Brothers en ouverture de la saison du Périscope

Après toute une année nomade à présenter ses spectacles aux quatre coins de la ville, le Périscope a enfin retrouvé son théâtre, fraîchement rénové. Pour inaugurer les lieux remis à neuf, une costaude proposition: «Chapitres de la chute — Saga des Lehman Brothers», un spectacle de plus de quatre heures revenant sur 150 ans d’histoire d’une famille qui a façonné le paysage économique, des premiers pas du capitalisme à la crise financière de 2008.

Le metteur en scène Olivier Lépine a choisi de s’attaquer à l’ambitieux texte de Stefano Massini à l’occasion du 10e anniversaire de ladite crise. Et il se fait d’emblée rassurant. «Oui, c’est un gros morceau», convient-il. Mais il ne faut pas l’aborder de la sorte, nuance-t-il à propos de la pièce divisée en trois volumes et comptant deux entractes. «Il faut le voir comme une ascension avec plusieurs camps avant d’arriver en haut», illustre-t-il.

Théâtre

Albert Millaire inhumé à Montréal

MONTRÉAL — La famille du comédien Albert Millaire, décédé le 15 août à l'âge de 83 ans, recevra les condoléances de la population lundi, entre 10h et 13h, au Centre funéraire Côte-Des-Neiges, à Montréal.

L'inhumation se déroulera par la suite au Cimetière Notre-Dame-Des-Neiges.

Un hommage sera rendu à l'homme de théâtre le 17 septembre au Théâtre du Nouveau Monde, où il a joué à maintes reprises au cours de sa carrière de 60 ans. La cérémonie sera animée par la comédienne Marie-Thérèse Fortin.

Albert Millaire s'est aussi signalé à la télévision, ayant interprété des rôles majeurs dans plusieurs séries dont D'Iberville, Le Courrier du Roy, et plus récemment Mémoires vives.

On l'a aussi vu au cinéma, dans des productions comme Mustang, J'en suis et La vie heureuse de Léopold Z.

Théâtre

Christian Lapointe en quête d'une constitution québécoise

Christian Lapointe en convient, parler de constitution est loin d’être le sujet le plus sexy qui soit. C’est pourtant l’ambitieux projet de doter le Québec de la sienne, écrite par et pour les citoyens, que l’homme de théâtre portera à bout de bras au cours des prochains mois. Avec, à la clé, dans le courant de 2019, une pièce de théâtre documentaire baptisée Constituons! visant à éveiller les consciences à cette «vaste entreprise de définition collective».

«La constitution, c’est la base de tout. C’est l’exercice démocratique citoyen ultime qui sert à définir qui on est, qu’est-ce qu’on veut faire comme société et comment on va le faire. D’une constitution découle toutes les lois et les règles du vivre ensemble», lance avec un enthousiasme non feint Christian Lapointe, attablé avec Le Soleil à une terrasse d’un café de la rue Saint-Joseph.