Mani Soleymanlou dans le spectacle solo <em>Zéro</em>
Mani Soleymanlou dans le spectacle solo <em>Zéro</em>

Zéro : entre le père et le fils

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CRITIQUE / La question identitaire, Mani Soleymanlou se l’est posée et pas qu’une fois. Iranien de naissance ayant transité par la France avant de se poser au Canada anglais, puis au Québec, l’homme de théâtre a souvent placé cette préoccupation au cœur de ses écrits, dans une série de pièces qui ont des chiffres pour titre. Avec Zéro, dernier spectacle en salle du 21e Carrefour international de théâtre, il vient en quelque sorte boucler une boucle.