L’art de faire danser des cerceaux est complètement réinventé.

Réversible, un moment de pure grâce

CRITIQUE / Des murs qui valsent, des acrobaties et des voltiges à couper le souffle, des chorégraphies d’une beauté rare, un dynamisme et une énergie de tous les instants. C’est une expérience unique que la troupe Les 7 doigts de la main livre sur la scène de La Bordée, avec le spectacle Réversible.

Véritable feu roulant de prouesses athlétiques, les huit jeunes artistes partent à la recherche du passé de leurs ancêtres, à travers une mise en scène signée Gypsy Snider. Si la symbolique généalogique n’est pas toujours facile à saisir, avouons-le, les moyens pour livrer le message sont absolument renversants.

D’entrée de jeu, chacun confie au micro des bribes de la vie de leurs propres grands-parents et arrrière-grands-parents, dont ils connaissaient si peu de choses avant la création du show. Ce sera le seul moment, avec la finale, où des paroles seront prononcées. Des numéros de cirque et de danse, portés par une émouvante trame sonore créée exclusivement pour le spectacle, feront le reste pendant une heure et demie.

Au gré des déplacements de trois murs sur roulettes, où portes et fenêtres servent à de multiples prouesses, les quatre couples sautent, dansent, virevoltent, grimpent, tombent, jonglent, se contorsionnent. Les chassés-­croisés sont réglés au quart de tour. À certains moments, impossible pour l’œil de tout saisir, tellement le trafic est intense, malgré le décor minimaliste.

La mâchoire nous tombe littéralement face à la virtuosité des Jérémi Lévesque, Maria del Mar Reyes, Vincent Jutras, Zoé Sabbatié, Hugo Ragetly, Emi Vauthey, Julien Silliau et Nastasha Patterson, diplômés pour la plupart de l’École nationale de cirque de Montréal.

Chacun d’eux déploie une énergie folle et une dextérité incroyable. Jamais aurait-on pu penser que de simples casquettes pouvaient servir à un numéro de jonglerie aussi fabuleux. L’art de faire danser des cerceaux, le bon vieux hula hoop, est complètement réinventé. Les acrobaties de haut vol, sur la planche sautoir, donnent des frissons. Des pas de deux autour du mât chinois laissent bouche bée. En épilogue, une mer houleuse symbolisée par un immense drap blanc et portée par l’émouvante chanson By my Side, de Frannie Holder, tire quasiment les larmes.

Réversible est une expérience magique, aussi rare que précieuse. Un voyage inédit au cœur du temps qui laisse un souvenir indélébile. Trois représentations sont au programme d’ici dimanche, courez-y, enchantement et magie garantis.

Réversible est présenté à La Bordée samedi (15h et 19h30) et dimanche (15h).