L'interprète Miranda Chan dans <em>Les dix commandements</em>
L'interprète Miranda Chan dans <em>Les dix commandements</em>

Les dix commandements: intime et intense

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CRITIQUE / Le 21e Carrefour international de théâtre se poursuit de manière à la fois intense et intime avec la nouvelle mouture du spectacle Les dix commandements d’Harold Rhéaume, qui s’est installé au Monastère des Augustine jusqu’au 11 juin. Divisé en petits groupes, le public a droit à une expérience déambulatoire dans laquelle des danseurs — eux aussi généralement isolés les uns des autres — plongent sans retenue au cœur des sentiments humains.